Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Abraham

« Abraham » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Abraham (homonymie).
Abraham représenté dans une icône orthodoxe du début du XVe siècle

Abraham est le principal patriarche des religions juive, chrétienne et musulmane. Il est la figure centrale du livre de la Genèse, et est nommé Ibrahim dans le Coran. Au sens strict du terme, il fait partie des premiers patriarches post diluviens de la Bible, aïeul du judaïsme et du christianisme, et est l'un des cinq grands prophètes de l'islam.

Ces textes religieux le désignent comme le fondateur des peuples hébreu et arabe et le père du monothéisme. La Bible hébraïque explique que son nom signifie père de multiples nations.

Deux passages bibliques mentionnent qu'Abraham est enterré à Hébron, en Palestine, et la tradition juive situe la tombe dans des grottes au pied du monument connu comme le Tombeau des Patriarches.

Diverses études pointent des incohérences entre le récit biblique sur Abraham et les données archéologiques. Il n'existe aucune preuve archéologique ou historique de la véracité de ces récits bibliques traditionnels, pas plus que de l'existence de ce personnage originel des grandes religions monothéistes.

Abraham sacrifie son fils Isaac. Vitrail gothique. Troyes

Histoire et mythe[modifier | modifier le wikicode]

Son histoire est racontée dans le livre de la Bible hébraïque appelé La Genèse.

Les calculs que l'on peut faire d'après les récits de la Genèse, placeraient la "vie" d'Abraham 2000 ans av. J.-C.. Il quitte la ville d'Ur en Mésopotamie (Irak) après une apparition divine : il conclut une alliance avec Yahvé et promet de lui obéir en échange d'une descendance nombreuse dans un pays fertile, la Terre promise (entre le Nil et l'Euphrate). Il se dirige alors vers le pays de Canaan (Palestine). Abraham aurait mené une vie de nomade et de berger.

Une autre tradition fait également d'Abraham le premier monothéiste. Il aurait quitté sa ville natale parce que ses parents étaient polythéistes. Abraham ne veut en adorer qu'un seul, celui qu'il appelle le dieu unique.

D'après la Genèse Abraham est marié avec Saraï, qui est longtemps stérile. Il a tout d'abord un fils, Ismaël, avec Agar, la servante de Sarah. Puis Sarah et Abraham (alors centenaires) ont alors un fils nommé Isaac.

Sarah est jalouse d'Agar et la fait chasser avec son fils Ismaël dans le désert. Avec l'aide de Yahvé, ils survivront. Ismaël est réputé, dans la tradition, être l'ancêtre du peuple arabe, tandis qu'Isaac serait l'ancêtre du peuple hébreux. On peut voir dans cet épisode biblique l'explication légendaire de la coexistence des peuples sémites au Proche-Orient. Toutefois, cela n'a aucun fondement historique, et relève donc de la légende.

Le livre de la Bible hébraïque dans lequel l'histoire d'Abraham est racontée a été écrit entre les VIIe et Ve siècles av. J.-C., combinant des récits de provenances diverses réunies par plusieurs rédacteurs. D'autres récits de patriarches mythiques, comme ceux concernant Jacob, sont pourtant plus anciens. Des incohérences historiques dans la Bible hébraïque (par exemple, la présence, à la période où Abraham aurait existé, de la ville de Tel Beer Sheba sont des indices, pour les historiens et archéologues, de la non-historicité d'Abraham. Il n'en reste pas moins une figure importante pour toutes les religions du Livre.

Alliance avec Yahvé[modifier | modifier le wikicode]

D'après la Bible hébraïque, Yahvé décide de passer une alliance avec Abraham. Pour marquer cette alliance, Abraham se circoncit en échange de la promesse que Yahvé fera se multiplier sa descendance.

Afin de tester la foi d'Abraham, Yahvé lui demande de sacrifier son fils unique Isaac. Abraham accepte, mais Yahvé le stoppe au dernier moment et remplace le sacrifice de son fils par celui d'un bélier. Cet épisode peut montrer le refus de tout sacrifice humain et de la violence au nom de Yahvé. Il marque aussi l'alliance entre un Dieu unique et les descendants d'Abraham, les Hébreux. Cet événement est encore célébré par les juifs au cours du Rosh Hashana (le Nouvel An hébraïque), ainsi que par les musulmans au cours de l'Aïd-el-Adha (fête du Sacrifice), aussi appelé Aïd-el-Kébir (la Grande Fête). Pour les chrétiens, ce sacrifice évoque celui que Jésus fera pour, selon eux, sauver les hommes.

Vikilien pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Judaism Symbol.png Portail du Judaïsme - Tous les articles concernant le Judaïsme.