Pièces des thermes romains

« Pièces des thermes romains » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Il y a de nombreuses pièces dans les thermes romains. Les Romains se rendaient tout d'abord à l'apodyterium. Après, ils allaient dans le sudatarium, ensuite au frigidarium . Pour remettre le corps à température, ils allaient dans le tepidarium, et pour finir dans le caldarium.

Exemple de plan de thermes

L'apodyterium[modifier | modifier le wikicode]

Dans l'apodyterium, des étagères ou des chevilles de bois étaient fixées au murs.

Dans les thermes Romains, l'apodyterium était le vestiaire, donc le lieu où les hommes et les femmes se déshabillaient pour aller aux bains, puis, se rhabillaient après y être allés.

Comment était organisé l'apodyterium ?[modifier | modifier le wikicode]

L'apodyterium était composé de bancs et de sièges placés le long des murs pour s'habiller et se déshabiller. D’ailleurs, cela a été reprit dans les vestiaires modernes. Des "chevilles de bois" ou des "étagères" étaient fixées au mur pour suspendre les vêtements.

A quoi servait l'apodyterium ?[modifier | modifier le wikicode]

Les vêtements restaient à l'intérieur de l'apodyterium pendant que les Romains prenaient le bain. Cette disposition avait pour but de prévenir les vols en empêchant de cacher sur soi les objets dérobés.

Le frigidarium[modifier | modifier le wikicode]

Image de ce qu'il reste du frigidarium des Thermes de Stabiane.

Le frigidarium est une partie des thermes antiques où l'on prenait des bains froids. C'est la dernière étape du passage aux thermes. Les médecins ont toujours conseillé de prendre le bain froid du frigidarium en dernier, après tous les autres bains car cela a pour effet d'éliminer la sueur du corps humain.

Comment était organisé le frigidarium ?[modifier | modifier le wikicode]

Les architectes bâtissaient le frigidarium du coté nord des thermes pour éviter l'accumulation de chaleur solaire. Cela servait à garder un maximum de fraîcheur. Le nombre de bains dans le frigidarium variait selon les villes. Les fenêtres y étaient petites et rares, pour freiner la pénétration de la chaleur. Le frigidarium était voûté et composé de plusieurs bassins d’eau froide (entre 0 et 18 °C), de tailles et de profondeurs différentes.

A quoi servait le frigidarium ?[modifier | modifier le wikicode]

En prenant un bain froid au frigidarium, on éliminait la sueur, les onguents et on raffermissait la peau. L'eau froide du frigidarium permet en effet de contracter les vaisseaux sanguins, dilatés au préalable par la chaleur, pour réactiver la circulation des fluides. Mais cela permet de resserrer les pores, raffermir les cuisses et permet, à long terme, de lutter contre la cellulite et les jambes lourdes. L’eau froide stimule aussi la production de noradrénaline dans le cerveau : c'est une hormone responsable d’une sensation de bien-être général.

Le tepidarium[modifier | modifier le wikicode]

Tepidarium au Terme Taurine près de Civitavecchia

Le tepidarium est une pièce où l'on peut prendre des bains tièdes. C'est une salle de repos car, lors du passage dans cette pièce, les Romains ne faisaient aucun effort physique.  Les Romains pouvaient en profiter pour se faire masser, s’enduire d’huile après la baignade et discuter.

Comment était organisé le tepidarium ?[modifier | modifier le wikicode]

Le tepidarium était la partie centrale des thermes romains. Il était généralement situé entre le caldarium et le frigidarium. C'était une salle constituée de banquettes. Il y avait parfois plusieurs bassins dans le tepidarium et l'eau de ses bassins était environ à 35 °C.

A quoi servait le tepidarium ?[modifier | modifier le wikicode]

Le tepidarium sert à décompresser entre le frigidarium et le caldarium. De plus, le tepidarium a une température proche de celle du corps humain. Cette température est donc la plus adaptée à la régénération naturelle du corps humain et à la stabilisation du système immunitaire.

Le caldarium[modifier | modifier le wikicode]

Caldarium de Pompéi

Le caldarium était la partie la plus chaude des thermes. Le caldarium était orienté vers le sud ou le sud-ouest, pour profiter au maximum de la chaleur naturelle apportée par le soleil. Pour le reste, la chaleur était apportée par un foyer et diffusée au sol par le système de l’hypocauste.

Comment est organisé le caldarium ?[modifier | modifier le wikicode]

Pour le reste, la chaleur était apportée par un foyer et diffusée au sol par le système de l’hypocauste. Généralement ronde ou rectangulaire, la pièce était composée de murs hauts, d’aqueducs, de colonnes, de mosaïques et de marbre. Selon les villes, le caldarium pouvait compter d’un seul à une dizaine de bains chauds, de tailles et de températures différentes. On sait que les romains chaussaient des sandales de bois pour traverser le caldarium sans se brûler les pieds. Par conséquent, les archéologues estiment la température du caldarium entre 50 et 55 °C. Le caldarium comprenait au moins une fontaine d’eau froide, pour se rafraîchir brièvement après un bain brûlant prolongé. le caldarium se compose de trois parties principales : une alcôve circulaire (laconicum), avec un labrum sur un pied élevé au centre ; un espace vide au milieu de la pièce (sudatio, sudatorium), et un bain d'eau chaude (alveus).

A quoi servait le caldarium ?[modifier | modifier le wikicode]

Les bains d'eau chaude dilatent, et relancent ainsi la circulation sanguine. De plus, la chaleur détend les muscles et soulage les douleurs et les rhumatismes. Par contre, si l'on souffre d'’insuffisance cardiaque, la baignade prolongée dans une eau trop chaude peut être néfaste. En effet, la chaleur accélère naturellement les battements du cœur.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.