Société nationale des chemins de fer français

« Société nationale des chemins de fer français » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis SNCF)
Aller à : navigation, rechercher
Le logo actuel de la SNCF

La Société nationale des chemins de fer français, le plus souvent dénommée sous le sigle SNCF, est une des principales entreprises françaises de transport ferroviaire. Elle est créée en 1938, après une proposition du gouvernement de Front populaire, pour nationaliser toutes les compagnies privées, qui sont en difficulté financière face à la concurrence de l'automobile et de l'autocar.

La SNCF est une grande entreprise qui compte plus de 650 filiales. Le Groupe SNCF est le nom donné à l'ensemble de ces filiales. La majeure partie du groupe, qui comptait 152 968 salariés en 20131, est chargée de l'exploitation du transport ferroviaire de personnes et de marchandises en France. Le reste du groupe, qui emploie plus de 60 000 personnes se concentre sur d'autres activités liées au transport, comme le transport de marchandises et de personnes par la route, le transport maritime et l'ingénierie.

Histoire de la SNCF[modifier | modifier le wikicode]

Création (1937-1938)[modifier | modifier le wikicode]

Le premier logo
de la SNCF

L'histoire du chemin de fer en France débute par la mise en service de la première ligne Saint-Étienne - Andrézieux, en 1827. Entre 1830 et 1875, le transport ferroviaire est en plein essor, c'est-à-dire qu'il se développe très vite. Sous Napoléon III, le nombre de voies ferrées augmente fortement.

En 1883, ce réseau est géré par six compagnies privées et concurrentes et une compagnie publique : la Compagnie de l'Ouest, qui exploite les lignes autour de Paris, la Compagnie de l'État (publique) qui gère la Charente et la Vendée, la Compagnie de l'Est qui s'occupe de l'Alsace-Lorraine, la Compagnie du Midi qui gère les lignes du sud-ouest de la France, la Compagnie du Nord, la Compagnie du PO (Paris-Orléans), et la PLM (Paris-Lyon-Marseille). En 1909, la compagnie de l'État s'agrandit en reprenant la Compagnie de l'Ouest2.

La Première Guerre mondiale marque le début de la crise du chemin de fer en France : de nombreuses voies sont détruites durant les combats, ainsi que de nombreux wagons et locomotives. Le transport ferroviaire fait alors perdre beaucoup d'argent à l'État. La crise de 1929 aggrave la situation, et l'idée de nationalisation des chemins de fer naît. Celle-ci est décidée le 31 août 1937.

La société nationale des chemins de fer français est fondée le 1er janvier 1938. Au départ, l'entreprise est créée pour une durée de quarante-cinq ans. Elle hérite de 42 700 kilomètres de voies ferrées, dont 3300 sont électrifiées et emploie près de 515 000 cheminots3. Seule cette nationalisation unifiant tous les réseaux ferrés de France permet de surmonter les importants dégâts provoqués par la guerre et la crise économique.

Impact sur le chemin de fer français (1938-1960)[modifier | modifier le wikicode]

Cette nationalisation du transport ferroviaire se fait au détriment de petites lignes d'intérêt local, chères à exploiter et à entretenir. Elles sont remplacées par des autocars. La SNCF doit faire face à de grandes difficultés techniques et économiques : le réseau est immense, le matériel et les méthodes de travail doivent être très différentes des différentes compagnies privées. Pour atteindre cet objectif d'unification, la SNCF crée d'abord cinq grandes régions à gérer : Nord, Est, Ouest, Sud-Ouest, et Sud-Est. Cependant, la Seconde Guerre mondiale vient bouleverser ses projets. Pendant le conflit international, de nouvelles voies sont détruites.

Au retour de la paix, l'État décide, pour retrouver une bonne situation économique, de donner beaucoup de moyens au chemin de fer. Les ateliers de réparation fonctionnent à plein régime, et la France est aidée par le Plan Marshall des États-Unis. 1300 locomotives sont ainsi fabriquées en Amérique et livrées en France. Dans les années 1950, la SNCF commence à renouveler son matériel roulant. Les bureaux d'études de la SNCF font que celle-ci va se moderniser dans la deuxième partie du XXe siècle. Les locomotives vont peu à peu disparaître pour laisser place à des autorails diesel et électriques.

