Josias

« Josias » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portait imaginaire du roi Josias. Peinture du XVIIe siècle

Josias (hébreu : Yoshiyahou "Yahweh a soutenu") est un souverain du royaume de Juda. Il a régné de 640 à 609 av. J.-C.. Il a réalisé une réforme fondamentale de la religion des Hébreux.

Son grand-père était le roi Manassé et son père Amon, deux rois qui ont dû tenir compte de la puissance et de la menace du royaume d'Assyrie alors dominant dans la région. Ils ont ainsi laissé s'installer, voire favorisé, dans le royaume de Juda les cultes des dieux étrangers, qui concurrencent Yahweh le dieu national des Israélites. Cette situation est insupportable pour une partie des habitants.

Profitant d'un affaiblissement de la tutelle assyrienne, qui est en difficulté face à la montée en puissance de l'empire néo-babylonien, Josias tente de redonner son indépendance politique et religieuse au royaume de Juda. Pour cela, en s'appuyant sur le livre du Deutéronome (livre qui pour les Hébreux a été écrit par Moïse), il entreprend une réforme radicale de la religion de son peuple. Il vise à centrer la croyance sur un seul dieu national qui a passé une alliance avec les Hébreux (ce que l'on appelle la monolâtrie), alliance qu'il faut respecter sous peine d'être puni sévèrement par Yahweh. Le dieu national remplace ainsi le roi d'Assyrie comme suzerain du royaume de Juda. Josias fait éliminer les idoles représentant les dieux étrangers et détruire les lieux de cultes de ces dieux (c'est la mise en application d'une des Dix commandements). Il fait fermer les autres lieux de culte du dieu national qui existent dans le royaume et centralise le culte israélite dans le Temple de Jérusalem. Pour ces actions dans la Bible il est considéré comme un "nouveau David".

Pour éviter que l'Égypte, en guerre contre les Babyloniens, n'accentue sa tutelle sur le royaume de Juda qui se trouve sur son passage, Josias déclare la guerre au pharaon Néchao II. Il y trouve la mort dans la bataille de Meggido (récit tiré du livre des Chroniques, une partie de la Bible). Certains historiens avancent l'idée que Josias, alors vassal de l'Égypte, aurait été assassiné sur ordre du pharaon qui doutait de la fidélité du roi de Juda.

Josias est le père de trois rois qui lui succédèrent sur le trône de Juda : Joachaz, Joaqim et Sédécias. Il est le contemporain des prophètes Jérémie et Sophonie et d' Assurbanipal roi d'Assyrie., ainsi que de Nabopolassar père de Nabuchodonosor II roi de Babylone.

Le royaume de Juda au VIIe siècle av. J.-C.[modifier | modifier le wikicode]

Comme ses proches prédécesseurs Manassé et Amon, Josias commence son règne comme vassal de l'Assyrie, à qui le royaume de Juda verse un tribut. Il s'agit de conserver une certaine autonomie de gouvernement et ne pas disparaître comme cela avait été le cas en 722 pour le royaume frère et rival d' Israël. Juda profite alors de la paix installée dans la région par la domination assyrienne. Il a même renforcé son importance par l'arrivée d'exilés d'Israël qui ont fui la domination directe des Assyriens.

Comme tous les autres peuples de la région, les Hébreux (ou Israélites) ont un dieu national nommé Yahweh. Les Hébreux disent avoir conclu une alliance avec ce dieu. En échange de l'obéissance à ses commandements, Yahweh assure alors la protection de son peuple installé sur Terre promise. En cas de non observance des commandements, en particulier d'adorer d'autres dieux que lui, Yahweh punit sévèrement le « peuple élu » et ses dirigeants. Malgré cette menace, et afin de mieux se fondre dans l'empire assyrien, les rois de Juda ont introduit dans leur royaume le culte des dieux étrangers. Le dieu Baal est doté de nouveaux autels, la déesse Ashera bénéficie d'un poteau sacré qui est installé dans le Temple de Jérusalem. On accepte l'existence des prostituées sacrées jusque dans l'enceinte du Temple, on pratique des sacrifices des enfants humains. Cette politique religieuse révolte de nombreux habitants.

La réforme religieuse de Josias[modifier | modifier le wikicode]

Le roi Josias prend connaissance du texte du Deutéronome. On aperçoit dans le fond les habitants qui pratiquent le culte des idoles. Gravure du XIXe siècle

Le royaume d'Assyrie est affaibli par l'arrêt des conquêtes qui assurait un butin important. Des querelles de succession minent le pouvoir royal de l'intérieur. La Babylonie échappe au contrôle des Assyriens. Le royaume de Juda peut alors bénéficier de plus de liberté. D'après le Livre des Rois, un des livres de la Bible, Josias régnait depuis 18 ans lorsqu'il commande qu'on remette en état le Temple de Jérusalem. Le grand-prêtre déclare avoir "trouvé" grâce aux travaux entrepris un texte très ancien, puisqu'il est alors attribué à Moïse, le héros national des Hébreux. Le texte dénommé le Livre de la Loi présente la Loi divine selon laquelle les Hébreux devraient vivre. Ce texte est aujourd'hui celui d'une partie du Deutéronome (la seconde loi en langue grecque) le dernier des livres du Pentateuque. Josias constate alors que depuis longtemps son royaume n'applique plus la Loi. Il fait une lecture publique du texte et décide l'appliquer son contenu.

