Reproduction des animaux

« Reproduction des animaux » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Couple d'estorlets (Sterna hirundo) ou hirondelles de mer

Tous les animaux ont une durée de vie limitée. Après avoir vécu soit quelques jours (comme certains insectes), soit une centaine d'années (comme les tortues géantes), chacun d'eux finit par mourir.

Toutes les espèces ne tarderaient pas à disparaître de notre planète si les animaux adultes n'avaient pas, avant de mourir, donné naissance à des petits qui vivront après eux et se reproduiront à leur tour. Cette nécessité de se reproduire, pour prolonger l'espèce, semble inscrite dans la mémoire de tous les animaux car ils supportent tout : la fatigue, la soif, la faim et parfois la douleur et la mort, pour que leurs petits naissent et puissent vivre après eux.

Être vivant et transmission de la vie[modifier]

L'accouplement de deux girafes

Seul un être vivant peut transmettre la vie.

Depuis les temps anciens, les hommes savent comment se reproduisent leurs animaux familiers : ils voient les chèvres donner la vie à des chevreaux, les brebis à des agneaux, etc. Pourtant, ils ont longtemps cru que certains petits animaux pouvaient naître spontanément sans avoir eu de parents. On appelait cela la génération spontanée. Des personnes, pourtant sérieuses et instruites, furent longtemps persuadées que des vieux chiffons peuvent donner naissance à des souris, que de la viande peut se transformer en asticots.

Il y a plus d'un siècle, le scientifique français Louis Pasteur démontra par des expériences que même les êtres microscopiques ne peuvent naître spontanément. Un être vivant, si petit soit-il, a obligatoirement été produit par un autre être vivant de la même espèce que lui. On ne trouve des petites souris dans des chiffons que si leur mère est venue s'y nicher pour leur naissance. Il n'y a d'asticots sur de la viande que si une mouche est venue y pondre ses œufs. C'est la même chose pour les microbes qui sont la cause de nombreuses maladies. En désinfectant une blessure, on empêche celle-ci de s'aggraver.

Espèce par espèce[modifier]

Un animal adulte ne peut produire que des jeunes de la même espèce que lui.

Une vache ne peut donner naissance qu'à des veaux, une chatte qu'à des chatons, etc. Selon la race des parents, les petits peuvent avoir des poils longs ou courts, d'une couleur ou d'une autre. Par contre, jamais une vache ne produira des agneaux, ni une chienne des chatons.

Seule exception : des espèces très voisines peuvent parfois s'accoupler et produire un petit d'une espèce intermédiaire. Par exemple, avec un âne et une jument, on peut obtenir un mulet ou une mule, mais ces derniers ne pourront pas avoir eux-mêmes de petits.

Reproduction et disparition d'une espèce[modifier]

Le dodo, une espèce disparue

Si tous les animaux de la même espèce meurent avant d'avoir pu se reproduire, cette espèce disparaît définitivement.

Quand des chasseurs massacrent certains animaux avant leur période de reproduction, quand des pêcheurs ramènent dans leurs filets de grandes quantités de poissons ou de coquillages trop jeunes pour avoir encore pu se reproduire, ils mettent en danger la survie de ces espèces. Tant qu'il reste un certain nombre de spécimens capables de se reproduire, on peut encore espérer sauvegarder l'espèce en la protégeant. Mais une espèce dont tous les membres ont disparu ne pourra plus jamais exister sur notre planète, même si l'on s'aperçoit par la suite qu'elle aurait pu être très utile.

Par exemple, un gros oiseau, le dronte, appelé aussi dodo, vivait jusqu'au XVIIe siècle sur l'île Maurice. Il n'en reste plus que des représentations, car les hommes ont provoqué sa disparition définitive. Incapable de voler, cet oiseau n'avait jusque-là aucun prédateur animal, mais les hommes qui occupèrent son île le chassèrent et introduisirent des prédateurs, comme les chiens. Son espèce disparut alors totalement.

On retrouve sous forme de fossiles des espèces très anciennes, disparues sans qu'on sache pourquoi. Les plus connues sont les nombreuses espèces de dinosaures. On connaît aussi un très grand nombre d'espèces disparues récemment, parce que les hommes ont dévasté leurs lieux de vie, en ont laissé tuer tous les spécimens ou ne les ont pas laissé se reproduire. Cela montre à quel point il est important de connaître, de comprendre et de protéger la reproduction des animaux, si l'on veut sauvegarder toutes les richesses de la nature.

Articles liés[modifier]

Portail de la biologie - Tous les articles sur les plantes et les animaux.