Guerre de Troie

« Guerre de Troie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La guerre de Troie est un conflit légendaire provoqué par l'enlèvement d'Hélène, reine de Sparte, par le prince troyen Pâris. En rétorsion, Ménélas, l'époux bafoué, lève avec son frère Agamemnon une expédition rassemblant la plupart des rois grecs, qui assiège Troie et remporte finalement la victoire. La guerre de Troie est le cadre dans lequel se déroule l'épopée homérique de l'Iliade qui met en scène les dieux et les héros grecs et troyens.

Cette guerre a probablement eu lieu quoique les récits qui en ont été fait plus tard ont certainement beaucoup changé l'histoire. D'après les textes mais aussi des études archéologiques, elle s'est déroulée vers 1200 av. J.-C. c'est à dire il a environ 3 200 ans.

Le contexte avant la guerre de Troie

Le mariage d'Hélène

Hélène est une très belle princesse grecque. Si belle, en fait, que la plupart des rois grecs veulent l'épouser. Durant l'Antiquité, la Grèce est en effet constituée d'un grand nombre de Cité-états, avec un roi à la tête de chacune d'elle.

Les rois se disputent Hélène, et l'un d'eux, Ulysse, le roi d'Ithaque, qui est très malin, a une idée : il propose que, plutôt que de se battre, chacun des rois jure fidélité à Hélène, et promette de voler à son secours si quelque chose lui arrive. Ulysse espère ainsi qu'Hélène remarquera à quel point il est intelligent et sage, et qu'elle le choisira.

Mais Hélène, elle préfère le fort Ménélas, roi de Sparte, et grand chef d'armée car elle est éprise de lui.

La pomme de la discorde

La déesse Éris, sœur d'Arès, et déesse de la discordePrécision, n'avait pas été admise à faire partie des dieux de l'Olympe, et désirait se venger.

Elle alla cueillir l'une des pommes d'or du Jardin des Hespérides, des fruits magiques et extrêmement précieux, sur lequel elle grave l'inscription : « Pour la plus belle », avant de la lancer sur l'Olympe.

Trois déesses, Héra, déesse du mariage, Athéna, déesse de la guerre , et Aphrodite, la déesse de l'amour, pensent que la pomme est pour elle, et la revendiquent. Zeus, ne voulant pas s'attirer les foudres de celles qu'il ne choisira pas, demande à Hermès, le messager des dieux, de lui ramener le plus beau mortel que la Terre ait jamais eu. C'est finalement, Pâris, un jeune et beau berger qui est choisi pour départager les trois divinités.

Article à lire Article à lire : Pomme de discorde

Le déclenchement de la guerre : Pâris enlève Hélène

Hélène et Pâris

Tandis qu’il garde les troupeaux de son père sur le mont Ida, Pâris est choisi comme arbitre par les trois déesses qui se disputent la pomme d’or destinée à la plus belle d’entre elles. Les trois divinités promettent à Pâris des présents afin d’influencer son choix : Athéna lui promet la victoire, Héra lui dit qui sont ses parents biologiques et Aphrodite l'amour de qui il voudra. Pâris offre finalement le prix à Aphrodite. Il est donc désormais protégé par cette déesse qui va favoriser toutes ses entreprises.

Venu en ambassade à Sparte, Pâris profite de l’absence du roi Ménélas, parti en Crète, pour enlever Hélène, reine de Sparte, la plus belle femme du monde des mortels. Selon certaines versions, Pâris séduit Hélène et la persuade de s’enfuir avec lui. Ulysse et Ménélas se rendent à Troie pour réclamer la fugitive. Mais les différentes ambassades restent sans succès. Ménélas rappelle alors aux rois grecs le serment qu'ils ont fait de protéger Hélène quoi qu'il arrive, et leur demande de rassembler leurs armées pour attaquer Troie. De nombreux rois répondent à l'appel de Ménélas, dont Achille, roi des Myrmidons, Ajax, roi de Salamine, Nestor, roi de Pylos... L'armée dirigée par Agamemnon, roi de Mycènes, et frère de Ménélas, est dépêchée à Troie pour ramener l’épouse enlevée. C’est le début de la guerre de Troie, qui va durer dix ans d'après les récits.

Le siège de Troie d'après l'Iliade

Retiré sous sa tente, Achille reçoit Ulysse envoyé en ambassadeur par les rois grecs

Les Grecs ne peuvent pas prendre Troie. La ville est protégée par de formidables murailles bâties par Poséidon et Apollon et elles sont défendues par les soldats trés équipés des troyens commandés par le valeureux Hector, fils aîné du roi Priam. Pour s'occuper, les Grecs pillent les terres environnantes. Au cours de ces razzias, Agamemnon reçoit comme part du butin Chryséis, fille de Chrysès, prêtre d'Apollon. Ne parvenant pas à récupérer sa fille, Chrysès obtient l'intervention d'Apollon qui ravage le camp grec en y déclenchant une épidémie de peste. Agamemnon doit céder, il rend Chryséis à son père, mais exige en compensation la belle Briséis qui était la part de butin d'Achille. Malgré ses protestations, Achille doit céder Briséis, mais il se retire sous sa tente et décide de ne plus combattre.

