Confiné chez toi, tu t'ennuies ? Crée un article sur Vikidia, c'est facile ! Commence par quelques lignes et on va t'aider !

Stress

« Stress » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Personnes en état très élevé de stress.

Le Stress est l'état de l'organisme qui réagit à une agression extérieure soudaine et brusque. Le stress est présent principalement chez l'humain mais aussi chez plusieurs animaux. Il existe deux types principaux de stress :

  • Le stress positif : il est utile pour des réactions de survie, de vigilance et d’excellence.
  • Le stress négatif : il provoque l’épuisement de notre système de défense et de survie, et ausi du système immunitaire.

Origine du mot[modifier | modifier le wikicode]

Vient de l'anglais stress, période de trouble et d'agitation. Le mot anglais vient lui-même du mot français détresse.

Causes[modifier | modifier le wikicode]

Les causes du stress sont innombrables : Traumatisme, choc émotionnel, opération chirurgicale, intoxication, accouchement... De nombreuses études ont prouvé que l'environnement quotidien et le cadre de travail jouent un rôle sur le moral.

  • La pollution, les incivilités, les bruits, le surmenage professionnel ou familial, les transports en commun favorisent ainsi un stress négatif.
  • À l'inverse, certaines situations apportent un stress dit positif. On peut citer : la réussite d'un examen, obtenir un gain financier important, faire de nouvelles rencontres, déménager...

Troubles liés au stress[modifier | modifier le wikicode]

Le stress met en œuvre des facteurs neuro-végétatifs, endocriniens et tissulaires. Il provoque des symptômes variant selon les individus. Le plus connu est l'ulcère gastrique aigu, qui arrive quand un stimulus répété entraîne la contraction des artères irriguant la muqueuse de l'estomac, détruisant ainsi les sucs gastriques.

Si le stress perdure, une insuffisance circulatoire survient et peut être responsable d'hémorragie ou de la perforation en profondeur de la paroi gastrique. D'autres affections sont observées : affections cardio-vasculaires (hypertension artérielle, infarctus du myocarde, ...), affections digestives (troubles du transit...), affections dermatologiques (eczéma, chute de cheveux, voire, selon plusieurs études, de l'acné), affections gynécologiques chez la femme (troubles de l'ovulation et/ou des règles et dans le pire des cas, infertilité), et enfin des affections endocriniennes graves.

Le stress peut également être source de douleurs et malaises variés : malaise vagal, palpitations cardiaques, syncopes, états de fatigue rebelle et importante, dépression légère à sévère, insomnie, confusion mentale, voire délire.

Comment aller mieux[modifier | modifier le wikicode]

Le stress excessif est une sorte de maladie, dans ce cas on parle plutôt d'anxiété. Il peut provoquer mal au ventre, mal aux muscles... car cela rend tendu et nerveux. Le stress est souvent causé par une appréhension, c'est une réaction tout à fait normale mais il faut savoir l'arrêter car quelquefois cela peut rendre agressif. Pour le stopper il faut :

  • respirer calmement et prendre conscience des choses qui nous entourent,
  • sentir l'air qui rentre dans nos narines et celui qui sort de notre bouche,
  • penser à une chose agréable tout en continuant de respirer calmement

Faire ça régulièrement (au moins une fois par jour) peut améliorer et faire sentir une différence : moins paniquée, la personne appréhende moins les défis de la vie quotidienne.

Le stress et le cerveau[modifier | modifier le wikicode]

Les aires du cerveau concernées sont celles qui sont impliquées dans la coordination de la cognition et des émotions :

  • l’hippocampe : vie relationnelle, régulation de l’humeur, l’acquisition des connaissances, adaptation d’un individu à son environnement.
  • le cortex préfrontal : mémoire à court terme, prise de décision, prise d'initiative, sang-froid. Dans le cas de stress, le cortex préfrontal n’est plus suffisamment actif pour contrecarrer nos réactions émotionnelles.
  • et l’amygdale : c'est une structure en forme d’amande située près de l’hippocampe, qui est le siège de nos émotions et de nos peurs les plus primitives. Elle nous fait réagir en une fraction de seconde à la suite d’un stimulus menaçant. L'augmentation de son volume provoque agitation anxieuse, irritabilité et situation d'hypervigilance.1

La brain gym (= gymnastique du cerveau) propose des exercices physiques ludiques pour se détendre.2

Certaines personnes ont du mal de maitriser le stress et l'angoisse, ils sont alors victimes d'un trouble anxieux.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail du corps humain —  Accédez aux articles de Vikidia concernant le corps humain.
Portail de la médecine —  Tous les articles sur la médecine, les médecins, les maladies...