Train à Grande Vitesse (1960-)[modifier | modifier le wikicode]

Un TGV à la gare Montparnasse

C'est au début des années 1960 que la SNCF décide de concurrencer l'automobile et l'avion par un moyen de transport rapide et efficace. Le projet CO3 est lancé en 1969, et est adopté en 1971. La première rame de TGV est propulsée par des turbines à gaz. Après ses essais, en 1972, la crise pétrolière de 1973 fait rage. La SNCF choisit la traction électrique, plus économique, pour le fonctionnement du TGV.

Le caractère national de la SNCF favorise les créations de lignes de TGV, un pari que peut-être aucune société privée n'aurait osé prendre, vu le prix de la réalisation (environ 5 milliards d'euros). Différents records de vitesse sont établis au cours des années 1980, 1990 et 2000. Le record absolu est établi le 3 avril 2007, la rame atteint la vitesse de 574.8 km/h4.

Changement de statut et modernité (1983-)[modifier | modifier le wikicode]

La dernière gamme de TGV, le « TGV Duplex »

En 1982, quarante-cinq ans se sont écoulés depuis la création de la SNCF. Le 31 décembre 1982, la convention arrive à son terme. Ainsi, au 1er janvier 1983, la SNCF change de statut juridique, et devient un Établissement public à caractère industriel et commercial (ÉPIC). Elle doit alors améliorer sa situation financière.

Elle bénéficie d'une grande aide des pouvoirs publics, qui vont contribuer à sa modernité. Dans les années 1980, de nombreuses lignes à grande vitesse voient le jour. De plus, au début des années 1990 est créé le Transport express régional, mieux adapté aux besoins des voyageurs. Il permettra d'augmenter la clientèle de la SNCF. Depuis le milieu des années 2000, le matériel roulant est de plus en plus modernisé, et surtout les TGV.

Sous la pression de la communauté européenne, la gestion du réseau ferré est dissociée de celle des trains français qui y circulent. Des sociétés européennes pourront emprunter les voies ferrées françaises.

Le prochain pari à gagner sera le ferroutage, c'est-à-dire le transport par train des remorques de camions, pour diminuer les gaz d'échappement à effet de serre.

Organisation[modifier | modifier le wikicode]

Personnel[modifier | modifier le wikicode]

En 2006, la SNCF employait presque 166 000 salariés en fin d'année et son chiffre d'affaires s'élevait à 17 milliards d'euros5. Le Président Directeur Général actuel de la SNCF est Guillaume Pepy. L'ensemble du Groupe SNCF compte 210 000 salariés. Les métiers de la SNCF sont nombreux et variés. Ils comprennent notamment les conducteurs, les contrôleurs, les agents de sureté, le personnel de maintenance (des voies, des trains), le personnel en gare, les ingénieurs, le personnel d'exploitation, les commerciaux, etc6.

Branches[modifier | modifier le wikicode]

L'entrée de la gare Montparnasse

La SNCF est une entreprise de grande taille. Elle est donc divisée en plusieurs branches pour être plus efficace. Ces branches sont au nombre de cinq. Tout d'abord, SNCF Infra est le service qui gère les infrastructures du réseau français : construction et maintenance des voies ferrées7. Ensuite, la branche SNCF Proximités est chargée du transport régional : elle exploite le Transport Express Régional (TER) et les trains Corail Intercités8.

Puis, la branche SNCF Voyage s'occupe des services à grande vitesse, c'est-à-dire le TGV9. La quatrième branche est SNCF Geodis qui gère le trafic de fret10.

Enfin, la cinquième et dernière branche est SNCF Gares & Connexions. Ce service a pour mission principale d'entretenir les gares de France11.

Financement[modifier | modifier le wikicode]

La SNCF est une entreprise publique, c'est-à-dire de l'État. Pour son bon fonctionnement, elle est financée par divers organismes. Tout d'abord, les voyageurs, qui achètent leurs billets de train font rentrer de l'argent dans les caisses de la SNCF. Celle-ci doit payer une autorisation à Réseau Ferré de France (RFF), qui est le propriétaire de toutes les voies de chemin de fer en France depuis 1997, pour pouvoir faire circuler ses trains. La SNCF est aussi financée par les collectivités locales (impôts) et l'État lui-même. Elle reçoit également une aide de l'Union européenne.

