Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Monnaie romaine

« Monnaie romaine » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La monnaie romaine a eu un système stable dès le IIIe siècle av. J.C. La frappe se poursuit durant tout l'Empire romain, et la monnaie romaine circule encore durant des siècles dans tous les pays méditerranéens, au Moyen Âge et au-delà, concurremment aux monnaies contemporaines.

Les monnaies romaines sont en or, en argent ou en bronze.

Monnaies romaines[modifier | modifier le wikicode]

Les plus connues sont :

Monnaies romaines impériales, avec leurs noms, leurs poids.

Relations des monnaies entre elles[modifier | modifier le wikicode]

Contenant un poids différent de métal précieux, les monnaies romaines ont une relation entre elles. Ainsi pendant le règne de l'empereur Tibère au début du Ier siècle :

  • Une obole vaut deux as
  • Un sesterce vaut 4 as
  • Un drachme vaut trois sesterces.
  • Un denier vaut quatre sesterces
  • Un aureus vaut vingt deniers
  • Un mine vaut cent drachmes ou 75 deniers
  • un talent vaut soixante mines ou cent quatre vingt aurei.

Au même moment on créait quarante aurei en or dans une livre romaine (soit 327 grammes). L' aureus pesait donc 8 g.

Pouvoir d'achat de la monnaie[modifier | modifier le wikicode]

La monnaie est échangée contre un produit ou un service (la relation entre les prix n'est pas la même qu'aujourd'hui). Les revenus n'étaient non plus dans la même relation qu'actuellement. Sous le règne de Tibère, un ouvrier gagnait 1 denier par jour en travaillant de l'aube à midi. L'ouvrier travaillait environ 250 jours par an. Son revenu annuel est donc de 250 deniers soit 1000 sesterces. Au même moment un légionnaire avait une solde de 225 deniers par an. On constate qu' un légionnaire gagnait un peu moins qu'un ouvrier. Un maître d'école touchait 2 sesterces par mois et par élève. S'il avait une classe de 30 élèves, l'enseignant pouvait compter sur 60 sesterces par mois, soit 15 deniers. S'il enseignait sur 10 mois, il gagnait par an 150 deniers, bien moins qu'un ouvrier ou qu'un légionnaire.

Prix des biens et services[modifier | modifier le wikicode]

Pour estimer le pouvoir d'achat des Romains, il faut connaître les prix pratiqués à l'époque. Ainsi, à Pompéi en 79 apr. J.-C., 6,5 kg de blé coûtaient 3 sesterces. Or la ration nécessaire de pain par individu et par jour est de 225 grammes de blé soit sur une année 821,25 kg. Pour acheter le pain suffisant le Romain doit dépenser 379 sesterces, soit 94,75 deniers sur l'année : ce qui représente plus du quart de ses revenus. Une tunique, vêtement de base du Romain, coûte 15 sesterces, cela représente environ quatre journée de travail pour l'ouvrier.

Les moyens financiers d'une grande partie de la population sont très insuffisants surtout si on a une famille. Le Romain recourt donc au système du clientélisme en mendiant auprès des riches citoyens un repas (sportule) quotidien. Au début de l'empire pour être admis dans la classe des sénateurs il fallait disposer d'un patrimoine immobilier de un million de sesterces, biens qui rapportaient des revenus tels les loyers de la terre ou des immeubles.

Portail Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.
Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.