Josias entreprend d'instaurer le règne du seul dieu national Yahweh avec qui les Hébreux avaient conclu une alliance (épisode biblique d'Abraham, renouvelé avec Moïse). Il fait détruire tout ce qui est interdit dans le Livre de la Loi. Les représentations d'idoles, même liée au culte de Yahweh, sont enlevées du Temple. Certaines de ces idoles étaient liées à de très anciens cultes agraires (comme le culte d'Asherah), certains avaient été introduits par les rois comme le culte de Ba'al, ou ceux de la lune et du soleil. Ainsi le char et les chevaux du soleil qui se trouvaient à l'entrée du Temple sont détruits.

Par ailleurs, des sacrifices d’enfants étaient pratiqués dans la proche vallée de la Géhenne, le temple était le lieu de prostitution sacrée (voir l’histoire du prophète Osée et de Gomar)

le culte de Yahweh est concentré à Jérusalem, capitale du royaume de Juda. Afin de mieux contrôler l'application de sa réforme religieuse, Josias fait détruire tous les lieux de cultes existants sur le territoire de son royaume et dans les parties de l'ancien royaume d'Israël qu'il reprend aux Assyriens. Disparaissent alors les anciens sanctuaires de Béthel où Jéroboam Ier roi d'Israël avait développé le culte de Yahweh en dehors de Jérusalem dont la domination lui échappait. Il en est de même pour les autels édifiés à Samarie l'ancienne capitale du royaume d'Israël. Nombre de petits lieux sacrés ruraux qui permettaient à la population de pratiquer sa religion sans venir à Jérusalem sont également anéantis, les prêtres qui y officiaient sont massacrés (c'est une application de la guerre sainte mainte fois décrite dans la Bible pour justifier les conquêtes territoriales aux dépens des peuples non protégés par Yahweh, pour cela le livre des Juges va servir d'exemple).

Une réécriture orientée des récits bibliques[modifier | modifier le wikicode]

L'imposition du culte d'un seul dieu suppose l'écriture des récits racontant l'histoire des Hébreux. L'utilisation de l'écriture est alors récente dans cette région du Proche-Orient. Les spécialistes en situe l'apparition au commencement de la période royale, au Xe siècle av. J.-C.. Or à cette époque il existe deux royaumes rivaux Juda et Israël. Pendant un siècle ou deux ils établissent chacun de leur côté leurs propres versions des évènements, que les spécialistes de la Bible parviennent à distinguer. Pendant le règne de Josias, les scribes du royaume de Juda, le seul survivant alors, réécrivent les rares textes disponibles et en créent d'autres (en particulier le livre des Juges où la conquête de la Terre promise sous la conduite de Josué, semble une justification des prétentions de Josias à s'emparer du territoire de l'ancien royaume d'Israël). Ils orientent la nouvelle version selon le critère que seuls les rois de Juda, descendants en ligne directe du roi David, sont légitimes. Les rois d'Israël qui dès le départ ont été infidèles à Yahweh sont tous décrits comme impies. De ce fait ils ont mérité les malheurs qui les ont frappé, car ayant déplus à Yahweh celui-ci les punit comme il est annoncé dans le Deutéronome. Josias qui fait connaître à son peuple les commandements et les fait appliquer dans son royaume est alors considéré comme un nouveau Moïse.

Ses enfants[modifier | modifier le wikicode]

Ses enfants :

  • Jochanan ("l'Éternel est plein de grâce") le fils aîné qui est sans doute mort dans sa jeunesse, avant son père. Il est le fils de Hamoutal et Josias.
  • Éliakim ("l'Éternel établira"), dont le nom fut changé en Joachim/Yehoyâqîm ("l'Éternel a établi") , le second fils, il règnera après Joachaz. Il est le fils de Zébédia et Josias.
  • Joachaz ("l'Éternel a tenu debout") ou Shallum, est le troisième fils, et il règnera après son père car il est le second fils de Hamoutal et de Josias
  • Sédécias ("Mon droit est YHWH") ou Matthanias ("L'Éternel est juste") sera le dernier roi de Juda, il est le fils cadet d'Hamoutal et Josias.
  • Leur fille, dont le nom est inconnu, est la fille d'Hamoutal et Josias.


Les rois d'Israël et les rois de Juda

Les rois d'Israël (par ordre chronologique):

Jéroboam Ier - Nadab - BaeschaÉla - Zimri - Omri - Achab - Ochozias - Joram- Jéhu - Joachaz - JoasJéroboam II - Zacharie - Shallum - Menahem - Peqahya - Peqah - Osée
Les rois de Juda (par ordre chronologique) :

Roboam - Abijam - Asa - Josaphat - Joram - Ochozias - AthalieJoas - Amasias - Azarias - JothamAchazÉzéchiasManasséAmon - Josias - Joachaz - Joaqim - Joakin - Sédécias

Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...
Judaism Symbol.png Portail du Judaïsme - Tous les articles concernant le Judaïsme.

Références[modifier | modifier le wikicode]