Avec tout cet argent, la SNCF doit financer son matériel roulant, son entretien, les gares, payer le salaire de tous ses employés, ainsi que tous les coûts liés à l'exploitation.

Services[modifier | modifier le wikicode]

Transport ferroviaire de personnes[modifier | modifier le wikicode]

L'activité principale de la SNCF est le transport ferroviaire. Celui-ci se divise en deux catégories : le transport de marchandises et le transport de personnes. La SNCF est plus orientée vers le transport de personnes. Grâce à ses branches SNCF Voyages et SNCF Proximités, l'entreprise propose différents services pour le transport de voyageurs. Tout d'abord, les Lignes à Grandes Vitesses (LGV) assurent des trajets à travers toute la France, à une vitesse plus élevée que la normale. Le matériel affecté à cette mission sont les TGV.

Puis, la SNCF propose également des services régionaux appelés TER et Corail, gérés par la branche SNCF Proximités. Ces transports desservent plus de communes, sur des distances bien moins longues que les LGV, et à vitesse moins élevée.

Transport ferroviaire de marchandises[modifier | modifier le wikicode]

Depuis son existence, la SNCF a peu à peu développé le transport de marchandises (aussi appelé transport de fret) par le rail. Le service de la SNCF qui gère ces transports est appelé Fret SNCF. Le but est de constituer des trains dont les wagons ne sont remplis que de marchandises. Il s'agit surtout de transport de vrac, c'est-à-dire de marchandises que l'on a pas besoin de mettre en ordre, comme le sable ou les céréales, mais aussi de transport de voitures, de conteneurs.

Ces marchandises peuvent être directement acheminées au destinataire s'il dispose d'une installation spécifique pour permettre au train de stationner. Sinon, les marchandises sont reçues dans des gares spéciales puis triées. Puis, elle sont acheminées au destinataire par un autre de mode de transport (par la route en camion par exemple). Depuis 2009, la SNCF est en grande difficulté avec son trafic de fret. La SNCF essaie de promouvoir le train comme moyen de transport pour les marchandises dans un but économique, car elle est en concurrence avec le transport routier, aérien, fluvial. Fret SNCF est aujourd'hui le premier transporteur de marchandises en France, et le deuxième en Europe12.

Autres activités[modifier | modifier le wikicode]

Parmi ses branches, ou ses nombreuses filiales, la SNCF exerce d'autres activités liées au transport. Par exemple, à travers la société Geodis, la SNCF fait de la logistique13. La SNCF exploite aussi certaines lignes d'autocars. Enfin, elle fait de l'ingénierie et du transport maritime.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  1. https://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/a-la-sncf-le-nombre-de-salaries-baisse-mais-la-masse-salariale-augmente_724617.html
  2. André Papazian, L'Épopée des Trains de France, pages 18-22.
  3. André Papazian, L'Épopée des Trains de France, page 24.
  4. futura-sciences.com - Le TGV pulvérise son propre record du monde de vitesse avec 574,8 km/h. Page consultée le 21 janvier 2010.
  5. Wikipédia en français - article Société nationale des chemins de fer français. Page consultée le 5 janvier 2010).
  6. SNCF.com - Des métiers d'avance. Page consultée le 23 janvier 2010.
  7. SNCF.com - SNCF Infra. Page consultée le 5 janvier 2010.
  8. SNCF.com - SNCF Proximités. Page consultée le 5 janvier 2010.
  9. SNCF.com - SNCF Voyages. Page consultée le 5 janvier 2010
  10. SNCF.com - SNCF Geodis. Page consultée le 5 janvier 2010.
  11. SNCF.com - Gares & Connexions. Page consultée le 5 janvier 2010.
  12. fret.sncf.com - Fret SNCF, transporteur d'avenir. Page consultée le 23 janvier 2010.
  13. Geodis.fr - SNCF GEODIS, 1re activité de la SNCF. Page consultée le 29 janvier 2010.

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 15 mars 2010.
Article mis en lumière la semaine du 13 avril 2015.
SA Cet article a été proposé comme Super article mais n'a pas été élu. Voir sa page de vote.
Portail des transports en commun —  Les articles sur les transports en commun !
Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.
Francestubmap.png Portail France —  Accédez au portail sur la France.