Jean-Baptiste Jourdan

« Jean-Baptiste Jourdan » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le maréchal Jean-Baptiste Jourdan posant aux côtés d'une pierre indiquant la route de Fleurus, où il remporta sa plus grande victoire.

Jean-Baptiste Jourdan est un maréchal d'Empire et militaire français né le 29 avril 1762 à Limoges et mort le 23 novembre 1833 à Paris, en France. Il est notamment connu pour avoir été le vainqueur de la bataille de Fleurus (1794).

Jourdan débuta sa carrière sous l'Ancien Régime, il participa avec La Fayette à la guerre d'indépendance des États-Unis d'Amérique et devint l'un des plus brillants généraux de la Révolution et de l'Empire. Il devient maréchal d'Empire en 1804, mais il ne recevra aucun titre de noblesse contrairement aux autres maréchaux.

Jean-Baptiste Jourdan est considéré comme une figure emblématique de la Révolution française.

Carrière militaire[modifier | modifier le wikicode]

Jean-Baptiste Jourdan en uniforme de général de la Révolution.

Fils d'un chirurgien de Limoges, il s'engage en 1778 au régiment d'Auxerrois et y fait la campagne d'Amérique. Revenu en France en 1782, il quitte l'armée en 1784 et s'établit mercier à Limoges.

Capitaine de la Garde nationale en 1789, il est volontaire en 1791, élu lieutenant-colonel du 2e bataillon de la Haute-Vienne. À l'armée du Nord, il participe aux batailles de Jemmapes (6 novembre 1792) et de Neerwinden (18 mars 1793). Nommé général de brigade (mai), puis de division (septembre), il est bientôt commandant de l’armée des Ardennes, puis de l'armée du Nord et bat Frédéric-Josias de Saxe-Cobourg à Wattignies (1793).

Destitué en janvier 1794, il reprend son commerce à Limoges. Bientôt rappelé, général en chef de l'armée de Moselle, il remporte victoire sur victoire : Arlon, Charleroi, et surtout la victoire décisive de bataille de Fleurus (26 juin 1794), à la suite de laquelle il reçoit le commandement de l'armée de Sambre-et-Meuse. Après des succès en Allemangne, il est battu à Würzbourg par l'archiduc Charles Louis d'Autriche le 3 septembre 1796.

Le général Moreau doit alors effectuer une retraite célèbre, et Jourdan est disgracié.

Carrière politique[modifier | modifier le wikicode]

Statue de Jourdan à Limoges

Il se lance alors dans la vie politique, et est élu député de la Haute-Vienne au Conseil des Cinq-Cents, dont il est président deux fois. Il est à l'origine de la loi du 5 septembre 1798, qui rend le service militaire obligatoire. L'article premier de la loi énonce : «Tout Français est soldat et se doit à la défense de la patrie». Tous les Français de 20 à 25 ans, doivent effectuer un service militaire de 5 ans. (Loi Debrel-Jourdan).

En octobre 1798, il démissionne et est nommé commandant de l'armée du Danube, mais il est battu à Stockach le 25 mars 1799. Le 14 juillet (26 Messidor an VII), pour l'anniversaire de la prise de la Bastille, le général Jourdan porte un toast « à la résurrection des piques ».

Réélu au Conseil des Cinq-Cents, il tente en vain de s'opposer au coup d'État du 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799). Napoléon Bonaparte le nomme néanmoins inspecteur de l'infanterie et de la cavalerie, puis ambassadeur en république cisalpine, administrateur général du Piémont, conseiller d'État.

En 1804, il est promu maréchal d'Empire et commande l'armée d'Italie. Gouverneur de Naples, il s'attache au roi Joseph, qu'il suit en Espagne. En 1807, il commande un corps d'armée en Espagne, puis devient chef d'état-major, mais est battu à la bataille de Vittoria, après laquelle il est mis à la retraite.

Il est néanmoins nommé à la tête de la 19e division militaire, place confirmée à la Restauration. En 1814, il se rallie à Louis XVIII et devient pair de France pendant les Cent-Jours.

Il meurt à Paris le 23 novembre 1833.

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Jean-Baptiste Jourdan de Wikipédia.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accéder au portail sur la France !
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.