Télétravail

« Télétravail » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Confusion Ne pas confondre avec Télé Emploi !
Un homme qui travaille à distance pour la marine des États-Unis.

Le télétravail ou travail à distance est le fait pour une personne de travailler ailleurs que sur le lieu de son employeur. Cette pratique est rendue possible par le développement de l'informatique et notamment d'Internet. Les personnes qui font du télétravail peuvent en effet réaliser en ligne les tâches qui leur sont demandées, sans avoir à être dans un lieu précis pour ce faire. Une personne en télétravail peut donc aussi bien travailler depuis chez elle que dans un lieu public où des ordinateurs avec connexion Internet sont mis à disposition. Plus récemment, on parle aussi de télétravail pour toutes les personnes qui travaillent depuis leurs téléphones portables.

Principe du télétravail[modifier | modifier le wikicode]

Qui sont les télétravailleurs ?[modifier | modifier le wikicode]

Espace de coworking à Valence (Espagne) : un télétravailleur ne travaille pas forcément depuis son domicile, il peut venir dans ces lieux publics qui proposent une connexion Internet rapide et de la convivialité !

Métiers concernés[modifier | modifier le wikicode]

Tous les métiers ne peuvent pas être réalisés en télétravail : une infirmière ne peut pas faire une piqûre à son patient à distance ! Mais du fait du développement du secteur tertiaire, c'est-à-dire des activités de services, de plus en plus de métiers peuvent être réalisés à distance. Globalement, il s'agit de tous les métiers où l'ordinateur est l'outil de travail central : les métiers de l'informatique, du secrétariat, de la gestion, de la traduction, de la communication, du marketing, du juridique, des services après vente, et bien d'autres. Un métier peut être partiellement en télétravail, c'est-à-dire qu'une partie du travail peut être fait à distance mais que l'autre partie doit être réalisée depuis le lieu de l'employeur.

Statut des télétravailleurs[modifier | modifier le wikicode]

Un télétravailleur peut travailler pour une entreprise mais sans être salarié de celle-ci. La différence est la suivante :

  • Lorsqu'un télétravailleur est salarié de l'entreprise pour laquelle il travaille, il est lié avec elle par un contrat de travail qui définit un certain nombre de droits, par exemple des horaires de travail, des congés, des cotisations pour la sécurité sociale et la retraite. Cela concerne en particulier les cadres d'une entreprise.
  • Lorsqu'un télétravailleur est indépendant, il travaille pour l'entreprise mais ne bénéficie pas des mêmes droits que le salarié. L'entreprise adresse une facture au travailleur indépendant, en fonction de ce qui a été défini au début de la collaboration et du travail qu'il a réalisé mais il ne cotise pas de la même manière et ne peut pas donc automatiquement bénéficier de congés payés ou de droits à la retraite ou à la sécurité sociale.

Enjeux et conséquences[modifier | modifier le wikicode]

Avantages du télétravail[modifier | modifier le wikicode]

Le télétravail a ses avantages aussi bien pour le télétravailleur que pour son employeur, mais aussi pour la société et les territoires :

  • Une réduction des transports : une personne qui travaille chez elle ne prend pas sa voiture personnelle ou les transports en commun pour se rendre au travail. Moins de circulation automobile signifie moins de temps perdu à se déplacer, moins de pollution et moins d'embouteillages, avec pour autre conséquence que le télétravailleur n'arrive pas en retard à cause des bouchons sur la route, ou d'éventuels problèmes de transports en commun (retards, grèves, etc).
  • Un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle : le télétravailleur peut plus facilement gérer de lui-même ses propres horaires de travail et peut passer plus de temps avec sa famille. Cependant cet équilibre peut être difficile à réaliser en période de confinement de la population dans son logement.
  • Des économies en termes d'argent : en réduisant ses déplacements, le télétravailleur paie moins de carburant, moins d'entretien de son automobile ou alors moins d'abonnements s'il prend les transports en commun. Il met cependant une partie de son logement à la disposition de son employeur, paie des factures de chauffage et d'éclairage plus importantes du fait qu'il reste chez lui ...
  • Pour l'entreprise, le travail de ses employés ailleurs que dans ses locaux, lui permet de réduire la surface de bureaux réservée aux activités tertiaires, ou à l'accueil du personnel :réfectoire, salle de repos... donc l'entreprise fait des économie de loyer ou d'achat des locaux nécessaires à son activité.

Inconvénients du télétravail[modifier | modifier le wikicode]

Le télétravail a aussi ses inconvénients, aussi bien pour le télétravailleur que pour son employeur :

  • En travaillant seul depuis son ordinateur, le télétravailleur peut se sentir isolé et ne pas avoir de collègues avec lesquels échanger, travailler ou demander de l'aide. Son employeur peut être également plus difficile à contacter.
  • Les droits du télétravailleur peuvent être plus difficiles à faire respecter. Il peut travailler plus longtemps que ce pour quoi il est payé.

