Guinée-Bissau

« Guinée-Bissau » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le drapeau national

La Guinée-Bissau est un pays d'Afrique de l'Ouest dont la capitale est Bissao. Ce pays possède 1,3 millions d'habitants et une superficie de 36 000 km². La langue officielle du pays est le portugais, mais chaque ethnies gardent leurs propre langue.

Elle fut une colonie portugaise jusqu'en 1975, après la chute de la dictature portugaise (la révolution des Œillets).

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

La Guinée-Bissau est une colonie portugaise en 1879, qui a obtenu son indépendance en 1974 suite à une guerre qui a duré 12 ans. Les Portugais quittent le pays après la révolution des œillets. Le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert qui avait mené la lutte politique puis militaire va remporter les élections. En 2009, il y a eu un coup d'État. En 2012, il y a un coup d'État mené par l'armée pour contester une élection présidentielle

Politique[modifier | modifier le wikicode]

La Guinée-Bissau est une République avec un régime parlementaire. Depuis février 2012, le président est Raimundo Pereira et le premier ministre est Adiato Djaló Nandigna nommés tous deux pour cinq ans. En 2004, le pays connait ses premières élections législatives et présidentielle en 2005. En 2009, le président Vieira et le chef d’Etat major des armées, Tagmé Na Waie sont assassinés en 2009 ce qui va conduire au coup militaire du 1er avril 2010. Le premier tour de scrutin de l’élection présidentielle anticipée a eu lieu le 18 mars 2012. Toutefois, au terme des opérations de vote, le scrutin a été entaché par l’assassinat, par des hommes en tenue militaire, du colonel Samba Djallo, ancien chef des services de renseignement. Le pouvoir législatif est donné à 102 membres de l'assemblée nationale alors que le pouvoir judiciaire est détenu par neuf membres de la Cour Suprême

Economie[modifier | modifier le wikicode]

Malgré de nombreuses ressources naturelles et un potentiel agricole très développé, la Guinée-Bissau a une économie détruite et doit faire face à une crise sociale qui dure depuis 8 ans. Ce pays est un des pays les plus pauvres du monde. L'économie dépend de l'agriculture et de la pêche. Le pays est le sixième producteur mondial de noix de cajou qui est la principale source d'exportation du pays, en représentant 60 % des sources de devises, soit 60 millions de dollars. Ce pays possède aussi d'autres ressources comme le bois, du pétrole et du phosphates. Le potentiel minier du pays est important mais suppose préalablement des investissements dans les infrastructures portuaires et hydrauliques, déjà planifiés par l’Angola et la Chine. Le secteur de la pêche est peu développé quant à lui. Le secteur secondaire (12% du PIB) et tertiaire (30% du PIB) se rapportent à la transformation de la noix de cajou et aux activités de services liées comme le transport, la banque, le commerce…). L'économie reste tout de même fragile, car l’État est très dégradé, notamment dans le secteur énergétique, le pays étant quasiment privé de production d’électricité. La Guinée-Bissau va utiliser les ressources additionnelles provenant de sa dette pour financer les objectifs prioritaires.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...

11° 52′ 00″ N 15° 36′ 00″ W / 11.8667, -15.6