Grandes invasions

« Grandes invasions » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Grandes Invasions Empire romain.png

Au début du Ve siècle, des Barbares venus du Nord et de l'Est de l'Europe (en particulier de Germanie) ont progressivement envahi la Gaule, et plus généralement l'Empire romain d'Occident.

Ils ont vaincu l'Empire romain qui s'est effondré vers 476. Les peuples barbares (selon l’appellation des romains) ont ensuite divisé l'empire pour former des royaumes. Les Francs ont créé le «royaume des Francs», ancêtre de la France, les Alamans ont créé «le royaume des Alamans, etc...

Quelques points de repère[modifier | modifier le wikicode]

Aux IIème et IIIème siècles, les Barbares font de nombreuses excursions dans l'Empire romain, sans jamais s'installer définitivement. En général, les Romains remportent la victoire et repoussent les envahisseurs. Ainsi, Trajan (règne : 98-117), poussant l'offensive, prend possession de la Dacie (actuelle Roumanie), de l'Arabie (actuelle Jordanie), de l'Arménie et de la Mésopotamie jusqu'à la Mer Rouge. 350 000 soldats doivent défendre 10 000 kilomètres de frontières. Les Barbares franchissent régulièrement les frontières.

Au IIIème siècle, les ennemis attaquent en même temps des points éloignés et franchissent les frontières. La présence de mercenaires germains dans l'armée romaine explique en partie cette facilité. Le déclin démographique de l'Empire et l'indifférence de la bourgeoisie romaine à l'égard du métier des armes expliquent cette «barbarisation» de l'armée.

Les peuples barbares[modifier | modifier le wikicode]

Réalité historique[modifier | modifier le wikicode]

Les termes de «Grandes invasions» ou «Invasions barbares» ont été créés au XIXème siècle, avec l'idée d'un conflit entre civilisations romaine et «barbare». L'Histoire parle plutôt de nos jours de migrations de peuples barbares. La plupart de ces déplacements de populations furent progressives, sans violence. L'armée romaine était alors constituée en grande partie de soldats d'origine barbare. Les germains étaient souvent favorables à la romanisation, pour profiter des avantages de la civilisation romano-chrétienne. Le pouvoir de l'Empire s'est effacé dans de nombreuses provinces (par exemple en Bretagne romaine), laissant la place libre aux autorités barbares, qui souvent voulaient intégrer la civilisation romaine : Clovis par exemple est nommé consul en 508. L’Église s'est associée au nouveaux pouvoirs en place et a converti tous les peuples germains (v. conversion de Clovis). Elle a maintenu la culture romaine, voire l'administration des territoires, durant au moins le début du Moyen-Âge qui commence à cette période. En l'an 800, le roi franc Charles le Grand (Charlemagne) se fait sacrer «empereur des romains» par le pape...

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.