David (roi)

« David (roi) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : David.

D'après la Bible, David est le deuxième roi des Hébreux. Le récit biblique de la vie de David est surtout célèbre par l'épisode du combat de David contre Goliath, un géant philistin.

Son nom, en hébreu, dans la Bible, est דוד Dawîd qui signifie « aimé » ; en arabe, dans le Coran, il est appelé داود Dāwud.

Son histoire d'après la Bible[modifier | modifier le wikicode]

David coupant la tête du géant Goliath. Fresque de la Capelle Sixtine à Rome, due à Michel-Ange

David, fils de Jessé, de la tribu de Juda, est un jeune berger. Doué pour la musique, il est appelé à la cour du roi Saül pour calmer les angoisses de ce dernier. Il s'y lie avec Jonathan, le fils de Saül et épouse la fille du roi. Les Philistins menaçant le territoire des Hébreux, David est choisi comme champion pour affronter le champion philistin Goliath, un géant d'environ 2,90m portant une armure de près de 60 kgs. Après avoir déclaré qu'il venait contre lui avec l'appui de Dieu, David lui jeta une pierre avec sa fronde. Celle-ci s'enfonça dans le front de Goliath qui tomba à terre. David lui prit son épée et coupa la tête du géant.

Après cet exploit, il devient un héros. En récompense, il eut Mical pour épouse. Jaloux, Saül essaya à plusieurs reprises de se débarrasser de lui. David doit fuir, mène avec ses compagnons la vie d'un brigand et accomplit nombre d'exploits guerriers.

À la mort de Saül, David devint roi de la tribu de Juda, puis de tout le peuple d'Israël. À la tête de ses armées, il parvint à vaincre définitivement toutes les nations alentour. Il conquiert Jérusalem et en fait la capitale de son royaume. Il y installe l'Arche d'Alliance, coffre sacré qui marque le lieu de la présence de Dieu.

David, proche de Dieu, commit une faute : il fit tuer l'un de ses officiers pour pouvoir épouser Bethsabée, la femme de ce dernier. Salomon est le fils de David et Bethsabée.

La fin de la vie de David est remplie de chagrins : son fils Absalon se révolte contre lui, son fils Adonias usurpe le trône, son fils Ammon viole sa propre sœur.

À sa mort, Salomon, son fils, devint roi.

L'histoire de David est racontée dans les livres de Samuel et dans le premier livre des Rois.

D'après les Hébreux, David a composé les Psaumes (qui forment une partie de la Bible).

Le roi David selon l'histoire[modifier | modifier le wikicode]

Il semble qu'à l'époque du roi David vers 1000 av. J.-C. les populations vivant dans les Hautes Terres de Palestine autour de Jérusalem, la capitale biblique de David, étaient analphabètes (on n'a pas encore trouvé de traces écrites de leur part révélant l'existence d'un roi nommé David). Par contre, l'existence du roi David est attestée par une inscription sur une stèle érigée par un roi syrien aux environs de 900 av. J.-C., disant qu'il a vaincu un roi de la « maison de David » (donc qui est un descendant de David).

Le royaume conquis par David sur les peuples voisins ne semble pas aussi important que la Bible l'affirme. Les recherches archéologiques montrent que le peuplement des Hautes Terres autour de Jérusalem était faible (peut-être 5 000 personnes) pour la plupart semi-nomades ou sédentarisées dans de petits villages. À la même époque, Jérusalem, d'après les fouilles archéologiques très partielles, ne semble pas avoir eu que quelques centaines d'habitants.

Certains archéologues mettent en doute l'existence d'un royaume unifié dont David aurait été le roi, qui aurait regroupé toutes les douze tribus d'Israël comme l'affirme la Bible. Ils pensent qu'il y a toujours eu deux regroupements de ces tribus : un groupement au nord qui en bénéficiant d'une plus forte pluviosité et d'un meilleur positionnement sur les routes commerciales de l'époque était le plus peuplé (peut-être 40 000 habitants), et un groupement au sud, autour de Jérusalem, le royaume de David, qui, installé dans un milieu très sec, n'avait que les ressources suffisantes pour faire vivre quelques milliers d'habitants (à la même époque, les archéologues estiment la population de l'empire égyptien à environ 2,8 millions d'habitants).

Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...