Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Gondolin

« Gondolin » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Gondolin
Le blason de Turgon, le roi de Gondolin
Le blason de Turgon, le roi de Gondolin
La chute de la tour de Turgon
La chute de la tour de Turgon
Autres noms Ondolinë
Gondobar
Gondothlimbar
Gwarestrin
Gar Thurion
Loth
Lothengriol
Type Cité-État
Description Ville elfique située en Beleriand, cachée dans une vallée entourée de montagnes
Existence 126 P. Â. - 510 P. Â.
Emplacement Beleriand
Fondateur Turgon
Souverain Turgon
Apparitions Le Silmarillion, La Chute de Gondolin
voir modèle • modifier

Gondolin est une ville elfique imaginaire présente dans le légendaire de J. R. R. Tolkien. Elle est fondée par le seigneur elfe Turgon, qui devient son premier et unique roi.

Malgré ses règles très strictes établies pour préserver la cité cachée aux yeux de tous et en particulier de Morgoth, elle finit par être trahie et attaquée par ce dernier qui s’en empare et la détruit. Turgon périt dans les combats.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Fondation[modifier | modifier le wikicode]

Au Premier Âge, le Vala de l'eau, Ulmo, apparaît en rêve au seigneur elfe Turgon et lui montre l'emplacement d'une vallée, Tumladen. Turgon quitte alors les siens qui habitent à Nevrast pour partir, guidé par Ulmo, vers Tumladen qui se trouve au Beleriand. Lorsqu'il y arrive, il découvre que la vallée est cachée par un cercle de montagnes, et qu'au centre se trouve une colline, nommée Amon Gwareth. Turgon décide de fonder une grande ville sur cette colline, tout comme la grande ville des Elfes, Tirion, construite sur la colline de Túna en Valinor. Turgon rappelle donc ses sujets de Nevrast (des Elfes Ñoldor) et commence à construire sa cité. Après deux cent cinquante ans de travaux secrets, Gondolin est enfin bâtie et, dans un premier temps, tous les Elfes désirant s'installer à Gondolin (au total tous les Ñoldor de Nevrast et encore plus de Sindar) sont chaleureusement accueillis par TurgonTurgon ; puis la cité se cache définitivement, protégée par les hautes montagnes qui l'entourent et par les grands Aigles qui y nichent.

Âge d'or[modifier | modifier le wikicode]

Gondolin devient vite une ville prospère bien que cachée. De puissants enchantements du Vala Ulmo font en sorte qu'aucune créature autre qu'un Ñoldo ne puisse découvrir par hasard la cité.

Eöl et Aredhel[modifier | modifier le wikicode]

En 316 P. Â., la sœur de Turgon, Aredhel, s'enfuit de Gondolin, ne supportant plus l'isolement de la ville. Elle est découverte par Eöl, surnommé « l'Elfe Noir ». Celui-ci l'épouse de force et lui donne un fils, Maeglin. En 400 P. Â., Aredhel profite de l'absence de son mari pour s'enfuir à Gondolin avec Maeglin, mais Eöl apprend leur fuite par l'Elfe Curufin et les poursuit jusque dans la ville. Turgon et ses gardes accourent et arrêtent Eöl et le roi lui dit que, selon les lois de son royaume, une fois entré dans la ville il ne pourra plus en sortir, et lui propose de rester dans la cité avec sa femme et son fils ; Eöl accepte qu'Aredhel reste à Gondolin, mais veut partir lui-même avec son fils Maeglin — qui ne dit rien. Turgon dit à Eöl qu'il n'a que deux choix : rester vivre à Gondolin ou y mourir. L'Elfe Noir brandit alors un javelot et tente de tuer Maeglin en criant qu'il choisit la deuxième solution et qu'on ne lui enlèverait pas son bien ; mais Aredhel s'interpose et c'est elle qui reçoit le coup. Blessée, elle et Idril (la fille du roi) supplient Turgon d'accorder son pardon à Eöl, mais Aredhel meurt dans la nuit, la pointe du javelot étant empoisonnée. Turgon ne fait preuve d'aucune clémence et Eöl est jeté du Caragdûr, un gouffre au nord de Gondolin. Avant de tomber, il maudit son fils en lui prédisant qu'il mourra de la même manière.

