Livre d'or
Livre d'or

CommunautéGazette de l'hiver
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Abbaye de Cluny

« Abbaye de Cluny » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
L'abbaye de Cluny

L'abbaye de Cluny est un monastère roman situé à Cluny, en Saône-et-Loire, dans la région de Bourgogne-Franche-Comté.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Saint Maïeul.

Les bâtiments de l'abbaye ont connu trois principales formes dues à différents abbés.

Le premier bâtiment est le plus modeste des trois. Sa construction a commencé en 910 sur ordre du duc Guillaume Ier d'Aquitaine. Le première abbé nommé, Bernon, se chargea des opérations. Les proportions de l'abbaye se voulaient établies sur le modèle de l'abbaye d'Aurillac, renommée à l'époque dans tout le pays. Selon les souhaits de l'abbé fondateur, les moines y obéissaient à la règle de saint Benoît. À la démission de Bernon, le titre d'abbé de Cluny revint à Odon qui contribua énormément à la montée en gloire de l'abbaye. C'est notamment grâce à son dévouement que la première abbaye fut achevée en 927 et que, trois ans plus tard, elle fut rattachée à la protection directe du Pape (échappant ainsi à la soumission envers les évêques de la région) à l'instar de son modèle, l'abbaye d'Aurillac.

Sous les fonctions du quatrième abbé saint Mayeul (948 — 994), des extensions sont entreprises pour répondre à besoin de place dû au nombre croissant sans cesse de nouveaux moines. La deuxième abbaye de Cluny est plus raffinée que son prédécesseur, étudiée plus dans le détail.

Le quatrième chantier est réalisé par l'abbé Hugues à la suite d'une révélation de saint Pierre. L'édifice prend alors la forme d'une fastueuse abbaye romane, avec d'exceptionnelles dimensions. Inaugurée en 1130, elle s'étend sur 190 mètres de long, avec deux transepts et cinq nefs : l'église devient le plus grand édifice religieux d'Occident (cela jusqu'à la révision de la basilique Saint-Pierre, à Rome). Ainsi rénovée, l'abbaye qui peut loger 1000 moines permet à l'ordre de Cluny (un des plus puissants ordres catholiques) qui siège à l'abbaye, de se développer plus à son aise. L'abbaye devient un centre religieux et culturel notoire, réputé pendant tout l'Occident féodal. Dans ces conditions, se propagent facilement les réformes clunisiennes qui s'opposent à l'austérité et la sobriété dans les lieux de culte catholiques prêchée par Bernard de Clairvaux : elle encourage à montrer la richesse de l'église à travers des sculptures, des peintures et des vitraux pour prouver la puissance de Dieu. Sa beauté la fait rivaliser avec certains autres hauts-lieux du christianisme des alentours, comme la cathédrale d'Autun et surtout l'abbaye de Vézelay avec qui les conflits vont bon train car elle bénéficie, elle aussi, d'une protection par le Vatican ce qui ne fait qu'accroître les jalousies.

À la Révolution française, la guerre civile ravage le majestueux monastère. La majeure partie des lieux est détruite ne laissant saufs une nef, la façade, un transept et son clocher, ainsi que quelques autres vestiges.

L'abbaye de Cluny était propriétaire d'un grand hôtel particulier à Paris. De nos jours, il a été transformé en musée national du Moyen Âge et y sont entreposées de très célèbres œuvres comme La Dame à la licorne.

Abbey-of-senanque-provence-gordes.jpg
Des abbayes

AurillacCîteauxClairvauxClunyConquesFontenayFontevraudJumiègesMont-Saint-MichelRoyaumontSaint-GallSaint-Guilhem-le-DésertSainte-GenevièveSaint-Germain-des-PrésSénanqueThoronetWestminsterCaen


Portail de l'architecture —  Tout sur les monuments et les architectes célèbres.