la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Cerveau

« Cerveau » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Cerveau et crâne humain.

Le cerveau est un organe situé dans le crâne et composé de neurones, mais aussi d'autres types de cellules. Il fait partie du système nerveux central et est en contact direct avec la moelle épinière.

Le cerveau est le chef d'orchestre des mouvements volontaires ; il est le centre de traitement des cinq sens, de même que le siège de la pensée et de la mémoire. Le cerveau est un organe vital, indispensable pour vivre.

Son organisation[modifier]

Schéma de cerveau humain vu en coupe longitudinale (en coupant de haut en bas, dans le sens avant-arrière)

Le cerveau est composé de deux parties symétriques : l'hémisphère droit et l'hémisphère gauche, qui sont reliés entre eux par un canal. Certaines fonctions, comme la parole, ont lieu dans l'hémisphère gauche chez un droitier ; d'autres dans l'hémisphère droit.

Il faut savoir que le cerveau droit contrôle la partie gauche du corps, tandis que le cerveau gauche en contrôle la partie droite, parce que les fibres motrices se croisent à la partie basse du cerveau.

Le cerveau de l'Homme[modifier]

La principale différence entre les cerveaux de l'Homme et des animaux est la présence, chez l'Homme, d'un cortex très développé. En effet, le cerveau de l'Homme est par exemple capable de faire des équations, alors que les animaux sont jugés incapables d'en réaliser. Les mathématiques, entre autres, sont un bon moyen de développer son cerveau aux raisonnements puisque l'on fait appel à la logique. Le cerveau humain est capable d'abstractions très élaborées : nous pouvons imaginer des histoires, des sons, des formes, etc., sans que le fruit de notre imagination soit nécessairement réel.

Utiliser son cerveau, c'est aussi bien utiliser son imagination que son corps car c'est le cerveau qui commande nos mouvements. Apprendre des choses qui nécessitent une présence active, comme apprendre ses leçons, à jouer aux échecs ou à jongler, aide le cerveau. Cette gymnastique des neurones va les habituer à faire des connexions électriques plus fortes et plus nombreuses. C'est ainsi qu'on limite le vieillissement du cerveau.

Imagerie cérébrale et diagnostic[modifier]

Image de cerveau obtenue par TEP. Les couleurs sont artificielles. Le rouge correspond à une forte activité neuronale, le bleu à une faible activité. (Le cerveau est vu depuis le haut.)

L'électroencéphalogramme[modifier]

L'EEG, ou électroencéphalogramme, est l'enregistrement de l'activité électrique du cerveau : c'est la somme de tous les potentiels d'action qui ont lieu. Il est mesuré avec un oscilloscope, l'électroencéphalographe, qui est le petit frère de l'électrocardiogramme. Ce type de mesure s'appelle l'électroencéphalographie.

Le scanner[modifier]

Le scanner, dont le vrai nom est tomodensitométrie (ou TDM), est une imagerie en noir et blanc apparue dans les années 1970. Il s'agit de radiographies aux rayons X faites sous divers angles (le récepteur tourne autour de la personne). Ensuite, à partir de ces images en coupe, il est possible de réaliser une image tridimensionnelle après reconstruction informatique.

Le scanner est peu utilisé pour le cerveau.

L'imagerie par résonance magnétique nucléaire[modifier]

L'imagerie par résonance magnétique nucléaire, ou IRM, est une imagerie en couleur qui permet de distinguer beaucoup d'autres organes.

Ce type d'imagerie est bien adapté pour les organes mous, transparents aux rayons X, comme le cerveau. La résolution de l'image est généralement bonne, voire très bonne pour les appareils puissants.

La tomographie par émission de positrons[modifier]

La tomographie par émission de positrons1 (ou TEP) est un type d'imagerie très difficile à réaliser (elle n'est faite que dans des centres qui peuvent produire du carbone 13 radioactif, celui-ci ayant une durée de vie très courte).

Le carbone radioactif est incorporé dans du glucose, et l'on mesure les zones où le glucose est utilisé, ce qui donne une idée des zones actives du cerveau.

On peut modifier les conditions de mesure : la personne parle, écoute, bouge, etc. ; on voit alors apparaître des zones du cerveau qui s'allument (signes d'activité). C'est ainsi qu'on peut faire une cartographie du cerveau. Son principal défaut est que la résolution est faible.

La mort cérébrale[modifier]

Les médecins considèrent qu'une personne est morte légalement lorsque le cerveau ne présente plus aucune activité électrique (l'électroencéphalogramme est plat) : on parle de mort cérébrale. Ses organes comme le cœur, les poumons, le foie ou les reins peuvent toujours fonctionner.

Ces personnes décédées pourront donner leurs organes aux malades en attente de greffe si leur famille ne s'y oppose pas. Il s'agit d'un acte civique très important et encore peu généralisé. Il permet de sauver la vie d'autres personnes.

Maladies et accident liés au cerveau[modifier]

Voir aussi[modifier]

Vikilien pour compléter[modifier]

Liens externes[modifier]

Du plus simple au plus complexe

Note et référence[modifier]

  1. On dit aussi « positon » ou « antiélectron ». [1] [Page consultée le 6 octobre 2008]
Portail du corps humain - Accédez aux articles de Vikidia concernant le corps humain.
Portail de la biologie - Tous les articles sur les plantes et les animaux.