Malawi

« Malawi » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Localisation du Malawi dans le sud de l'Afrique
Le drapeau du Malawi

Le Malawi est un pays d'Afrique de l'Est, dont la capitale est Lilongwé.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Le Malawi a pour pays frontaliers la Tanzanie (au nord-est), le Mozambique (est et sud), et la Zambie (ouest). Le Malawi est un territoire comprenant beaucoup de lacs, dont le lac Malawi, l'un des plus grands lacs d'Afrique.

Lilongwé, la capitale, est cependant plus petite que l'ancienne, Blantyre.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Dès le Ier siècle apr. J.-C., des peuples bantous s'installent dans le pays. On voit ensuite se succéder plusieurs royaumes. Au XIVe s., le royaume chewa domine le nord-ouest du lac Malawi.

Après l'arrivée au XVIIIe siècle de commerçants portugais, se met en place un grand marché d'esclaves. Les Européens ne connaissent le lac Malawi qu'en 1859, découvert par David Livingstone, un explorateur qui dénonce la traite des Noirs. Son expédition ouvre la voie, à partir de 1875, à des missions chrétiennes dans le pays. Les missionnaires développent des écoles et ont recours aux langues locales.

Mais les missionnaires, suivis par des Anglais et des Écossais, sont bientôt confrontés aux marchands d'esclaves, et contraints de négocier violemment, avec les souverains indigènes, un protectorat en 1891. Le trafic d'esclaves est aboli en 1904.

Colonisation britannique[modifier | modifier le wikicode]

Corvée d'eau

Les Britanniques s'installent au Malawi, imposent l'anglais dans l'administration et les écoles. Pendant la Première Guerre mondiale, John Chilembwe, un pasteur africain formé en Amérique, se révolte contre l'obligation pour ses compatriotes de participer à la guerre. Il organise une révolte, sévèrement réprimée. Entre les deux guerres mondiales, d'autres colons anglais arrivent et développent les cultures d'exportation, et les malawiens sont utilisés comme main-d'œuvre dans les mines et les industries de la Zambie et du Zimbabwe.

La Seconde Guerre mondiale est une période où beaucoup de mouvements nationalistes malawiens sont réprimés.

En 1953, le gouvernement britannique crée une Fédération de Rhodésie-Nyasaland regroupant la Rhodésie du Sud (actuel Zimbabwe), la Rhodésie du Nord (actuelle Zambie) et le Nyasaland (Malawi), qui favorise la domination blanche. Fédération qui, bien évidemment, donne lieu à de vives protestations du côté malawien, et dissoute en 1963.

En 1959, d'importantes émeutes dans le nord du pays ont lieu, dans le cadre d'une campagne de désobéissance civile.

Indépendance[modifier | modifier le wikicode]

Le 6 juillet 1964, le pays, anciennement Nyasaland, prend son nom actuel de Malawi.

Après la proclamation de la République, le 6 juillet 1966, Hastings Kamuzu Banda est élu président par l'Assemblée nationale. En novembre 1970, la Constitution est modifiée et fait de Banda le «président à vie» du Malawi. Il put ainsi diriger le pays en dictateur.

A 98 ans, Banda perd finalement la présidence en mai 1994, laissant sa place à Bakili Muluzi. En 1995, Banda et son ancien adjoint et vice-président John Tembo, furent arrêtés pour le meurtre en 1983 de trois ministres et d'un parlementaire.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

L'article sur le Malawi rédigé par L'Université canadienne de Laval.


Portail de la géographie —  Tout sur les continents, le climat, le relief...
Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...

13°58′S 33°45′E / -13.967, 33.75