Pour redonner du courage à ses compatriotes, Patrocle, l'ami d'Achille, revêt les armes de ce dernier et retourne au combat. Mais il est tué par Hector. Désespéré, Achille organise des funérailles grandioses pour son ami, reçoit de sa mère une nouvelle armure fabriquée par le dieu Héphaïstos, et reprend le combat. Dans un duel, Achille tue Hector. Mais, contrairement aux usages des Grecs, Achille maltraite le corps d'Hector et ne le rend qu'après les supplications humiliantes de Priam. Les dieux sont mécontents du comportement d'Achille. Au cours d'un combat, Apollon, ayant pris l'apparence de Pâris, tue Achille en lui décochant une flèche dans le talon, seule partie du corps où le héros est vulnérable.

Le cheval entre dans la ville de Troie

Sans Achille, les Grecs ne peuvent espérer s'emparer de Troie. Mais ils ne peuvent renoncer à ramener Hélène en Grèce. Ulysse, roi d'Ithaque, imagine un moyen pour prendre la ville par surprise. C'est le cheval de Troie. Les Grecs construisent une offrande pour le dieu Poséidon, un immense cheval en bois, creux, dans lequel se cachent des soldats. Ils abandonnent le cheval sur la plage, rembarquent et attendent, cachés assez loin en mer, la tombée de la nuit. Joyeux du départ des Grecs, les Troyens s'emparent du cheval, l'introduisent dans la ville et fêtent leur victoire. Pendant la nuit, les soldats grecs cachés sortent du cheval et ouvrent les portes de la ville. Les Grecs revenus entrent dans la ville et massacrent la famille royale, les habitants, sauf le prince Énée qui réussit à s'enfuir avec son père Anchise et son fils Ascagne. Hélène est épargnée et regagne la tente de son mari Ménélas. La ville de Troie est pillée et brûlée.

Réalité de cette guerre

Carte des principaux adversaires dans la guerre de Troie.

L'archéologie montre que huit villes se sont succédé sur le site de Troie. Un tel acharnement montre l'importance de la situation de cette ville. Au début du IIe millénaire av. J.-C., un peuple apparenté aux Grecs ioniens s'y installe et fonde la sixième agglomération. La ville est très prospère grâce aux terres voisines qui permettent la culture des céréales, mais aussi l'élevage du mouton et du cheval. Les Troyens commercent avec les Mycéniens. Mais en 1275 av. J.-C., un tremblement de terre détruit Troie VI. La richesse accumulée permet une reconstruction rapide. C'est la nouvelle ville Troie VII qui sera la victime des Mycéniens. La date de cette destruction, a donné lieu à discussion dès l'Antiquité, mais on estime qu'elle se situe vers 1230 ou 1180 av. J.-C.. Les traces archéologiques montrent une disparition brutale par pillage et incendie de la ville ; elles montrent également que les destructeurs ne se sont pas installés sur ce site remarquable. L'archéologie confirme les récits de l'Iliade et de l'Odyssée qui racontent qu'après leur victoire, les Grecs ont emporté leur butin matériel et humain en Grèce.

Le personnage d'Hélène qui est au cœur de la guerre, est mystérieux. Cette héroïne a été deux fois « victime » d'un rapt. D'abord elle a été enlevée par Thésée et difficilement libérée par ses frères Castor et Pollux. La deuxième fois, elle consent au rapt opéré par Pâris. On retrouve là un thème fréquent dans de multiples légendes antiques. Son nom peut être un indice, car il signifie « éclat du Soleil » (doré comme le métal précieux). Le personnage représente donc peut-être l'or et les richesses et il aurait été introduit dans le récit guerrier pour servir de prétexte « honnête » à l'opération de pillage d'une ville très riche menée par les Mycéniens, action qui leur était assez fréquente.

Pour compléter sur la guerre de Troie

Hérodote - buste.jpg

Historiens grecs - HérodoteThucydide
Personnalités - SolonClisthèneThémistoclePériclèsAlcibiadeDémosthèneAlexandre le Grand
Grèce archaïque - Guerre de Troie
Grèce classique - Guerres médiquesGuerre du PéloponnèseCité d'AthènesLa démocratie athénienneSparteLigue de Délos
Grèce romaine et byzantine - Constantinople



Portail de la Grèce - Tous les articles sur la Grèce ancienne et d'aujourd'hui !