Arrivée de Húrin et Huor[modifier | modifier le wikicode]

En 458 P. Â., deux frères, Húrin et Huor, perdus après une bataille contre des Orques, sont secourus par des Aigles et amenés à Gondolin. Turgon leur fait bon accueil, car Ulmo lui avait envoyé des rêves où il lui disait de traiter avec bienveillance les fils de la Maison d'Hador (une importante famille humaine). Pendant près d'un an, ils restent auprès du roi et Húrin apprend à parler la langue des Elfes ; mais ils souhaitent revoir leurs parents et leurs proches et aider les Hommes à lutter contre Morgoth. Turgon, bien que triste de les voir partir et passant outre ses propres lois, acceptent et les deux frères jurent de ne jamais rien révéler de Gondolin, après quoi les Aigles viennent les prendre et les transporter jusqu'à chez eux.

Plus tard, lors de la Nirnaeth Arnoediad (la bataille des Larmes Innombrables), une importante bataille des Elfes, Hommes et Nains tous alliés et réunis par Maedhros, un des fils de Fëanor, contre les troupes de Morgoth, Húrin et Huor aident les soldats venus de Gondolin à repartir au plus vite lorsque la bataille tourne mal, pour éviter que l'un d'entre eux ne révèle l'emplacement de Gondolin sous la torture. Mais, dans le combat, Huor et tous ses hommes sont tués, à par Húrin qui est capturé et maudit par Morgoth.

Chute[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Chute de Gondolin

Découverte par Morgoth[modifier | modifier le wikicode]

Lorsque Morgoth relâche Húrin, des années plus tard, ce dernier n'est plus que l'ombre de lui-même. En effet, pendant tout ce temps, Morgoth, après avoir maudit toute sa famille, lui a accordé le « don » de voir tous les événements qui se passaient en Terre du Milieu — et donc la malédiction de sa famille, entre bien d'autres choses. Mais le Vala ne s'en est pas tenu là : il a également corrompu la vision de Húrin, le faisant voir tout « en noir », et de ne retenir que le côté négatif de ce qu'il voit. Húrin est donc affaibli physiquement et psychologiquement, car il a vu mourir sa fille Lalaith à l'âge de trois ans de la peste, son fils aîné Túrin s'enfuir au royaume elfe de Nargothrond, décevoir l'amour que lui portait Finduilas, la fille du roi Orodreth — et décevoir ainsi l'amour que portait l'Elfe Gwindor à Finduilas —, causer la ruine du royaume et la mort du roi, de Finduilas et de Gwindor à cause de ses mauvais conseils, abandonner Finduilas encore vivante capturée par les Orques, retrouver sa sœur Niënor (sans savoir qu'il s'agit d'elle) puis l'épouser (car elle a perdu la mémoire à cause du dragon Glaurung), décevoir ainsi l'amour que portait l'Homme Brandir à Niënor, tuer Glaurung (ce que Húrin n'interprète pas comme quelque chose de positif, car il voit tout en négatif), tuer Brandir puis mourir et causer le suicide de Niënor qui, toujours du fait de Glaurung, retrouve la mémoire. Après toutes ces horreurs, Húrin est donc relâché, désespéré, détruit psychologiquement, et haineux vis-à-vis des Elfes qu'il considère comme « coupables » de ce terrible malheur. Alors qu'il poursuit sa route à travers la Terre du Milieu, il se retourne vers la chaîne de montagnes des Echoriath (où se situe Gondolin) pour maudire Turgon, révélant sans le vouloir à Morgoth qui l'observe que la cité elfe s'y trouve. La première réaction de Morgoth est donc d'y envoyer ses troupes.

Arrivée de Tuor[modifier | modifier le wikicode]

Quelques années plus tard, le Vala Ulmo ordonne au fils de Huor, Tuor, de se rendre à Gondolin et lui indique la route à suivre, car il sent que la ville est menacée. Turgon, heureux d'accueillir le fils de l'un des deux Hommes qu'il a accueillis autrefois, le comble d'honneurs mais ne tient pas compte du message d'Ulmo. Tuor devient si important qu'il épouse la fille du roi, Idril. Mais les troupes de Morgoth sont en marche...

Mais Tuor est jalousé ; le fils d'Eöl, Maeglin, est amoureux de sa cousine Idril, malgré leur trop proche parenté. Il en devient mauvais et sombre.

