Cœur

« Cœur » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Coeur)
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Cœur (homonymie).
Schema du coeur .jpg

Le cœur est un organe qui permet la circulation du sang dans les veines et les artères. C'est un muscle creux qui se contracte puis se relâche sans arrêt, du début de la vie jusqu'à la mort. Le sang est pompé par le cœur et propulsé dans les artères : c'est le pouls. C'est un organe vital indispensable à la vie avec le cerveau.

Crise cardiaque[modifier]

Lors d'un arrêt cardiaque, c'est-à-dire quand le cœur cesse de battre, les organes, en particulier le cerveau, ne reçoivent plus de sang. Cela est très dangereux car les organes meurent très vite s'ils ne reçoivent plus de sang.

Ce qu'on appelle « crise cardiaque », c'est la mort d'une région du muscle cardiaque, appelée par les médecins « infarctus du myocarde ». Elle se produit quand le cœur manque de sang parce qu'une des artères (les artères coronaires) qui l'alimentent se bouche. Très vite après, la zone du cœur qui ne reçoit plus de sang meurt, mais le reste du cœur continue de battre ; la partie morte peut se déchirer, ce qui est très dangereux.

Le cœur en lui-même[modifier]

Le cœur est composé de 4 parties :

  • Le myocarde : c'est le muscle cardiaque, celui qui propulse le sang dans le corps.
  • L’endocarde : c'est la tunique interne du cœur.
  • Le péricarde : c'est une couche qui recouvre le cœur.
  • L’épicarde : c'est une couche qui recouvre les ventricules, valves, oreillettes...

Le cœur mesure de 14 à 16 cm. Sa taille est d'environ 1,5 fois la taille du poing fermé de la personne. Un peu moins gros chez la femme que chez l'homme. Le cœur d'un adulte pèse de 300 à 350 grammes.

Opérations chirurgicales[modifier]

Transplantations[modifier]

En 1967, un professeur en chirurgie cardiaque, Christiaan Barnard, né au Cap en 1922 et mort à Chypre en 2001, a réussi à faire la première transplantation du cœur. C'est une opération très difficile, dangereuse, chère et longue : elle peut durer six heures (la première a duré environ neuf heures). Un an plus tard, un autre Christian, le Pr. Christian Cabrol (né en France en 1925) a réalisé la première transplantation cardiaque en Europe, puis la première transplantation cœur-poumons et enfin la première implantation d'un cœur artificiel.

Cependant, la première greffe cardiaque ayant tenu plus de quelques semaines fut celle réalisée par le Pr Charles Dubost (considéré comme le père de la chirurgie cardiaque française) au Centre hospitalier Broussais à Paris.

Ce genre d'opérations peut déboucher sur le fait que le receveur du cœur devra prendre des médicaments pendant un certain temps, voire toute sa vie (chimiothérapie), car le corps a un dispositif de rejet : quand celui-ci remarque qu'un intrus (greffon, nouvel élément) s'est incrusté, les défenses immunitaires vont essayer de détruire l'intrus. Pour éviter une destruction du cœur par ce système, les médicaments administrés vont annuler ces destructions. Malheureusement, il y a des effets secondaires : ces médicaments peuvent affaiblir les capacités des globules blancs et c'est pour cela que les dosages doivent être réalisés avec précision.

En général, une transplantation cardiaque est effectuée sur une personne quand les médecins prévoient moins de 2 ou 3 ans de vie si la transplantation n'est pas faite. On peut utiliser le cœur d'un homme décédé n'ayant pas subi de problèmes au cœur ou celui d'un porc, car son corps est extrêmement ressemblant à celui de l'homme.

On peut aussi faire des transplantations cœur-poumons, seulement c'est plus rare, plus cher, plus long et il faut beaucoup de ressemblance intérieure entre le donneur et le receveur.

Autres[modifier]

On arrive à implanter des stimulateurs cardiaques (pacemakers) qui, pendant 10 ans, peuvent réguler les battements du cœur.

Atteintes[modifier]

Le cœur peut parfois subir des problèmes qui peuvent être liés au tabac, à l'alcool ou à une mauvaise alimentation, en particulier riche en graisses animales.

Le cœur fournit du sang à tout l'organisme, mais seules quelques artères lui fournissent du sang à lui : ce sont les artères coronaires. Lorsqu'elles se bouchent, par des dépôts de graisse par exemple, le cœur cesse de battre car il ne reçoit plus assez de sang. C'est une crise cardiaque. L'opération chirurgicale à réaliser est de déboucher les artères en introduisant un petit ballon et en le gonflant à l'endroit où l'artère est bouchée. Il est aussi possible de faire une dérivation : on dévie le cours d'une artère saine pour faire parvenir le sang après la zone bouchée : c'est un pontage coronarien.

Les opérations sur le cœur sont très difficiles, car le cœur continue de battre pendant l'opération, même s'il est ralenti par des médicaments et en faisant diminuer la température du corps, ce qui fait aussi baisser le rythme cardiaque. Bien sûr, la personne à opérer est sous anesthésie générale.

