Au Panthéon !

« Au Panthéon ! » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Au Panthéon est une installation de l'artiste français JR réalisée en 2014 sur et dans le Panthéon de Paris.

L'intérieur du dôme

Inside Out Project[modifier | modifier le wikicode]

Vue du dôme

Au Panthéon ! s'inscrit dans le projet d’art appelé INSIDE OUT initié par JR en 20111. La technique utilisée est celle des collages grand format que JR effectue dans les rues ; il donne la possibilité à chacun de faire passer un message qui lui est cher. Le but est de permettre à chacun de partager son histoire en transformant son message en une œuvre d’art publique2. JR n'utilise que des portraits en noir et blanc. Chaque action INSIDE OUT est documentée, archivée puis publiée sur le site internet Inside Out Project. Toutes les actions ont une page qui leur est dédiée sur le site3. Le projet Inside Out a voyagé de l’Équateur jusqu’au Népal en passant par le Mexique, la Tunisie, le Pakistan, inspirant sur son chemin des Actions de Groupe sur des thèmes comme l’espoir, la diversité, ou encore le changement climatique3.

Afin d’impliquer un nombre croissant de personnes dans le projet INSIDE OUT, JR a installé dès 2011 des cabines photographiques dans différentes villes du monde entier4. Les participants peuvent recevoir leurs portraits immédiatement après avoir été pris en photo. Ces expositions instantanées permettent aux participants d’être des sujets actifs dans le projet INSIDE OUT. Les participants sont ensuite invités à coller leur portrait sur le lieu de l’action ou dans un lieu qui fait sens pour eux.

Contexte de l'oeuvre[modifier | modifier le wikicode]

En France, le Centre des Monuments Nationaux a collaboré avec le projet Inside Out pour une installation patriotique qui couvrirait le Panthéon en travaux. L’idée était de capturer par la photographie les valeurs humanistes et universelles symbolisées par le monument5,6.

Durant le mois de mars 2014, de nombreux autoportraits ont été récupérés via le site internet du projet, ouvert au monde entier. Par ailleurs, le camion photomaton s’est rendu dans différents lieux culturels importants afin de rassembler le plus de portraits possible : La Basilique Saint-Denis, le Château et les remparts de Carcassonne, le Château d’Angers, les alignements de Carnac, les tours de La Rochelle, le Palais de Tau à Reims, la Villa Savoye à Poissy, l’Hôtel de Sully à Paris et enfin le Panthéon. Une mosaïque fut finalement créée en utilisant les portraits les plus représentatifs de la diversité du monde contemporain. Cette mosaïque, servant d’enveloppe au monument en travaux, fut inaugurée le 22 avril 20147.

Description[modifier | modifier le wikicode]

Les photographies en noir et blanc recouvrent certains espaces du Panthéon : à l'extérieur du dôme, sur la colonnade ; à l'intérieur de la coupole, sur le sol de la nef. A l'extérieur du monument, elles figurent sur une bâche utilisée pour protéger l'édifice pendant les travaux de restauration. Ces photographies sont juxtaposées, ne laissant aucun espace vide en arrière plan. Cela peut évoquer une vaste mosaïque. Au total, l'oeuvre mesure plus de 3000 m² . La bâche qui laisse passer le jour et l'air, mais pas la pluie.

Les photographies évoquent la pratique des selfies : les modèles avaient la liberté de poser comme ils voulaient ; en revanche, c'est l'artiste (JR) qui a décidé de l'emplacement des photographies sur son oeuvre.

Interprétation[modifier | modifier le wikicode]

Portraits dans la nef

Impression d'unité[modifier | modifier le wikicode]

Les portraits serrés, mais non superposés, des modèles donnent une impression de force et d'unité. Ces modèles partagent des traits communs : ils sont tous humains, en noir et blanc, de face, et habillés. La disposition des photographies renforce cette impression d'unité. Les portraits ne sont pas distribués au hasard, dans le désordre. L'artiste les a adaptés à la coupole : les photographies forment des rangées de cercles concentriques, les plus grandes photos sont à l’extérieur. La taille des photos diminue plus en va vers le centre de la coupole. Dans la nef, les photographies sont disposés dans le même sens.

Diversité[modifier | modifier le wikicode]

L'oeuvre montre également la diversité des êtres humains : ils ont des âges différents, il y a des hommes et des femmes d'origines ethniques variées. Certains modèles se distinguent par leurs gestes, leur sourire, leur chapeau. Certains font des grimaces, d'autres ferment les yeux, des attitudes proprement humaines.

Ruptures et continuités[modifier | modifier le wikicode]

L'oeuvre de JR s'inscrit dans un lieu particulier, dont elle est indissociable. Elle fait écho à la dimension humaine et universelle du Panthéon. Ce dernier est un lieu atypique pour l'artiste qui choisit habituellement des lieux plus modestes ou politiques. L'installation de JR renvoie aux différents changements de fonctions qu'a connues le Panthéon de Paris : alors que le Panthéon de Rome était un temple dédié à tous les dieux, celui de Paris fut une église pour le dieu des chrétiens puis une nécropole laïque. La bâche rappelle que l'édifice est en travaux ; elle est éphémère : une fois le chantier terminé, elle sera enlevée. La rupture vient également du contraste entre un bâtiment ancien et néoclassique (le Panthéon) et une installation d'art contemporain (l'oeuvre de JR). Elle montre aussi une opposition entre la nécropole (monde des morts) et les portraits de personnes vivantes. La joie et la liberté qu'expriment les portraits anonymes contrastent avec le lieu dédié au recueillement, au souvenir, à la mémoire de grands hommes et de grandes femmes. Le décor néoclassique du Panthéon est fait de statues, de peintures, de mosaïques représentant des grandes figures religieuses et historiques françaises. Ce sont des oeuvres académiques, des commandes officielles du pouvoir. Alors que seules cinq femmes reposent dans la nécropole, JR rétablit l'équilibre entre les sexes en montrant autant d'hommes que de femmes. L'architecture grandiose et austère contraste avec les représentations de gens simples et divers. Le projet INSIDE OUT permet à des personnes anonymes d'avoir leur moment de gloire, de voir leur photographie affichée dans un lieu public aux côtés d'oeuvres classiques, au-dessus de personnages célèbres enterrés dans la crypte.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Voir le discours de JR lors du TED Prize 2011, https://www.ted.com/talks/jr_s_ted_prize_wish_use_art_to_turn_the_world_inside_out?language=fr
  2. Voir la page “À propos” sur le site internet Inside Out Project http://www.insideoutproject.net/fr/about
  3. 3,0 et 3,1 Voir la page “Explorez” sur le site internet Inside Out Project http://www.insideoutproject.net/fr/map
  4. Voir la page “Cabines Photographiques” sur le site internet insideoutproject.com http://www.insideoutproject.net/fr/photobooths
  5. “JARDONNET Emmanuelle, “JR fait entrer 4 000 anonymes au Panthéon”, 3 juin 2014, lemonde.fr “https://www.lemonde.fr/culture/video/2014/06/03/jr-fait-entrer-4-000-anonymes-au-pantheon_4431375_3246.htm
  6. AFP, “Le Panthéon redécoré par l'artiste JR“, 25 février 2014, http://next.liberation.fr/design/2014/02/25/le-pantheon-redecore-par-l-artiste-jr_982764
  7. Voir le site internet “Au Panthéon !” http://www.au-pantheon.fr/fr/

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.