Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Shigeru Ban

« Shigeru Ban » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Shigeru Ban, en 2011.

Shigeru Ban (en japonais : 坂 茂), né le 5 août 1957 à Tokyo (Japon), est un architecte japonais, lauréat du prestigieux prix Pritzker en 2014.

Il a construit des bâtiments très divers : des grandes salles de concert aux habitations de fortune, en passant par les maisons individuelles et les sièges de grandes entreprises.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Shigeru Ban naît à Tokyo en 1957. Il étudie d'abord l'architecture dans son pays natal, à l'université des arts de Tokyo, puis aux États-Unis, à Los Angeles, au sein de l'Institut d'architecture de la Californie du Sud.

L'œuvre de Shigeru Ban est traversée d'influences diverses : l'artiste conserve de sa culture japonaise des éléments comme le shōji (wp) et d'autres utilisations du papier, mais il s'approprie aussi des éléments de l'architecture moderne.

Aujourd'hui architecte réputé et très convoité, il s'est auparavant illustré dans des situations de crises : pour des migrants ou des victimes de catastrophes naturelles, il a conçu en un temps très bref des habitations relativement confortables. Il voulait pouvoir loger vite et bien.

Quelques travaux[modifier | modifier le wikicode]

Maison aux murs-rideaux (1995)[modifier | modifier le wikicode]

Shigeru Ban a construit plusieurs maisons dans lesquelles il a essayé de repenser totalement l'architecture jusqu'à ses fondamentaux. La maison aux murs-rideaux (Curtain Wall House), construite en 1995 à Tokyo, illustre parfaitement cette volonté.

Dans cette bâtisse, l'architecte japonais a essayé de faire disparaître un des éléments architecturaux d'habitude indispensables dans une maison, les murs. Dans cette demeure à deux niveaux, ils sont absents sur deux des façades (est et sud).

Afin de garder une intimité, de gigantesques rideaux peuvent être tirés et fixés au sol. De plus, pour bénéficier d'une bonne isolation sonore et thermique lorsqu'il se met à faire froid, des baies vitrées peuvent coulisser pour protéger deux terrasses intérieures. La maison aux murs-rideaux, conçue en 1993 et construite entre 1994 et 1995, était destinée à un client de « culture ouverte ».

Centre Nicolas G. Hayek (2007)[modifier | modifier le wikicode]

Shigeru Ban a conçu plusieurs immeubles où il a essayé de combiner une forme d'intimité et de transparence avec le reste de la ville. Le centre Nicolas G. Hayek, construit de 2005 à 2007 à Tokyo, est le siège du groupe Swatch. Cet immeuble en acier et en béton comporte 5679 m2 répartis sur treize étages, eux-mêmes regroupés dans quatre grands niveaux visibles de l'extérieur. Ces façades sont couvertes de volets de verre qui peuvent être retirés pour ouvrir le bâtiment sur l'extérieur.

Le hall d'entrée, très ouvert et accueillant, est rafraichi par la présence de nombreuses plantes. Un jardin vertical grimpe à l'intérieur sur toute la façade de gauche tandis que celle de droite est occupée par la cage d'escalier. Le bâtiment se termine par une toiture ondulée.

Centre Pompidou-Metz (2010)[modifier | modifier le wikicode]

Le centre Pompidou-Metz, construit entre de 2003 à 2010 à Metz à 500 mètres de la gare, est un grand centre d'expositions couvert d'une grande toiture hexagonale en bois tressé, verni de fibre de verre et téflon. Cette forme a été inspirée à Shigeru Ban par un chapeau chinois.
Les galeries d'expositions sont situées sur 5500 m2 réparties sur trois tubes superposés au dessus du grand hall. L'antenne paratonnerre s'élève sur 77 mètres, en mémoire de la date d'inauguration du centre Pompidou de Paris, en 1977.

Églises de carton[modifier | modifier le wikicode]

Cathédrale de carton, extérieur.

Shigeru Ban est aussi un architecte de l'urgence. Après une catastrophe naturelle, il a plusieurs fois construit des « églises de transition » pour donner aux habitants un lieu de culte temporaire où ils puissent pratiquer leur foi, en attendant un autre bâtiment plus durable.

Il utilise souvent des matériaux de récupération comme le carton, afin que l'édifice soit démontable et recyclable : tubes de carton, structure de polycarbonate, écrans de vers pivotants, toit en tissu.

Ainsi, une église en carton a été construite en moins de cinq mois, de mars à juillet 1995, après le tremblement de terre de Kobe (janvier 1995), à l'aide de soixante étudiants réfugiés du Viêt Nam. L'église a ensuite été démontée, transportée et reconstruite à Taïwan en 2008.

De même, la cathédrale de carton a été construite en 2013 à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, après le tremblement de terre de février 2011. Son toit rectangulaire lui donne l'aspect d'une grande tente. La façade comporte un grand vitrail représentant par fragment des scènes religieuses. Certains meubles intérieurs, comme les chaises, les bureaux, les lutrins ou les porte-chandelles ont été également dessinés par Shigeru Ban.

La Seine musicale (2016)[modifier | modifier le wikicode]

La Seine musicale, construite entre 2013 et 2017 sur l'île Seguin à Paris, est un complexe culturel qui accueille de nombreux concerts. Elle comprend notamment une salle de spectacle, la Grande Seine (6000 spectateurs), et un auditorium (1150 spectateurs). Grande de 36 500 m², elle s'étend sur 280 m le long de la Seine, dont elle tire son nom.

Le bâtiment a la forme d'un vaisseau : sa coque semble flotter sur l'eau et sa toile semble être la voile du navire. Cette voile constituée de panneaux solaires photovoltaïques tourne autour de la résille en bois de l'édifice au rythme du soleil : la salle reste ainsi toujours à l'ombre. Le bâtiment s'intègre ainsi dans le paysage aquatique de la Seine.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Drapeau du Japon Portail du Japon - Tous les articles concernant le Japon.
Portail de l'architecture —  Tout sur les monuments et les architectes célèbres.