Bretagne romaine

« Bretagne romaine » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La Bretagne romaine vers 150.

Pendant l'Antiquité romaine, la Bretagne (Brittania) était une province romaine. Elle correspond à l'Angleterre actuelle. Occupée dès les temps préhistoriques (voir les vestiges de Stonehenge) elle est conquise par des tribus celtes à la fin du deuxième millénaire av. J.-C. Jules César fait une incursion dans l'île en 55 av. J.-C. La conquête par les Romains est entreprise pendant le règne de l'empereur Claude au Ie siècle. La Bretagne fait alors partie de l'Empire romain, mais la population garde ses langues brittoniques, qui donneront le breton.

Au IIe siècle, pour protéger les territoires romanisés des incursions des Celtes des montagnes écossaises, l'empereur Hadrien et l'empereur Antonin font construire des murs dans le nord de l'île. L'armée romaine abandonne l'île en 411, pour se consacrer à la défense des territoires continentaux de l'empire, menacés par les migrations germaniques. Au Ve siècle, les tribus germaniques des Angles et des Saxons, installées en Germanie (nord de l'Allemagne) conquièrent l'île et y font disparaître la civilisation romaine. Une partie des bretons romanisés (qui vivaient comme des romains mais parlaient breton) quittent alors l'île et se réfugient sur le continent, en Armorique. Là ils se mêlent avec la population gallo-romaine, et importent leur langue, le breton. À partir de cette époque, l'ancienne Armorique est alors appelée la Bretagne et devient plus tard une région de la France, tandis que l'ancienne province romaine de Bretagne devient la Grande-Bretagne.

52° 13′ N 0° 34′ W / 52.22, -0.57

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.
Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !