Être vivant

« Être vivant » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Des bactéries, vues au microscope électronique (en fausses couleurs).

Les êtres vivants regroupent tous les organismes qui peuplent notre planète (les animaux, les champignons, les bactéries, les plantes...), et qui sont dotés de vie. Il en existe une multitude, et il n'est pas forcément très évident de donner une définition qui leur corresponde à tous :


Définition[modifier]

Un être vivant est un organisme qui est doté de la vie ; cela veut dire que cet organisme :

  • naît : l'existence de cet organisme a un début, la naissance, ce qui veut dire que cet organisme qui existe à un moment n'a pas toujours existé et n'existait pas forcément avant ; par exemple, un bébé naît, un oiseau éclot de son oeuf, une graine germe...



  • grandit : au cours du temps, la taille et l'aspect de cet être vivant se modifient après sa naissance : il fabrique de la matière organique dont son corps est constitué.


Le hêtre, à différents moments de sa vie


  • se nourrit : les êtres vivants ne sont pas capables de fabriquer leur matière à partir de rien : ils doivent trouver, dans leur milieu, de la matière à partir de laquelle ils pourront constituer leur corps, pour grandir : certains peuvent utiliser de la matière minérale contenue dans leur environnement (l'eau, les gaz contenus dans l'air, les sels minéraux...). C'est pour cela que les plantes, par exemple, sont appelées des producteurs primaires ; d'autres ne savent pas transformer la matière minérale en matière organique : ils doivent donc consommer la matière organique des autres êtres vivants, vivants ou morts. On les appelle des producteurs secondaires.



  • se reproduit : un être vivant est capable de fabriquer d'autres êtres vivants : c'est la reproduction.



  • meurt : l'existence d'un être vivant peut être très courte ou très longue, mais a toujours une "fin" d'une façon ou d'une autre, ce qui veut dire qu'il meurt.



Cas particuliers[modifier]

Virus de Lassa : de nouveaux virus, appelés virions (les petites boules plus sombres sur l'image), ont été fabriqués par la cellule infectée (en bas de l'image). Ces virions n'ont pas été directement créés par le virus lui-même, qui est incapable de se reproduire : ce n'est donc pas un être vivant.

Tous les êtres vivants doivent répondre précisément aux cinq points de cette définition, sinon, ce ne sont pas vraiment des êtres vivants. Par exemple, les virus ne sont pas capables de produire d'autres virus, c'est-à-dire de se reproduire : ils sont seulement capables de forcer les cellules des autres êtres vivants à fabriquer de nouveaux virus, ils ne les fabriquent pas vraiment eux-mêmes : on ne peut donc pas parler de reproduction. Les virus ne sont donc pas des êtres vivants.

Caractères communs à tous les êtres vivants[modifier]

La cellule[modifier]

Tous les êtres vivants sont formés du même élément de base : la cellule. Un être vivant peut être formé d'un très grand nombre (souvent plusieurs millions) de cellules, ou même d'une seule, mais il sera toujours formé d'au moins une cellule. Un être vivant formé d'une seule cellule est appelé unicellulaire.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Cellule.
Une goutte d'eau au microscope. Les Vorticelles sont des êtres vivants invisibles à l'œil nu, formés d'une seule cellule.


En fait, un très grand nombre d'êtres vivants différents sont formés d'une seule cellule, et, comme la cellule est souvent quelque chose de microscopique, ces êtres vivants le sont aussi, et ne sont donc pas visibles à l'œil nu. On les appelait autrefois des microbes, mais on préfère aujourd'hui utiliser le mot de micro-organisme. Les micro-organismes sont des êtres vivants qui n'ont pas forcément grand-chose en commun, mis à part leur très petite taille qui les empêche d'être visibles à l'œil nu.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Micro-organisme.

Il existe un très grand nombre de cellules différentes, qui ne se ressemblent pas forcément, mais toutes ces cellules présentent les caractères qui permettent de les classer comme des êtres vivants.

Producteurs et consommateurs[modifier]

Tous les êtres vivants sont formés de matière organique. Ils utilisent la matière contenue dans leur environnement pour produire leur propre matière organique : on dit qu'ils se nourrissent. Il existe deux types d'êtres vivants :


  • Ceux qui se nourrissent de matière minérale : eau, certains gaz, comme le dioxyde de carbone, le méthane ou sulfure d'hydrogène. Ils sont capables de transformer la matière minérale de leur environnement en matière organique. Ils n'ont donc pas besoin de matière organique, et donc d'autres êtres vivants pour se nourrir : ils peuvent vivre seuls. Ce sont toujours les premiers êtres vivants à coloniser un nouveau milieu où la vie est absente : on les appelle des producteurs primaires. Les producteurs primaires ont besoin d'énergie pour transformer la matière minérale en matière organique. Les plus connus sont ceux qui utilisent la lumière pour transformer l'eau et le dioxyde de carbone en matière organique. Ce phénomène est appelé photosynthèse. Les végétaux, et certains flagellés, notamment, sont capables de photosynthèse. Mais il existe d'autres producteurs primaires qui utilisent d'autres sources de matière minérale et d'énergie.


Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Photosynthèse.


  • Ceux qui se nourrissent de la matière organique des autres êtres vivants : ceux-là ne sont pas capables de transformer la matière minérale en matière organique : ils doivent utiliser la matière organique d'autres êtres vivants pour fabriquer la leur. On les appelle des producteurs secondaires, car ils ont besoin des producteurs primaires pour pouvoir exister. Les producteurs secondaires ne peuvent pas vivre dans un milieu où il n'y a pas de producteur primaire pour les nourrir. On les appelle aussi des Consommateurs.
Il y a deux types de producteurs secondaires : ceux qui se nourrissent exclusivement de producteurs primaires, et donc qui ont besoin de la présence de producteurs primaires pour vivre : on les appelle des consommateurs primaires ; et ceux qui se nourrissent d'autres producteurs secondaires : on les appelle des consommateurs secondaires. Les producteurs secondaires peuvent tuer d'autres êtres vivants pour se nourrir de leur matière organique : ce sont les prédateurs. D'autres peuvent se nourrir de la matière organique d'êtres vivants morts : ce sont les détritivores.


Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Chaîne alimentaire.

La classification des êtres vivants[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Classification des êtres vivants.

Les êtres vivants les plus connus sont ceux qui ont un grand nombre de cellules, parce qu'ils sont plus grands, et donc plus faciles à observer. Ce sont, notamment, les animaux et les végétaux. Autrefois, ces deux groupes étaient les seuls utilisés pour classer les êtres vivants. Mais on sait aujourd'hui que les champignons, que l'on classait autrefois parmi les végétaux, sont en fait très différents, notamment, de par le fonctionnement de leurs cellules. Finalement, ils ressemblent plus aux animaux qu'aux végétaux ! Il a fallu les placer dans un groupe à part, le groupe des champignons.

On a également découvert que le groupe des végétaux appelé "algue" n'était pas un vrai groupe, et qu'on y avait mélangé des êtres vivants qui n'avaient pas grand-chose en commun, à part le fait de pousser sous l'eau :

Finalement, il existe cinq grands groupes d'êtres vivants visibles à l'œil nu :

À tous ces êtres vivants, il faut rajouter ceux que l'on ne voit pas à l'œil nu, et qui ont été découverts grâce à l'invention du microscope. Antoni van Leeuwenhoek leur a donné le nom de "microbe", ce qui veut dire "petit être vivant"", mais aujourd'hui on utilise plutôt le terme de micro-organisme.

Les micro-organismes ont souvent été considérés comme un nouveau groupe, et même aujourd'hui, on conserve parfois ce groupe des micro-organismes car il est pratique à étudier.

Cependant, il existe en fait quantité de groupes entiers d'êtres vivants qui n'existent jamais sous forme d'organismes à plusieurs cellules, et que l'on ne voit donc jamais à l'œil nu.

On divise les êtres vivants en grands groupes appelés divisions, ou règnes, à l'intérieur desquels on peut les classer.

Ces règnes comprennent notamment :

  • Division des procaryotes : êtres vivants dont les cellules n'ont pas de noyau :
  • Division des eucaryotes : Êtres vivants dont les cellules ont un noyau :
    • les animaux (dont les insectes et l'homme, qui sont bel et bien des animaux, au sens biologique du terme)
    • les champignons : il en existe qui sont visibles à l'œil nu, et d'autres, unicellulaires et microscopiques.
    • les végétaux, qui se caractérisent notamment par leur couleur verte
    • les algues rouges
    • les algues brunes
    • les amibes, presque toutes microscopiques
    • les ciliés, des organismes unicellulaires, et dont les cellules sont couvertes de sortes de petits poils appelés cils
    • les flagellés, qui se déplacent au moyen d'un long filament appelé flagelle.
    • les dinophytes, qui font partie du plancton.
    • les sporozoaires, dont plusieurs sont responsables de graves maladies, comme le paludisme.
    • les foraminifères
    • les radiolaires
    • ...et beaucoup d'autres encore!

Galerie d'êtres vivants[modifier]

Portail de la Biologie - Tous les articles sur les plantes et les animaux.