Égypte ancienne

« Égypte ancienne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Égypte antique)
Aller à : navigation, rechercher
Musiciennes de l'ancienne Égypte

L'Égypte ancienne (ou aussi Égypte antique) est une ancienne civilisation d'Afrique du nord, aujourd'hui remplacée par l'actuelle Égypte. Elle se forme vers -3150 avant Jésus Christ, et se développe pendant 3 000 ans sous la forme d'un empire, puis prend fin en -31, lorsque l'Empire romain fait la conquête de l'Égypte.

L'Égypte antique a été dirigée par de nombreux rois et reines, comme Ramsès II ou Cléopâtre VII. « Civilisation des pharaons », l'Égypte antique a laissé de nombreux vestiges le long du Nil, telles que des pyramides, tombeaux et temples dédiés aux dieux. Elle a également marqué l'histoire de l'humanité en raison de sa longévité et ses caractéristiques culturelles, militaires et religieuses.

Les dieux[modifier]

Les principaux dieux sont :

  • Amon : il devient important à partir du Nouvel Empire égyptien (1550-1069 av. J.-C.). Son nom veut dire « le caché ». Il est le dieu suprême. À Thèbes, il forme la famille royale avec Mout et leur fils Khonsou.
  • Aton : disque solaire et muni de mains. Il n'a été vénéré que pendant le règne d'Akhenaton. Aucune autre divinité n'était adorée à cette époque-là.
  • Osiris : il est le dieu des morts et vit sous terre. Il préside le jugement des morts lors du passage vers l'au-delà. Avant de régner sur l'au-delà, il était le premier pharaon à gouverner la terre d'Égypte mais son frère Seth, jaloux, l'a assassiné (voir La légende d'Osiris). Frère et époux d'Isis, il est le père d'Horus.
  • Horus : C'est le dieu du ciel le protecteur des pharaons.
  • Re ou Ra : Il est un des dieux les plus importants, c'est le dieu du soleil et le père de tous les pharaons.
  • Isis : est la femme d'Osiris. C'est elle qui reconstitua Osiris découpé en 13 morceaux par son frère, Seth (voir à La légende d'Osiris)

L'architecture[modifier]

La hiérarchie sociale[modifier]

  • Tout en bas de la « pyramide » (au sens figuré), il y a les esclaves : prisonniers de guerre, ils travaillent chez un maître ou dans les carrières et les chantiers.
  • Ensuite ce sont les paysans : ils représentent neuf Égyptiens sur dix (soit les 9/10e de la population) et produisent la nourriture de l'Égypte.
  • Viennent les artisans et commerçants : ils fabriquent des aliments, des objets, puis les vendent.
  • Arrivent les soldats : ils forment l'armée permanente du pharaon, qu'ils aident à défendre le pays.
  • Voici maintenant les prêtres et les scribes :
  • le vizir : C´est le conseiller du pharaon. Si le pharaon meurt et qu'il n'a aucune descendance, le vizir peux envisager à devenir pharaon .
  • Enfin, tout en haut de la « pyramide » le pharaon : il est le souverain de l'Égypte antique, le chef de l'État, des armées et de la religion et a le pouvoir absolu.

L'égalité homme-femme[modifier]

« Pour les anciens Égyptiens, la femme est l'égale de l'homme. C'est un statut unique dans le monde antique, que l'on peut mettre en relation avec les croyances religieuses des habitants de la vallée du Nil ; ils vénèrent des dieux masculins autant que des déesses et pensent que la création de l'Univers a nécessité l'intervention d'un principe féminin. L'égalité des sexes repose aussi plus simplement sur la considération qu'il faut être deux pour former un couple et avoir des enfants. C'est une évidence au pays des pharaons. »1

Les femmes ont le droit de demander le divorce, d'avoir des biens, de se marier,... mais il y a tout de même de grosses différences entre les sexes car, par exemple, un homme peut être coupable d'adultère et pas une femme, sous peine d'être jetée aux crocodiles.

Le savoir[modifier]

La momification[modifier]

La momification a été créée dans le but de conserver les corps des morts le plus longtemps possible. Des êtres humains comme des animaux étaient momifiés.

Les viscères étaient retirés du corps. On injectait un produit et les organes étaient placés dans un vase canope. Des amulettes étaient placées entre les bandelettes. Puis on refermait le sarcophage.

L'écriture[modifier]

Les Égyptiens utilisaient une écriture avec des hiéroglyphes. Ils écrivaient sur du papyrus. Cette matière était faite avec des plantes aquatiques qu'on trouvait au bord du Nil.

La numérotation[modifier]

La numérotation égyptienne a une base 10, cela signifie que 10 unités sont remplacées par 1 dizaine, 10 dizaines sont remplacées par 1 centaine etc.

La numérotation est fondée sur le principe additif. Pour lire un nombre : on compte le nombre de signes correspondants à 1 unité, 1 dizaine, 1 centaine, etc. Puis on additionne2.

Voir aussi[modifier]

Articles liés[modifier]

Source[modifier]

  • L'Égypte des pharaons, C.-G. Schwentzel, Milan : 2002 (à partir de 10 ans).

Notes[modifier]

  1. Extrait de L'Égypte des pharaons (voir Source ci-dessus).
  2. Pour voir un exemple : maths-rometus.org.
Les civilisations antiques

Rome antique
Grèce antique
Égypte antique

Portail de l’Égypte ancienne - Tous les articles sur l’Égypte ancienne.