Livre d'or
Livre d'or

CommunautéGazette de l'hiver
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Jean-Marie Le Pen

« Jean-Marie Le Pen » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Marie Le Pen
Président des Comités Jeanne
Jean-Marie Le Pen.
Jean-Marie Le Pen.
Pays France
Fonction
Président des Comités Jeanne
Dates 2016 -
Fonction
Président du Front national
Dates 1972 - 2011
Successeur Marine Le Pen
Naissance 20 juin 1928 à La Trinité-sur-Mer (Morbihan, France)
voir modèle • modifier

Jean-Marie Le Pen est un homme politique français classé à l'extrême droite, bien qu'il ait toujours refusé ce terme, né le 20 juin 1928 à La Trinité-sur-Mer (Morbihan). Il est connu pour avoir présidé pendant près de quarante ans le Front national, avant de passer la main à sa fille Marine Le Pen en 2011.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Débuts[modifier | modifier le wikicode]

Jean-Marie Le Pen en 2005.

Jean-Marie Le Pen est né le 20 juin 1928. Ce sympathisant d'extrême droite est un ancien soldat des guerres d'Indochine et d'Algérie (il est accusé d'y avoir pratiqué la torture). Admirateur de l'homme d'extrême droite Pierre Poujade qui lance sa carrière, il est élu député à 27 ans. Il met sa carrière politique de côté au bout de quelques années pour fonder la Serp, une maison d'édition de disques surtout connue pour avoir édité des discours de personnalités de la Seconde Guerre mondiale (Adolf Hitler, Pierre Laval, Philippe Pétain, Benito Mussolini, ainsi que Charles de Gaulle et Léon Blum).

Président du Front national[modifier | modifier le wikicode]

En 1972, il accède à la présidence du Front national, parti fondé par le groupuscule néofasciste Ordre nouveau pour rassembler l'ensemble de l'extrême droite française. Le Pen se présente deux ans plus tard à l'élection présidentielle de 1974, mais réalise un score extrêmement faible (0.74 % des voix). Pendant tous les scrutins suivants, le FN réalise des performances très minces et n'obtient même pas les 500 parrainages pour se représenter en 1981. Cette élection voit François Mitterrand être élu : c'est celui-ci qui décide de satisfaire les revendications de Le Pen en « facilitant » son accès aux médias. Ainsi, dès les années 1980, le leader frontiste commence à gagner en importance dans le jeu politique, et son parti gagne en popularité à chaque scrutin.

La campagne de 1988 le voit dire sa célèbre phrase à propos de la Shoah :

Je n'ai pas étudié spécialement la question mais je crois que c'est un point de détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale. [...] La question qui a été posée, c'est de savoir comment ces gens ont été tués ou non.

Jean-Marie Le Pen, le 13 septembre 1987, au Grand Jury RTL-Le Monde.

Ces propos, qui tentent de minimiser le massacre des Juifs par Hitler, provoquent un scandale : la popularité de Le Pen redescend, et il termine troisième, avec un score de tout de même 14.39 % des voix. Il sera condamné de nombreuses fois, et encore longtemps après cette élection, pour ce propos antisémite. En 1995, il continue sa montée avec 15.00 % des voix.

  • Pour écouter la célèbre déclaration de Jean-Marie Le Pen sur la Shoah, clique ici.
Jean-Marie Le Pen avec sa fille et successeur à la tête du FN : Marine.

Durant l'élection présidentielle de 2002, il accède à la surprise générale au second tour face au président sortant Jacques Chirac, qui remporte le second tour haut la main avec 82.21 % des voix : en effet, Le Pen provoque le dégoût d'une très grande partie de la population, d'où son score historiquement faible pour un second tour de 17.79 % des voix. En 2007, il est notablement affaibli car le candidat Nicolas Sarkozy séduit une partie du FN : 10.44 %.

Après la présidence du FN[modifier | modifier le wikicode]

Âgé de plus de 80 ans, il commence à prendre sa retraite en laissant la présidence du FN à sa fille Marine en 2011. Il est encore très actif toutefois, en tant que député européen ainsi que président d'honneur de son parti. Il provoque également de nouvelles polémiques : par exemple, en 2014, il déclare sur le chanteur juif Patrick Bruel : « On en fera une fournée la prochaine fois », ce qui est une allusion aux traitements réservés aux Juifs dans les camps d'extermination. En 2015, suite à de nombreux autres dérapages gênants pour le parti car rappelant trop les origines pétainistes de celui-ci, il est exclu du FN après un long bras-de-fer très médiatisé avec sa fille. En 2016, il crée un nouveau parti : les Comités Jeanne.

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Jean-Marie Le Pen de Wikipédia.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.