Mesure du temps à Rome dans l'Antiquité

« Mesure du temps à Rome dans l'Antiquité » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

À Rome dans l'Antiquité, la mesure du temps n'était pas basée sur une division régulière de la journée. La durée d'une heure variait au cours de l'année en fonction de la durée du jour et de la nuit.

La journée d'un Romain se divise en douze heures de jour, comptées à partir de l'apparition du soleil le matin jusqu'à sa disparition le soir, le milieu du jour (meridiem) correspond à notre midi. La nuit est divisée en quatre heures de nuit (vigiles) dont la troisième vigile correspond à notre minuit. Comme dans les latitudes européennes la durée de l'éclairement solaire varie au cours de l'année la longueur d'une heure est donc variable. Les heures sont beaucoup plus longues au printemps-été et plus courtes en hiver.

Le Romains disposaient d'une estimation grossière du temps : ils utilisaient les divisions de la journée comme le matin (mane) les heures précédant midi (ante meridiem), les heures suivant midi (post meridiem) le soir (suprema).

Pour mesurer le temps d'une manière plus précise, en particulier la durée du temps allouée à des intervenants devant les tribunaux, les Romains utilisaient la clepsydre déjà connue des Grecs, voire même de l'horloge hydraulique qui se vide régulièrement en 24 heures. Ils disposaient également du cadran solaire, dont le premier exemplaire est installé à Rome en 164 av. J.-C..

Pour compléter sur la mesure du temps chez les Romains[modifier | modifier le wikicode]

Portail du Temps —  Tous les articles concernant le temps.