Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Végétarisme

« Végétarisme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un plat végétalien.

Le végétarisme est un régime alimentaire particulier. Les végétariens ne consomment pas de chair animale (viande, poisson, crustacés, gélatine), mais consomment généralement des œufs, des produits laitiers et du miel. Ne pas confondre avec le végétalisme : les végétaliens ne consomment aucun produit d'origine animale.

Apports du régime végétarien[modifier | modifier le wikicode]

Nourriture d'origine végétale.

Riche en fruits et légumes, le régimes végétarien apporte beaucoup de fibres alimentaires, de minéraux et d'oligo-éléments.

La très faible consommation de graisses d'origine animale permet de lutter contre l'hypercholestérolémie et les maladies cardio-vasculaires.

Les végétaux apportent les protéines et les acides aminés nécessaires.

Par contre le régime végétarien est pauvre en fer, en acide oméga et en vitamine B12 et vitamine D. Il est donc nécessaire de consommer plus fortement les légumineuses (haricot sec, lentille...) qui sont riches en protéines, de noix et de fruits séchés qui apportent le fer, de soja, d'algues et d'huiles végétales riches en oméga 3 comme celles de colza, de lin, de chanvre....

Des compléments alimentaires peuvent se révéler nécessaires.

Motivations[modifier | modifier le wikicode]

Le régime végétarien est parfois indiqué par les médecins (c'est notamment le cas de patients qui souffrent de maladies cardio-vasculaires pour lesquelles la consommation de viande est déconseillée) mais il est le plus souvent choisi par ses pratiquants. Ces motivations peuvent être de différents natures : éthiques (respect du bien-être animal), scientifiques, humanitaires et écologiques1.

Raisons éthiques[modifier | modifier le wikicode]

Hindou en prière face à deux vaches.

Les végétariens considèrent qu'il est fondamental de respecter la vie de tout être pouvant se déplacer, parce qu'il est doté d'une vie, voire d'une âme. Il ne peut donc être abattu.

Les végétariens s'abstiennent donc de consommer ce qui est tiré de l'animal mort ou qui comportent de la viande, sous quelque forme que ce soit. Ils refusent en plus de consommer des produits issus d'animaux élevés dans de mauvaises conditions. Par exemple, ils ne consommeront pas des œufs de poules élevées en batterie ou du lait provenant de vaches élevées dans des lieux clos, sans aucun espace naturel.

Enfin, les végétariens ne consommeront pas des produits, notamment des produits de beauté, qui ont été testées sur l'animal1.

Raisons scientifiques[modifier | modifier le wikicode]

Selon certains végétariens, les produits qui contiennent de la viande ne sont pas adaptés à l'anatomie humaine. L'humaine aurait des intestins trop longs ; des dents qui ne sont pas suffisamment tranchantes ainsi qu'un estomac qui ne produirait pas un suc assez acide pour digérer la chair animale.

La viande serait trop grasse pour l'alimentation humaine. Elle ferait grossir et augmenterait les risques de maladies cardio-vasculaires. Elle contiendrait par ailleurs des toxines, c'est-à-dire des substances toxiques présentes dans le corps de l'animal et que celui-ci dégagerait, notamment à cause du stress de l'élevage en batterie ou de l'abattage1.

Raisons humanitaires et économiques[modifier | modifier le wikicode]

La viande serait trop chère à produire et consommerait trop de céréales. En effet, pour qu'un animal produise de la bonne viande (un poulet par exemple), il doit être nourri à partir d'une quantité plutôt importante de céréales. À la place, on pourrait utiliser les céréales pour fabriquer du pain, qui nourrirait plus de monde1.

Raisons écologiques[modifier | modifier le wikicode]

Lorsque le bétail n'est pas élevé en batterie, on dit qu'il est élevé en plein air. Il est donc nécessaire pour lui d'avoir une surface extérieure pour se déplacer, voire courir, et se nourrir d'herbe naturelle. C'est le cas notamment des bovidés (le bœuf, la vache...). Pour gagner de la place, on détruit des forêts. On appelle « défrichement » cette destruction quand elle est à des fins agricoles. Le défrichement participe à la déforestation, qui met en danger l'environnement1.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 OSSIPOW Laurence, La cuisine du corps et de l'âme : approche ethnologique du végétarisme, du crudivorisme et de la macrobiotique en Suisse, Neuchâtel : Éd. de l'Institut d'ethnologie ; Paris : Éd. de la Maison des sciences de l'homme, 1997, p. 37-41.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'alimentation —  Accédez au portail sur l'alimentation.
Portail du corps humain —  Accédez aux articles de Vikidia concernant le corps humain.