Téléphone

« Téléphone » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir l'article homonyme Si tu cherches un article homonyme, tu veux peut-être lire Téléphone (homonymie).
voici un téléphone avec sa sonnerie visible( les deux cloches)
Graham Bell parlant dans un de ses premiers téléphones, en 1876.

Un téléphone est un appareil qui permet de parler à distance.

Ce téléphone a une manivelle à la place du cadran ( la manivelle donnait du courant )

Il a été inventé dans les années 1860 par Antonio Meucci, puis commercialisé avec succès par Alexandre Graham Bell en 1876.

Fonctionnement des signaux[modifier | modifier le wikicode]

Lors d'une transmission, le signal est transporté sur des lignes téléphoniques ou des antennes, et passe au travers de centre téléphoniques qui redirigent les informations vers la bonne personne.

Les premiers téléphones fixes avaient, à l'époque, une manivelle pour donner du courant et mais à ce moment là, les numéros n'existaient pas, les appels étaient donc limités. Quand les numéros sont apparus, les téléphone on eu un cadran mais les numéros n'avaient que 3 chiffres !

Téléphone à cadran

Quand on achetait un téléphone à cadrans, le téléphone était en pièces ! Il fallait le monter soi-même ! Il y avait différentes sonneries que l'on pouvait choisir car on installait un ronfleur (une sonnerie qui ronfle) ou une sonnette.

L'histoire en France[modifier | modifier le wikicode]

En France, le principe du téléphone est publié par Charles le Bourseul, un agent de l'administration des télégraphes. Il publia un article pour expliquer le concept de téléphone dans L'Illustration du 26 août 1854, sous le titre de « Transmission électrique de la parole ».

Téléphone fixe[modifier | modifier le wikicode]

Le téléphone fixe ne fonctionne qu' avec un micro, qui transforme les sons en signaux électriques. Il est relié avec un fil au récepteur, qui effectue la démarche inverse (remettre les signaux électriques en sons).

Téléphone automatique[modifier | modifier le wikicode]

Le téléphone automatique a été inventé par Almon Strowger, aux États-Unis vers 1891.

L'intérêt du téléphone automatique est d'appeler directement un correspondant sans passer par un opérateur. L'usager décroche le combiné de son téléphone puis transmet à une machine, à l'aide d'un cadran mobile, la série de chiffres identifiant son correspondant (le numéro de téléphone de la personne que l'on cherche à appeler).

Il fallait néanmoins appeler l'opératrice par le 16 pour les relations « interurbaines » et par le 19 pour les relations « internationales »

Le téléphone manuel[modifier | modifier le wikicode]

Au début, le réseau téléphonique était complètement manuel. L'appel d'un correspondant était effectué sous différentes étapes :

  1. L’abonné décroche le combiné de son téléphone,
  2. Cette action fait chuter un volet qui l’annonce au central, parfois allume un voyant,
  3. Un opérateur répond à l'abonné, note le numéro du correspondant à appeler :
  4. Si le correspondant dépend du même central, la connexion avec l'abonné se fera en « local »
  5. Si le correspondant dépend d'une autre central, la connexion se fera en «international»

Téléphone portable[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lis l'article : Téléphone portable.


La téléphonie mobile est apparue en 1973 aux États-Unis. Aujourd'hui, il existe aussi des téléphones mobiles, aussi appelés portables, GSM ou téléphones cellulaires, que l'on peut emporter avec soi et qui permet de téléphoner sans être relié par un fil et sans rester au même endroit.

Les portables permettent aussi d'envoyer des images et du texte (SMS, MMS) ou encore de se connecter à Internet pour lire ses mails ou consulter des sites.

Des antennes installées un peu partout sur le territoire à couvrir permettent de transmettre les informations au correspondant. La réception et l'émission peuvent être plus ou moins difficiles selon l'endroit où l'on se trouve. Le signal passe entre différentes antennes et centraux téléphoniques avant d'arriver chez le correspondant.

Smartphone ou ordiphone[modifier | modifier le wikicode]

Avec l'amélioration des réseaux de télécommunication et l’évolution des composants électroniques, le téléphone mobile a évolué pour acquérir au début du XXIe siècle des fonctionnalités proches de celles d’un ordinateur de poche : ce sont les smartphones.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lis l'article : Smartphone.


Téléphone sur Internet[modifier | modifier le wikicode]

Des logiciels comme Skype et facebook permettent de téléphoner sur Internet. Avec un micro connecté à l'ordinateur, la voix est enregistrée sur l'ordinateur puis transmise avec Internet n'importe où dans le monde. Certains logiciels permettent aussi de transmettre une vidéo en direct si l'on dispose d'une webcam. Il s'agit d'une évolution du chat où l'on ne peut qu'écrire du texte.

Des chiffres et des indicatifs[modifier | modifier le wikicode]

L'indicatif téléphonique est le début du numéro de téléphone. Quand le téléphone s'est développé, deux chiffres suffisaient : on disait le 36 à Toulon ou le 103 à Lille (dans les années 1940). Puis les abonnés ont été de plus en plus nombreux, le nombre de chiffres a augmenté aussi (3 chiffres, puis 7...). Pour téléphoner à l'étranger, on ajoute l'indicatif du pays.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Quelques modèles[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 11 juillet 2011.
Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…