Bataille[modifier | modifier le wikicode]

Un jour qu'il travaille dans les montagnes, Maeglin est capturé par les Orques de Morgoth et est conduit devant ce dernier en personne. Morgoth lui promet qu'il lui confiera le commandement de son armée et Idril en épouse, à condition qu'il lui révèle le moyen de s'emparer de la cité. Maeglin, aveuglé par la jalousie, accepte. En 510 P. Â., les troupes de Morgoth, composées d'Orques et de Balrogs, attaquent Gondolin le jour de la fête de l'Été, quand les habitants de la ville s'y attendent le moins. Turgon réunit un état-major en vitesse pour contrer les assaillants, et tous veulent combattre à l'extérieur ; mais Maeglin, soutenu par un seigneur couard (par peur plus que par malveillance, car ce seigneur ignorait comme tout le monde que Maeglin était allié avec Morgoth), affirme qu'il faut combattre à l'intérieur et, pour être sûr d'être écouté par le roi, lui dit que ses richesses seront pillées si ses soldats ne les défendent pas dans la ville. Turgon écoute donc Maeglin à contrecœur, et la cité est défendue de l'intérieur — ce qui cause sa perte.

Alors que l'assaut fait rage, Maeglin et ses hommes se retournent contre les défenseurs et Maeglin tente de tuer Eärendil, le fils de Tuor et d'Idril ; sa mère tente de le défendre mais Maeglin la repousse. Tuor arrive finalement, tue nombre de soldats de Maeglin et précipite ce dernier dans le gouffre où tomba jadis son père Eöl, réalisant ainsi sa prédiction.

Issue[modifier | modifier le wikicode]

Les deux Elfes Glorfindel et Ecthelion de la Source tuent chacun un Balrog (Ecthelion tue même leur seigneur, Gothmog), ce qui est un grand exploit, car les Balrogs sont des Maiar (« démons ») très puissants ; mais ils meurent tous deux dans le combat. Les Elfes sont repoussés, et, petit à petit, les Orques gagnent du terrain et s'emparent progressivement de la cité. Turgon meurt dans sa tour lorsqu'elle chute, et Tuor et Idril mènent les survivants hors de la ville ; Gondolin tombe aux mains de Morgoth, qui, après l'avoir pillée et incendiée, la rase complètement. Les survivants s'enfuient et se dispersent dans la Terre du Milieu.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

L’œuvre de J. R. R. Tolkien
Livres
Films
Terre du Milieu

Valinor • Tol Eressëa • Númenor • Utumno • Angband • Gondolin • Nargothrond • Gondor (Minas Tirith • Osgiliath • Minas Morgul • Dol Amroth) • Arnor (Arthedain • Cardolan • Rhudaur) • Rohan (Edoras • Gouffre de Helm) • Mordor (Barad-dûr • Montagne du Destin) • Eriador • Rhovanion • Forodwaith • Rhûn • Angmar (Carn Dûm • Mont Gundabad) • Dol Guldur • Forêt Noire • Dale • Esgaroth • Erebor • Moria • Comté (Hobbitebourg) • Fondcombe • Ravenhill

Ainur
Eru Ilúvatar • Valar (Manwë • Morgoth) • Maiar (Balrog • Istari)
Races
Hommes (liste) • Elfes (liste) • Nains (liste) • Hobbits (liste) • Orques (liste) • Trolls • Ents • Aigles • Dragons
Communauté de l'Anneau
Frodon Sacquet • Sam Gamegie • Meriadoc Brandebouc • Peregrin Touque • Article de qualité.svg Aragorn • Gandalf • Legolas • Gimli • Article de qualité.svg Boromir
Personnages
Anárion • Arachne • Arwen • Azog • Baie d'Or • Bard • Beleg • Beren Erchamion • Bilbon Sacquet • Bolg • Celeborn • Celebrimbor • Celegorm • Círdan • Curufin • Dáin II • Denethor II • Durin • Ecthelion de la Source • Elendil • Elrond • Eöl • Éomer • Éowyn • Faramir • Fëanor • Finarfin • Fingolfin • Fingon • Finrod • Finwë • Frodon Sacquet • Galadriel • Glaurung • Golfimbul • Gollum • Gríma • Huor • Húrin • Idril • Isildur • Lúthien • Maedhros • Maeglin • Nazgûl • Orodreth • Radagast • Roi-Sorcier d'Angmar • Saroumane • Sauron • Smaug • Sylvebarbe • Théoden • Thingol • Thorin • Thranduil • Tom Bombadil • Tuor • Túrin • Turgon
Objets
Anneaux de pouvoir • Anglachel • Anneau unique • Glamdring • Narsil • Orcrist
Langues
Sindarin • Quenya • Westron • Adûnaic • Khuzdul • Rohirique • Noir parler
Chronologie
Années des Arbres • Premier Âge • Second Âge • Troisième Âge • Quatrième Âge
(Pour modifier le modèle : voir ici).
Escudo Mordor.svg Portail de la Terre du Milieu —  Tous les articles sur l’univers de J. R. R. Tolkien.