Nil

« Nil » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le Nil photographié par un satellite. On distingue son delta au nord.

Le Nil est, avec ses 6 671 km, le plus long fleuve d'Afrique et le deuxième plus long du monde après l'Amazone.

Géographie[modifier]

Le Nil est issu de la rencontre du Nil Blanc et du Nil Bleu. Le Nil Blanc (Bahr-el-Abiad) prend sa source au lac Victoria, en Ouganda ; le Nil Bleu (Bahr-el-Azrak) provient du lac Tana, en Éthiopie. Ces deux branches s'unissent à Khartoum, capitale du Soudan. Le Nil se jette dans la Méditerranée en formant un delta au nord de l'Égypte. En comptant ses deux branches, le Nil traverse le Rwanda, le Burundi, la Tanzanie, l'Ouganda, l'Éthiopie, le Soudan et l'Égypte. Il longe également le Kenya et la République démocratique du Congo (respectivement avec les lacs Victoria et Albert), et son bassin versant concerne aussi l'Érythrée grâce à son affluent, le Tekeze.

Importance pour les Égyptiens[modifier]

Le Nil est la voie qu'empruntaient les Égyptiens pour se déplacer. Il apporte la vie en fertilisant la terre et garantit l'abondance. Il joua un rôle très important dans l'Égypte antique, du point de vue économique, social. C'était autour de lui que se trouvaient les plus grandes villes. Le Nil joue un rôle capital dans l'agriculture égyptienne ancienne : les inondations provoquées par la crue annuelle du Nil déposent du limon qui fertilise les sols et permet le remplissage des réservoirs destinés à l'irrigation. Le Nil a également un rôle religieux : Fleuve nourricier, il fut divinisé sous le nom de Hâpy, personnification divine du Nil dans la religion égyptienne.

La crue du Nil, qui avait lieu chaque été et apportait le limon noir permettant la culture de ses rives, est restée longtemps un phénomène inexpliqué. C'est de ce limon noir que vient le nom antique de l'Égypte, Kemet, qui veut dire « la terre noire ».

La crue annuelle du Nil[modifier]

La crue du Nil n'était pas comprise par les Égyptiens qui ignoraient, faute d'exploration, les régions amont du Nil. Pour ces hommes qui vivaient dans un désert, il était stupéfiant que le fleuve entre en crue en été et provoque l'inondation bienfaisante. Le Nil Blanc, venant des régions de climat équatorial, fournit de l'eau toute l'année et permet au Nil de traverser le Sahara malgré une très forte évaporation. Le Nil Bleu, venant des régions de climat tropical humide, reçoit les fortes pluies saisonnières de printemps, qui provoquent la crue annuelle ressentie en été en Égypte.

Utilisation actuelle[modifier]

De nos jours, les eaux limoneuses du Nil sont captées et redistribuées sur les terres agricoles grâce aux barrages de Ziftah, d'Assiout, d'Hammadi, d'Esna et surtout des deux barrages géants d'Assouan, dont la construction dans les années 1970 a nécessité le déplacement de plusieurs temples, dont celui d'Abou Simbel, qui auraient été noyés dans la retenue du lac Nasser.

Vu depuis l'espace, le Nil se distingue nettement par sa vallée verte au milieu du désert.


Portail de la géographie - Tout sur les continents, le climat, la météo...

2°16′55.92″S 29°19′52.32″E / -2.2822, 29.3312