Terre du Milieu

« Terre du Milieu » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Carte de la Terre du Milieu

La Terre du Milieu (en anglais Middle-Earth), vient de l'univers de J. R. R. Tolkien et est le théâtre de la plupart de ses histoires, notamment les aventures de Bilbo le Hobbit et du Seigneur des Anneaux. Elle s'étend du Forodwaith au Nord faisant la frontière avec le Désert du Nord, jusqu'au Mordor au Sud faisant la frontière avec le Khand et de l'Eriador à l'Ouest faisant la frontière avec La Grande Mer ou « Belegaer », jusqu'au Rhovanion faisant la frontière avec le Rhûn.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Histoire[modifier | modifier le wikicode]

La Terre du Milieu est dû par l'Ainulindalë. Musique des Ainur qui sont des êtres sortis de l'esprit du dieu unique Eru Ilúvatar devenus immortels par la force de son esprit. Les Ainur forment un chœur céleste, dont la musique inspirera une vision ainsi qu'une histoire du monde auxquel Ilúvatar de par sa voix créera Arda, la Terre, qui au commencement n'est qu'un disque.

Hors, l'un de ces « anges », Melkor, ne désire pas célébrer la pensée d'Ilúvatar et veut imposer sa propre musique, introduisant la mésentente sur Arda. Alors que certains Ainur, Valar (divinité de première ordre) ou Maiar (divinité de second ordre), choisissent de descendre sur Arda afin de préparer l'arrivée des Enfant d'Ilúvatar (Elfes et Hommes). Mais Melkor prend une forme physique à son tour pour les déjouer. Une première guerre commence et Melkor est chassé par Tulkas. En revanche, la paix d'Arda est rompue et l'Ideal ajouté par les Ainur n'est plus.

En même temps que ce conflit, le Valar Yavanna sème des graines dans la Terre du Milieu pour multiplier des plantes, et demande à son mari, Aulë, un forgeron, de faire deux lampes, installées sur d'immenses piliers afin de les éclairer. En revanche leurs lumières empêchent les Valar de percevoir l'ombre grandissante de Melkor qui se fait une forteresse à Utumno pour détruire les Lampes afin qu'elles répandent leur flamme sur Arda et obligeant les Valar à s'enfuir en direction de l'Aman, continent à l'Ouest de la Terre du Milieu. Là, ils fondent leur capitale « Valmar ». Dans cette capitale, deux Arbres, Telperion et Laurelin. Ce sont les nouvelles sources de lumière et de vie. Elles marquent le début du jour et de la nuit. Les Elfes s'éveillent et entreprennent un voyage vers l'Ouest et le Valinor. Ceux qui choisiront de rester en Terre du Milieu seront appelés Sindar.

Fëanor, artisan remarquablement doué de la maison des Noldor, forge trois prodigieux anneaux. Les Silmarils, contenant un fragment de la lumière des Arbres. Ce qui attise la convoitise de Melkor. Ce dernier tue les Arbres en les empoisonnant avec l'aide de l'araignée Ungoliant et vole les joyaux. Fëanor se lance la recherche des anneaux avec l'aide d'une partie de son peuple. C'est « la chute des Elfes », l'exil des Noldor. Ils finissent par s'installer en Beleriand, région Ouest de la Terre du Milieu.

Premier Âge[modifier | modifier le wikicode]

Pendant que le Soleil et la Lune, résultat des deux Arbres, se dressent pour la première fois, les Hommes s'animent dans l'Est profond. Mortels et maladifs, ils se différencient aux Elfes, eux aussi enfants d'Ilúvatar, mais sont plus aptes aux évolutions du monde. Les Noldor, fraîchement arrivés en Beleriand, lancent une grande offensive sur Melkor, renommé Morgoth, et sa maléfique armée de Balrogs ainsi que de dragons. Ainsi, c'est dans ce conflit qu'émergent certains des héros de Tolkien. Comme Beren qui pour l'amour de Lúthien, dérobera un Silmaril sur la couronne de Morgoth; ou Glorfindel, Elfe qui combattra un Balrog de Morgoth dans le but de défendre son peuple; ou également Túrin Turambar, fils de Húrin qui essayera de résister à son destin alors maudit en tuant le dragon Glaurung.

Malgré ces actes héroïques, les Elfes restent entravés dans leurs luttes fratricides et ont de lourdes pertes ainsi que la perte de l'une des trois places fortes. Accablé par la perte de la cité de Gondolin, Eärendil, un Semi-Elfe, décide de naviguer vers l'Aman dans le but d'appeler les Valar à l'aide. Au terme de la Guerre de la Grande Colère, qui reconstitua l'Alliance de jadis entre Hommes, Elfes et Valar. Morgoth n'est plus et est jeté hors d'Arda. Les deux Silmarils, restant sur la couronne de Morgoth, sont perdus et le troisième, dérobé par Beren, est envoyé au ciel avec Eärendil. Pour ce qui est du Beleriand, elle est engloutie sous les flots aux termes de multiples luttes livrées sur son sol.

Deuxième Âge[modifier | modifier le wikicode]

Suite à la défaite de Morgoth, les Hommes des Trois Maisons obtiennent comme récompense pour leur bravoure de résider sur l'île de Númenor qui se trouve au large des côtes occidentales de la Terre du Milieu. Cependant, le mal n'a pas été entièrement anéanti puisque Sauron, ancien lieutenant de Morgoth étend sont pouvoir à l'Est, sympathisant de ce fait avec certains Elfes grâce à un argument précis : Faire de la Terre du Milieu un nouveau Valinor, un paradis apte à défier celui des dieux. Dans cet optique, les Elfes fabriquent les Anneaux de Pouvoir dans le but d'augmenter leur puissance tout en restant beaux. Mais, ils apprennent qu'en secret, Sauron à forger un Anneau unique ayant la capacité de dominer tous les autres. Terrorisés, ils retirent leurs anneaux et débutent leur lutte contre ce nouveau Seigneur Ténébreux. Ce dernier cherchant à s'aliéner aux autres peuples de la Terre du Milieu. Les nains et les hommes en particulier en leur donnant les Anneaux de Pouvoir subtilisés aux Elfes.

Conscient de ce danger, les hommes de l'île de Númenor cherchent à mettre fin à cette menace sous la gouverne du roi Ar-Pharazôn. Vaincu, il est pris en otage et emmené de force à Númenor mais parvient par la ruse à devenir conseiller du roi en excitant l'orgueil et la frustration humaine. Sentant que c'est la fin, Ar-Pharazôn lance alors la plus puissante armada pour assaillir les terres maudites de l'Ouest ainsi que leur promesse d'immortalité. Cet acte blasphématoire contraint les Valar à faire appel à Eru Ilúvatar ce dernier décide de disloquer le monde pour mettre fin à la folie humaine. Un gouffre s'ouvre dans la mer engloutissant les armées des hommes et l'île de Númenor. Par cette démesure, c'est la volonté de s'élever aux niveaux des dieux qui est puni chez les hommes. L'Arda devient ronde, cernée par les océans le Valinor n'est définitivement plus à la portée des hommes. Sauron, contraint de retourner en Mordor sous la forme d'un esprit puisque son corps physique est détruit, lance son ultime offensive contre le Gondor, royaume formé avec les survivants de Númenor. Il est défait à la bataille de Dagorlad et est définitivement vaincu par les armées réunies d'Elendil et Gil-Galad qui périssent au combat pour la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes.

Liens[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…