Compagnie des mousquetaires du Roi

« Compagnie des mousquetaires du Roi » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un mousquetaire du Roi.

La compagnie des mousquetaires du Roi était une compagnie militaire rattachée à la maison militaire du Roi de France, sous l’Ancien Régime.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Création[modifier | modifier le wikicode]

Elle fut fondée en 1622 par le roi Louis XIII. En cette période, les temps étaient troublés tant pour des questions religieuses que politiques. La France est chargée en ennemis pour le souverain, et celui-ci redoutait pertinemment que les nombreux assassinats qui surgissaient dans son entourage ne finissent par l’atteindre. Dans son propre intérêt, il crée sa propre garde personnelle, destinée à assurer en exclusivité sa sécurité.

Elle est constituée d’une centaine d’hommes d’armes, dont un capitaine-lieutenant, un des rôles militaires les plus prestigieux du royaume. Cette compagnie recrutait les meilleurs escrimeurs du pays : on les appelle les mousquetaires, car ils sont pourvus de mousquets. Comme le célèbre d’Artagnan, il s’agissait souvent de gentilshommes en provenance de Gascogne ou de Bearn. Être mousquetaire était un honneur : ils étaient clairement privilégiés par rapport aux autres soldats. Ils étaient payés en permanence, contrairement aux autres soldats de profession qui ne recevaient de solde qu’en temps de guerre.

Les occupations des mousquetaires[modifier | modifier le wikicode]

Revêtu d'habits rouges, la couleur de l'Église, le cardinal de Richelieu observe un combat naval lors du siège de la Rochelle.

Les mousquetaires avaient la charge de protéger le roi ; ils se rendaient partout où il allait, veillant aux moindres détails. Ils étaient informés le matin du programme de la journée du Roi, et s’apprêtaient à le suivre partout où il irait. Les mousquetaires étaient aussi des hommes de guerre : pendant les batailles ils représentaient le roi, aux côtés des troupes des autres puissances (selon le système féodal, les grands seigneurs devaient lorsque le roi partait en guerre fournir des troupes). Ils se sont notamment illustrés lors du siège de la Rochelle (1627-1628), décrit par Alexandre Dumas.

On pourrait croire que les mousquetaires étaient très occupés, pourtant ceux-ci avaient beaucoup de libertés : pendant de longues périodes de paix, ils étaient désœuvrés et vagabondaient dans les rues de Paris en quête d'aventure. Le soir, ils se rendaient dans les tavernes et cabarets.

Rivalités et suppression[modifier | modifier le wikicode]

Le cardinal de Richelieu, premier ministre du roi, obtient de lui de fonder sa propre garde, craignant pour sa sécurité. Les mousquetaires du Roi ne l’apprécient guère et les conflits vont bon train entre ces deux compagnies. Les combats bien qu’interdits sont très courants dans la capitale.

Le cardinal de Mazarin succède à Richelieu. Régent, il critique très sévèrement les membres de la compagnie avec qui, il ne s’entend pas du tout, à commencer par son capitaine, l’illustre monsieur de Tréville. En 1646, il la dissout tout en gardant pour son compte les meilleurs mousquetaires (dont d’Artagnan).

Elle fut réinvestie par la suite, mais les mousquetaires n’ont plus vraiment le même rôle qu’auparavant : désormais, leur charge se résume en exclusivité à la surveillance de Paris. Tout en restant de grandes figures militaires, les mousquetaires voient leur compagnie définitivement supprimée parce qu’on la trouve trop coûteuse et que son utilité n’est pas assez bien définie.

Tenue[modifier | modifier le wikicode]

Les mousquetaires ont un style vestimentaire stéréotypé. Leur coiffure est longue, avec une moustache et une petite barbe en pointe. Un grand chapeau avec des plumes couronnent leur tête. Au bout d'une casaque aux armes des mousquetaires, se trouve un col de dentelle. Chaussés de lazzarines, des bottes, ils se dressent à l'affût avec un mousquet au bras et une épée à la ceinture.

Les mousquetaires dans l'œuvre de Dumas[modifier | modifier le wikicode]

Statue de d'Artagnan en mousquetaire.

L'historien et écrivain Alexandre Dumas a écrit une très longue histoire autour des mousquetaires du Roi, en trois épais volumes, appelée Les Trois Mousquetaires. Cette œuvre qui remporta un grand succès représente indéniablement le genre même du de capes et d'épées.

Bien que son auteur soit un historien important, il ne faut pas faire la confusion : ce livre n'est absolument pas historique. Bien qu'inspiré de personnages incontestablement réels, il est agencé de manière purement romanesque.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Les Trois Mousquetaires.
Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.