Cité de Carcassonne

« Cité de Carcassonne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


La cité de Carcassonne est une ville du Moyen Âge fortifiée (une cité médiévale fortifiée) située dans le département de l'Aude. Ses origines remontent à l'époque gallo-romaine. Depuis 1997, elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Elle fait partie de la commune de Carcassonne.

Cité de Carcassonne

Situation géographique[modifier | modifier le wikicode]

Carcassonne la nuit
Vue d'ensemble
Depuis la tour du château
La rue Verdun

À 90 km de Toulouse, sur l'axe Atlantique-Méditerranée, Carcassonne est érigée entre les Pyrénées et la Montagne noire dans ce que l'on nomme le couloir carcassonnais. Sur la rive droite de l'Aude, la cité domine la ville qui se trouve plus à l'ouest. Le plateau sur lequel elle se situe est assez escarpé à l'ouest, rendant difficile un assaut éventuel, et en pente douce à l'est. C'est de ce côté que se font les entrées dans la cité (voyageurs ou marchandises) mais aussi par là qu'elle est la plus vulnérable, ce qui explique que les machines de défense se trouvaient majoritairement placées de ce côté.

Une position stratégique[modifier | modifier le wikicode]

Outre la situation de Carcassonne sur l'axe Atlantique-Méditerranée, elle contrôle également la trouée narbonnaise, l'accès aux Pyrénées et le trafic fluvial sur l'Aude. Sa position élevée, la multiplicité des cultures possibles (les champs cultivés des Corbières, les prairies et pacages du Laudarais, les vignes du Midi, etc) font de cette cité un endroit d'une grande importance stratégique.

Création de la cité[modifier | modifier le wikicode]

L'éperon rocheux sur lequel est bâti Carcassonne est occupé par l'homme depuis le VIe siècle av. J.-C.. Au IVe siècle av. J.-C., il est probable que les Volces-Tectosages y vivent. En -122, les Romains ayant conquis tout la Narbonnaise, s'y installent et dressent les premiers remparts et les premières tours. La fortification de la ville commence au IVe siècle en réponse au danger que créent les Wisigoths. Des tours non attenantes les unes aux autres sont construites sur le plateau. Malgré cela, de 725 à 759, la ville est sous occupation sarrasine.

C'est à la fin du XIe siècle que l'on commence à relier ces diverses châtellenies entre elles. En 1130, le château est construit et les murailles romaines sont réparées. La deuxième muraille sera, elle, édifiée en 1248 et une ville est construite au pied de la cité. Des améliorations du système de défense auront encore lieu sous Philippe le Hardi.

De l'époque romaine aux Wisigoths[modifier | modifier le wikicode]

Carcassonne prend le nom de cité au Ier siècle lorsqu'elle devient une circonscription administrative de l'Empire romain sous le nom de Carcasso.

C'est sous l'influence romaine qu'elle se transforme en ville fortifiée. Les rues sont pavées et les habitations gagnent en confort. Elle est alors un relais important sur le route du vin reliant Narbonne à Toulouse.

Au IIIe siècle, les Wisigoth s'emparent de la ville, y créant vraisemblablement le premier château. Clovis essaiera de les chasser de la cité mais sans succès. En 585, Gontran, roi des Burgondes réussit à prendre la ville mais les Wisigoths la reprennent aussitôt et la conservent jusqu'en 725, date où la ville tombe aux mains des Sarrasins jusqu'en 752.

Féodalité[modifier | modifier le wikicode]

De la prise de la ville par Pépin le bref à la fin du XIe siècle, on ne trouve aucune trace de modification profonde de la cité. Ce n'est que lorsque Bernard Tencravel se proclame vicomte de Carcassonne que la cité se fortifie à nouveau. Elle s'agrandit, les tours sont reliées entre-elles, les bourgs de Saint-Michel et Saint-Vincent y sont rattachés et la cité connaît, de par sa position, une envolée économique. En effet, d'énormes taxes de passage sont réclamées aux marchands arpentant la route menant de Narbonne à Toulouse. Pour le malheur de Carcassonne, comme de l'ensemble de la région, les Tencravel vont devenir cathares.

Carcassonne et la religion cathare[modifier | modifier le wikicode]

Au début du XIIIe siècle, Raymond VI, comte de Toulouse, est aussi le seigneur de Carcassonne. Converti à la religion cathare, il doit faire face, après quelques atermoiements et vilénies de part et d'autre, à la première croisade dès 1209. En août, Carcassonne est prise par les catholiques et son comte emprisonné.

À la mort de son père, en 1222, Raymond VII préfère accepter une trêve et les accords de Carcassonne scelleront la fin de la première croisade.

Durant la deuxième croisade, Carcassonne restera fidèle à son suzerain et, comme l'ensemble de la région, paiera d'un lourd tribut humain et économique cette fidélité.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 23 septembre 2019.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.
Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.

43° 12′ 47″ N 2° 21′ 07″ E / 43.21306, 2.352028