Ézéchias

« Ézéchias » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Ézéchias (hébreu : Hizqiyahou "Dieu fortifie") est un roi de Juda. Il a régné à la fin du VIIIe siècle av. J.-C. 1. Pendant son règne le royaume accueille des milliers de réfugiés provenant du pays voisin le royaume d'Israël qui vient d'être détruit par les Assyriens. Le royaume est ensuite attaqué par Sennachérib, roi d'Assyrie, qui vainqueur lui enlève de nombreux territoires.

Ézéchias a fait une réforme religieuse. Il veut revenir à un religion plus fidèle à Yahwé le dieu national. Il fait détruire les idoles représentants les divinités étrangères qu'avaient installées ses prédécesseurs. Il fait détruire également les nombreux lieux de cultes de Yahwé qui étaient disséminés dans le royaume et n'en laisse subsister qu'un seul : le Temple de Jérusalem.

Ézéchias était le contemporain d'Osée (roi d'Israël), de Sargon II et Sennachérib, empereurs d'Assyrie et du pharaon Chabataka de la XXVe dynastie égyptienne. Les prophètes Isaïe et Michée vivaient pendant son règne.

Une politique étrangère aventureuse[modifier | modifier le wikicode]

Les anges détruisant l'armée de Sennachérib (épisode biblique). Tableau de Peter Paul Rubens. Première moitié du XVIIe siècle

Ézéchias tente d'échapper à la puissance assyrienne qui est désormais à ses frontières après la disparition du royaume d'Israël en 722 av. J.-C.. Pour cela il profite des troubles qui suivent la mort de Sargon II le roi d'Assyrie. Pour marquer son refus de la suzeraineté assyrienne il ne paye plus le tribut que le royaume de Juda versait aux Assyriens. Ézéchias passe un accord avec les Égyptiens qui doivent lui envoyer des chevaux. Il entre dans la coalition anti-assyrienne qui regroupe les rois de Gaza, d'Ashod, d'Ascalon, de Sidon, de Moab et même de Babylone. Le nouveau roi d'Assyrie, Sennachérib intervient alors. En 701 ses armées battent la plupart des rois de la coalition, le contingent envoyé par l'Égypte préfère retourner dans son pays. Les Assyriens assiègent alors Jérusalem (capitale de Juda), dont Ézéchias avait renforcé les défenses. Cependant pour éviter que le siège ne se prolonge trop Ézéchias va payer une énorme amende aux Assyriens soit 300 talents d'argent et 30 talents d'or, qu'il réussi à collecter en pillant les portes du temple de Jérusalem. Sennachérib se retire mais va conserver la plupart de la quarantaine de villes et villages villes de Juda qu'il a conquis 2. Tout en restant indépendant le royaume de Juda sort affaibli de cette guerre contre les Assyriens.

Cependant bien après les évènements les rédacteurs de la Bible louent Ézéchias d'avoir résisté à un étranger, qui vainqueur n'aurait pas manqué de déporter une partie de la population dans d'autres régions de l'empire et de les remplacer par des populations étrangères. Le vainqueur aurait aussi imposé ses divinités, alors que la résistance d'Ézéchias permet de préserver le culte exclusif du dieu national Yahvé dans le royaume.

La réforme religieuse d'Ézéchias[modifier | modifier le wikicode]

Le roi Ézéchias ordonnant la destruction des idoles. Gravure de la première moitié du XVIIe siècle

Ézéchias tente une réforme religieuse de son royaume. Ses prédécesseurs avaient introduit ou toléré des cultes de divinités étrangères, le plus souvent pour sceller des alliances avec des souverains étrangers, ou pour amadouer le dangereux voisin les Assyriens polythéistes. Ces cultes avaient séduit une partie de la population. Les Hébreux eux-mêmes disposaient de plusieurs lieux de cultes de leur dieu national Yahvé, lieux disséminés sur le territoire du royaume. L'arrivée des réfugiés du royaume d'Israël, où le polythéisme était assez répandu, ne fait que renforcer dette tendance3

Contrairement à eux Ézéchias ne veut conserver que le culte de Yahvé et le centraliser à Jérusalem. Pour cela il fait détruire tous les lieux de culte non conformes à ses désirs ainsi que les différentes idoles.

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. les historiens ne sont pas d'accord sur les dates de son règne, celles-ci sont comprises entre 727 et 686 ; avec un règne qui selon la Bible aurait duré 29 années. Il aurait assuré pendant 14 ans la régence du fait de l'indisponibilité de son père
  2. La Bible rapporte que Juda fut sauvé par l'intervention divine qui se manifesta par l'extermination de plus de 180 000 soldats de Sennachérib par un ange envoyé par Yahvé. Dans un autre passages du texte biblique une épidémie de peste est rendue responsable de la défaite assyrienne. L'historien grec Hérodote affirme que c'est une invasion de souris qui attaqua les armes des Assyriens les contraignant ainsi à se retirer
  3. À la suite de la destruction par les Assyriens, du royaume d'Israël en 722, une partie de sa population trouve refuge au sud dans le royaume rival de Juda. La population de Juda augmente alors fortement. Ainsi à Jérusalem, où se concentre la plus grande partie de la population judéenne, la population atteint les 20 000 personnes, soit cinq fois plus que du temps du roi Salomon
Les rois d'Israël et les rois de Juda

Les rois d'Israël (par ordre chronologique):

Jéroboam Ier - Nadab - BaeschaÉla - Zimri - Omri - Achab - Ochozias - Joram- Jéhu - Joachaz - JoasJéroboam II - Zacharie - Shallum - Menahem - Peqahya - Peqah - Osée
Les rois de Juda (par ordre chronologique) :

Roboam - Abijam - Asa - Josaphat - Joram - Ochozias - AthalieJoas - Amasias - Azarias - JothamAchazÉzéchiasManasséAmon - Josias - Joachaz - Joaqim - Joakin - Sédécias

Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...