Les battements cardiaques : diastole et systole[modifier]

Article à lire Article à lire : Fonctionnement du cœur

Les battements cardiaques sont classés en deux grandes catégories : la diastole et la systole. Ces deux principes forment un cycle.

On parle surtout de « diastole générale ». C'est quand le cœur se relâche, puis se gonfle de sang veineux provenant des organes et de sang oxygéné provenant du réseau pulmonaire.

Puis il y deux types de systoles :

  • La systole auriculaire, comme son nom l'indique, fait une contraction des oreillettes qui ont été précédemment remplies de sang.
  • Vient alors la systole ventriculaire, consistant en la contraction du muscle cardiaque (myocarde) qui va faire propulser le sang des ventricules dans l'artère aorte ou dans les veines pulmonaires.
Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
Le cœur des animaux bat parfois très différemment du cœur des êtres humains
Les animaux ont des vitesses de battement du cœur qui varient selon les espèces. Plus l'animal est gros et moins son cœur bat vite :
  • Baleine : 9 fois par minute.
  • Phoque : 10 fois par minute (plongeant), 140 fois par minute (sur terre).
  • Éléphant : 25 fois par minute.
  • Être humain : 60-100 fois par minute et jusqu'à 180 pendant un effort.
  • Moineau : 500 fois par minute.
  • Musaraigne : 600 fois par minute.
  • Colibri : 1 200 fois par minute (en vol).

Le choc apexien[modifier]

On appelle apex la pointe du cœur. On discerne chez les personnes maigres le choc apexien, c'est-à-dire un petit battement qui remue dans la poitrine. Cela n'est ni un problème, ni une maladie, ni un signe de bonne santé. Par contre, lorsque le choc apexien devient plus gros, cela peut être lié à une hypertrophie du ventricule gauche, c'est-à-dire que le ventricule gauche est devenu plus gros qu'avant et c'est ce que le médecin vérifie lorsqu'il touche le choc apexien d'un patient.

Le cœur et le sport[modifier]

Chacun a ses avis différents à ce sujet.

Les favorables penseront que c'est le moyen d'entraîner le système cardio-vasculaire et les poumons et de maintenir le corps en bon état. On peut penser que c'est vrai, puisque le cœur est un muscle, donc il peut devenir plus puissant, plus efficace avec la pratique du sport.

Les autres penseront que c'est inutile, et que le sport ne fait que fatiguer et entraîner la mort. On peut penser que c'est vrai, et donc il est conseillé à certaines personnes qui ont des problèmes de coeur ou des poumons comme les asthmatiques de faire du sport avec modération ou en prenant leur médicaments (appropriés) avant. Par ailleurs, on peut se pencher sur le cas des sportifs de haut niveau qui meurent subitement en plein jeu (exemple, un footballeur espagnol est mort subitement en plein match de foot en 2007 ; il était atteint de fibrillation ventriculaire). Toujours avec les sportifs de haut niveau, on affirme que les sapeurs-pompiers, lors d'un entraînement sportif (exemple : la planche) subissent des arrêts cardiaques soudains et que le fait qu'ils aient un matériel de secours de qualité les sauve.

De plus, dans certains cas plus extrêmes lorsque le myocarde est trop musclé souvent à cause de maladies, le cœur devient alors plus gros que la normale, on parle alors de cardiomégalie, semblable à l'hépatomégalie, maladie où le foie est plus gros.

L'ECG[modifier]

L'électrocardiogramme, nommé aussi ECG est un tracé des vibrations électriques que fait le cœur lorsqu'il se contracte. Sont représentées sur ce tracé les diastoles et systoles cardiaques. Le médecin-cardiologue qui fait pratiquer cet examen vérifie ainsi si le cœur ne souffre pas d'éventuelle anomalie telle que la bradychardie, par exemple. Cet examen coûte environ 50 €. On notera que l'ECG normal est une tension périodique avec un motif élémentaire qui se répète.

Tracé d'un électrocardiogramme

Qu'est qu'un bon électrocardiogramme ?[modifier]

Un bon électrocardiogramme doit comporter :

  • les 12 dérivations comportant quelques complexes et servant à mesurer l'activité du coeur à différents endroits sur le thorax,
  • Un tracé plus long d'au moins une dérivation, permettant de bien visualiser le rythme cardiaque,
  • l'identité du patient,
  • la date et l'heure du tracé, et éventuellement, les circonstances de ce dernier (systématique, douleur, palpitations...),
  • Le tracé doit être par ailleurs indemne le plus possible de parasites électriques sur l'ensemble des dérivations et avec une ligne de base rectiligne (et non ondulante).

Liens internes[modifier]

Portail du corps humain - Accédez aux articles de Vikidia concernant le corps humain.

Expression[modifier]

Avoir un coeur de pierre signifie que tu n'as pas de sentiments.