Télétravail dans le temps et dans le monde[modifier | modifier le wikicode]

Histoire du télétravail[modifier | modifier le wikicode]

Un exemple de télécopieur, aussi appelé téléfax ou fax.

Des formes de télétravail existaient avant l'invention d'Internet, avec l'usage du téléphone mais surtout le fax à partir des années 1970. Pour envoyer un document par fax, on utilisait une machine, le téléfax ou le télécopieur, qui le convertissait en en impulsions électriques. L'expéditeur, celui qui envoie, entrait ainsi le numéro du télécopieur de son destinataire. Le télécopieur de ce dernier recevait les impulsions électriques et les convertissait à son tour pour les retranscrire sur du papier ou sur un écran. Sans se déplacer et sans avoir besoin d'un intermédiaire comme un facteur, on pouvait déjà envoyer des documents à une autre personne très éloignée, qui le recevait très rapidement. En 1950, le mathématicien Norbert Wiener prend ainsi l'exemple d'un architecte en Europe qui pouvait superviser, gérer la construction d'un immeuble aux États-Unis. Pour ce faire, il envoie ses plans par fax au constructeur américain, qui lui répond par fax avec des images de la progression du chantier. Le terme « télétravail » apparaît d'abord en anglais, sous le terme de « telework », dans un article du Washington Post en 1972.

Les débuts du télétravail sont timides : dans les années 1980, les ordinateurs et réseaux informatiques coûtaient encore trop cher pour de nombreuses entreprises. De plus, les managers, les personnes qui encadrent les salariés dans une entreprise, n'étaient pas prêts, tandis que les syndicats se montraient assez méfiants. On s'interrogeait aussi sur la protection de l'information. Non cryptées, des informations transmises à distance n'étaient pas assez sécurisées, des personnes qui n'étaient pas censées être destinataires auraient pu lire facilement ces informations1. Le télétravail ne prendra donc son essor véritable qu'à partir des années 1990, avec le développement des NTIC, les Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Le travail à distance est dès lors perçu comme une manière à part entière de travailler, et il bénéficie d'un meilleur encadrement par la loi.

Comparaisons internationales[modifier | modifier le wikicode]

La pratique du télétravail varie largement d'un pays à l'autre mais les comparaisons restent difficiles. En effet, des pays peuvent avoir des définitions différentes de ce qu'est le télétravail, selon si la personne travaille totalement ou seulement partiellement à distance, si elle est indépendante ou salariée, etc. Néanmoins, on peut ressortir quelques tendances : selon un site du gouvernement français2, en 2010, 30 % des personnes en âge de travailler le font à distance aux États-Unis et dans les pays anglo-saxons, contre 10 % à 20 % dans l'Union Européenne et entre 8 et 15 % en France.

En 2018, d'après une étude d'Eurostat qui se focalise uniquement sur l'Europe3, 14 % de la population active (en âge de travailler) des Pays-Bas travaillent à domicile. C'est le pays européen qui a le taux le plus élevé, devant la Finlande (13.3 %) et le Luxembourg (11 %). La France se situerait dans la moyenne, avec 6.6 % de sa population active. En revanche, les pays de l'Est ont des taux nettement plus faibles : à peine 0.2 % en Bulgarie et 0.4 % en Roumanie. Attention toutefois : toutes les personnes qui travaillent à leur domicile ne travaillent pas forcément à distance.

Au niveau mondial, une enquête réalisée en 2011 par l'institut de sondage Ipsos sur 24 pays donne des indications4 : 7 % de la population active de ces pays étudiés travaillent toujours à distance et ne se rendent jamais sur le lieu de leur employeur. Ce taux monte à 32 % en Inde, contre à peine 4 % aux États-Unis et 1 % en France.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Télétravail de Wikipédia.
  1. (fr) « Retour sur les phases clés du développement du télétravail », Flexjob.fr, consulté le 3 mars 2020.
  2. (fr) Le télétravail dans le monde : Un phénomène récent et une grande diversité de situations, teletravailler.fr, consulté le 3 avril 2020.
  3. (fr) Quels sont les pays adeptes du télétravail en Europe ?, HUB Institute, 16 mars 2020, consulté le 3 avril 2020.
  4. (en) Telecommuting - Citizens in 24 Countries Assess Working Remotely for a Total Global Perspective, Ipsos, consulté le 3 avril 2020.
Portail des métiers —  Tous les articles sur les métiers.
Portail de l'informatique —  Tous les articles sur son histoire, les logiciels, Internet…