Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Sphinx de Gizeh

« Sphinx de Gizeh » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le Sphinx, devant la pyramide de Chéphren.

Le sphinx de Gizeh est une statue monumentale constituée du visage humain d'un pharaon et du corps très allongé d'un lion, qui se dresse devant les pyramides du plateau de Gizeh, en amont du delta du Nil, en Basse-Égypte, à proximité de la ville moderne du Caire.

Description[modifier]

Le sphinx de Gizeh est un immense monument d'une longueur de 73 m, d'une hauteur de 20 m et d'une largeur de 14 m, taillé dans un promontoire naturel du plateau calcaire.

Sa tête, tournée vers le soleil levant, est assez bien préservée, car elle a été taillée dans un banc de calcaire dur situé en avant de la grande carrière qui a fourni les blocs des pyramides. Le corps du sphinx, taillé dans des couches de calcaire nummulitique beaucoup plus fragiles, est celui d'un lion couché, très étiré.

La tête est celle d'un souverain portant le némès, le front orné d'un uræus. Longtemps identifié au pharaon Chéphren, fils de Chéops, le visage du sphinx pourrait en fait représenter Chéops lui-même.

Ce serait Djédefrê, fils de Chéops et frère de Chéphren, qui aurait fait bâtir le sphinx (ou restaurer sa tête) à la gloire de son père. Par ailleurs, des inscriptions indiquent que Djédefrê aurait également fait démonter et enfouir les barques solaires royales dans des fosses, sur le côté sud de la pyramide de Chéops, afin que son père puisse voyager dans l'autre monde.

On pense que le sphinx assurait une fonction religieuse de gardien du site.

Construction[modifier]

Vue d'ensemble du monument

Le corps et la tête sont taillés à même le roc, mais les pattes étendues ont été réalisées en maçonnerie. À l'origine, le sphinx devait être couvert de plâtre peint, dont il reste des traces : le visage et le corps en rouge, le némès en bleu et jaune.

On a trouvé à proximité les fondations d'un temple, dit temple du Sphinx, et la statue en pied d'un roi, sans doute des ajouts tardifs, tout comme la stèle de granite rose placée entre ses pattes par Thoutmôsis IV, qui raconte comment ce roi fit désensabler le sphinx pour satisfaire un dieu qui lui serait apparu en rêve, lui promettant en échange le trône du royaume d'Égypte.

La plupart des commentateurs situent la date de construction du sphinx autour de -2500, sous le règne du pharaon Chéphren, dont le Sphinx serait le portrait. Mais l'égyptologue allemand Rainer Stadelmann y voit plutôt l'image du pharaon Chéops : il montre que la forme de la coiffure (némès) et les traits du visage sont caractéristiques du règne de Chéops. D'autres situent sa construction sous le règne de Djédefrê, fils de Chéops et frère de Chéphren, qui régna entre ces deux rois.

Ensablement et dégradation[modifier]

Fragments en pierre calcaire de la barbe du sphinx, British Museum.

Le temps a considérablement abîmé le grand sphinx, surtout par l'érosion due au sable qui a fini par recouvrir tout le corps. Le sphinx a été maintes fois désensablé, jusqu'à nos jours.

La barbe du sphinx est exposée au British Museum, mais le nez n'a jamais été retrouvé.

Une partie de l'épaule droite s'est effondrée en 1988 et des travaux ont été entrepris dès 1989. Une restauration complète est menée depuis avril 2006.

Mutilation du nez[modifier]

Une légende tenace veut que le nez du sphinx ait été détruit par un boulet de canon tiré par les soldats de Bonaparte lors de la campagne d'Égypte, mais ces affirmations sont du domaine de l'imagination, Bonaparte et ses équipes de savants ayant au contraire répertorié avec passion et à grands frais toutes les œuvres artistiques de l'Égypte ancienne.

On ne sait trop si les responsables de la mutilation du nez du sphinx sont les Mamelouks, qui ont occupé l'Égypte pendant plusieurs siècles avant d'être battus par les troupes de Bonaparte, ou si elle a eu lieu antérieurement. Ce qui est certain, c'est que des gravures datant d'avant la campagne d'Égypte montrent le sphinx dépourvu de nez, ce qui montre bien que la perte du nez a largement précédé l'arrivée des troupes françaises.

Une récente étude archéologique, effectuée par l'archéologue américain Mark Lehner, a révélé des traces très nettes de destruction par outil à une époque inconnue, qu'il situe entre le IIIe et le Xe siècle.

Explications humoristiques[modifier]

Pinguinalulu-obelix---obelux-6743.png

Des œuvres modernes ont repris le thème de la destruction du nez du Sphinx, dans un but humoristique :

  • dans la bande dessinée Astérix et Cléopâtre, puis dans le dessin animé, c'est Obélix qui escalade le Sphinx pour avoir une belle vue, et qui le casse accidentellement ;
  • dans le dessin animé Aladdin, Aladdin vole en tapis volant devant un sculpteur qui est en train de tailler le Sphinx, et distrait le sculpteur, qui casse le nez.
Portail de l’Égypte ancienne - Tous les articles sur l’Égypte ancienne.

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Sphinx de Gizeh de Wikipédia.

29°58′31″N 31°08′16″E / 29.97528, 31.13778