Achab (roi)

« Achab (roi) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Confusion Ne pas confondre avec Achaz !
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Achab.
Portrait imaginaire d'Achab

Achab est un souverain du royaume d'Israël. Il a régné de 874 à 853 av. J.-C.. C'est un membre de la dynastie des Omrides.

Comme son père et prédécesseur le roi Omri il est condamné par les rédacteurs de la Bible 1 pour avoir introduit des dieux étrangers parmi les Hébreux et avoir gouverné de manière tyrannique. La Bible lui consacre de nombreux passages en particulier pour ses démêlées avec le prophète Élie.

Cependant pendant le règne d'Achab, le royaume d'Israël s'agrandit, est prospère et Achab apparaît comme un grand bâtisseur. Il noue des alliances avec ses voisins (en particulier les Tyriens en épousant Jézabel la fille du roi de Tyr et même le royaume de Juda en mariant sa fille Athalie avec Joram le fils du roi Josaphat). Il parvient à se faire craindre du roi de Damas. Il participe fortement à la coalition semi-victorieuse des rois de la région contre les envahisseurs Assyriens.

Le règne d'Achab[modifier | modifier le wikicode]

Le royaume d'Israël bénéficie de conditions géographiques favorables. Pendant le règne d'Achab le pays produit en partie pour l'exportation. Israël envoyait vers Tyr du blé, de la cire, du miel, de l'huile d'olive. Cette activité nouvelle déstabilise la société basée jusque là sur les activités agricoles. Les paysans ne constituent pas de stocks de réserve qui permettraient de faire face à une réduction de la production agricole en raison de la survenue de calamités naturelles (en particulier une sécheresse importante).Dans ce cas une partie de la population plonge dans la misère et peut être réduite en esclavage pour dettes. Tyr est d'ailleurs un grand port esclavagistes approvisionnant les pays méditerranéens.

Tyr est le débouché d'Israël. Aussi le roi Achab s'allie-t-il au souverain de ce pays. Pour cela il épouse la princesse Jézabel. Celle-ci introduit en Israël le culte des dieux de son pays en particulier Melkart (ou Ba'al de Tyr) et Astarté, qui soutenus par la famille royale viennent concurrencer le dieu national d'Israël. Cela révolte certains Hébreux qui sont restés fidèles à la religion de leurs ancêtres, un dieu qui leur interdit de vénérer d'autres dieux sous peine de représailles. Le prophète Élie, est le porte-parole de ces mécontents. Il s'oppose au couple royal en de multiples occasions. Il intervient contre les souverains à propos de l'usurpation frauduleuse de la vigne de Naboth par Achab et les menace d'une mort atroce (Jézabel sera dévorée par ses chiens, et Achab périra à l'issue d'une bataille contre le roi de Damas). À la suite d'un duel oratoire entre Élie et des centaines de prêtres de Baal de l'entourage royal, d'après la Bible, Élie obtient un miracle prouvant la toute puissance du dieu d'Israël et fait massacrer les prêtres du « faux-dieu ».

Achab entretient des relations souvent conflictuelles avec les royaumes voisins du sien. Il est un des principaux alliés de la coalition qui s'oppose à l'armée assyrienne qui tentent d'annexer la région. Pendant un bonne partie de son règne Achab est occupée à guerroyer contre le royaume d'Aram-Damas qui vient assiéger Samarie. Achab finit par vaincre et faire prisonnier le roi de Damas, mais il le rétablit sur le trône malgré les protestations des prophètes israélites. C'est au cours d'une de ces guerres, menée avec son allié Josaphat, le roi de Juda, qu'il est blessé et meurt peu après.

Achab et ses contemporains[modifier | modifier le wikicode]

Achab est le père des rois Ochozias et Joram qui lui succèderont. Il est contemporain de Josaphat le roi de Juda et des rois d'Assyrie Assurnasirpal II et son fils Salmanazar III . Une partie de l'Égypte était alors gouvernée par le pharaon Osorkon II de la XXIIe dynastie.

  1. Le texte de la Bible a été mis au point par des érudits religieux regroupés autour de la famille royale du Jérusalem, capitale du royaume de Juda qui est le rival du royaume d'Israël. Les rois de Juda se considèrent comme les seuls héritiers légitimes du roi David et comme les détenteurs de la vraie religion des Hébreux.
Les rois d'Israël et les rois de Juda

Les rois d'Israël (par ordre chronologique):

Jéroboam Ier - Nadab - BaeschaÉla - Zimri - Omri - Achab - Ochozias - Joram- Jéhu - Joachaz - JoasJéroboam II - Zacharie - Shallum - Menahem - Peqahya - Peqah - Osée
Les rois de Juda (par ordre chronologique) :

Roboam - Abijam - Asa - Josaphat - Joram - Ochozias - AthalieJoas - Amasias - Azarias - JothamAchazÉzéchiasManasséAmon - Josias - Joachaz - Joaqim - Joakin - Sédécias

Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...