la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Homo sapiens

« Homo sapiens » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Être humain)
Aller à : navigation, rechercher
Cette page est semi-protégée.
L'Homo sapiens manifeste sa joie par le rire

L’Homo sapiens (nom scientifique), ou « Homme actuel », est une espèce de mammifère de l'ordre des primates. Couramment , on parle d'être humain , d'humain ou d'homme (au sens large, incluant la femme). Autrefois , il a existé une quinzaine d'espèces du genre Homo, mais de nos jours , l'Homo sapiens (notre espèce humaine) en est le seul représentant.

L'être humain est organisé en sociétés, dont l'ensemble est appelé « humanité ».

Généralités[modifier]

L'être humain est relativement fragile face à la nature : comme beaucoup d'autres animaux, il ne possède ni carapace, ni défenses, et il est de taille relativement modeste. Il vit en société organisée, souvent hiérarchisée. Cette organisation améliore la sécurité des individus, comme dans toute société animale (troupeau, meute, etc.).

Ce qui caractérise les sociétés humaines, c'est la persistance d'un patrimoine autre que génétique : la culture, qui se transmet à travers les générations sans être fixée dans les gènes. Ainsi les sociétés évoluent-elles en conservant l'expérience du passé : c'est ainsi que se bâtissent les civilisations.

Caractéristiques biologiques[modifier]

Classification de l'être humain[modifier]

  • l'être humain possède une bouche et des yeux : c'est donc un animal, comme l'oursin, l'escargot et la méduse.
  • l'être humain possède une colonne vertébrale : parmi les animaux, c'est un vertébré, comme la raie manta et la truite.
  • l'être humain possède quatre pattes, pourvues de doigts : parmi les vertébrés, c'est un tétrapode, comme la rainette aux yeux rouges.
  • l'embryon de l'être humain se développe dans un liquide spécial, le liquide amniotique ; l'être humain possède un amnios : parmi les tétrapodes, c'est donc un amniote, comme le pigeon et la couleuvre.
  • la femme (femelle de l'être humain) possède des mamelles (les seins), qui produisent le lait pour nourrir le bébé ; l'être humain possède aussi des poils : parmi les amniotes, c'est donc un mammifère, comme la souris et l'éléphant.
  • l'être humain a un doigt différent des autres : le pouce, qui forme la main, une "patte" spéciale permettant d'attraper des choses : parmi les mammifères, l'homme est donc un primate, comme le maki cata et le tarsier.
  • l'être humain possède un nez (et pas une truffe), un visage (et pas un museau) : c'est donc un singe, comme le macaque ou le ouistiti.
  • l'être humain n'a pas de queue, il possède un coccyx : il appartient donc à la famille des hominidés, comme le chimpanzé ou le gorille.

Particularités de l'être humain[modifier]

Les humains sont des vertébrés, des mammifères et des primates. Ils sont bipèdes, donc marchent sur leurs deux membres inférieurs ; et ont un cerveau au cortex très développé par rapport à leur taille1, et très complexe, qui permet le langage articulé, la mémoire, et une capacité d'abstraction très efficace.

Ce qui différencie nettement les humains des animaux les plus proches d'eux, les bonobos (espèce de singes), c'est la maîtrise du langage articulé qui permet une transmission facilitée de concepts, le langage animal étant en lui-même suffisamment efficace pour les situations concrètes (peur, faim, séduction, etc).

Les humains sont des mammifères placentaires ; la gestation dure neuf mois (38 semaines). Les petits naissent généralement un à la fois, parfois deux, rarement trois. Ils sont souvent dépourvus de poils, comme chez de nombreux autres mammifères telles les souris, mais ont les yeux ouverts (comme les chevaux).

Comme chez les chats ou les rats, il n'y a pas de « saison des amours » : les femmes sont fertiles régulièrement pendant toute l'année, par période d'environ 28 jours.

Alimentation[modifier]

Les humains sont omnivores : ils peuvent manger des végétaux et de la viande.

Comme les loups, les humains peuvent chasser en meute. Mais les humains sont également capables :

De même, si les humains peuvent pratiquer la cueillette, comme les passereaux, ils peuvent également pratiquer l'agriculture (comme d'autres fourmis que celles évoquées plus haut).

Anatomie[modifier]

Les humains sont anatomiquement très proches des singes, avec un squelette plus favorable à la station debout, un menton et un front plus fort.

Comme les singes, les humains ont deux bras, deux jambes, cinq doigts au bout de chaque membre et un pouce opposable à chaque main.

Mais contrairement aux singes, le gros orteil (sorte de « pouce » du pied) n'est pas opposable.

La fabrication d'outils[modifier]

La fabrication d'outils complexes distingue l'être humain des autres animaux.

Certains animaux comme les loutres utilisent des pierres pour casser des coquillages par exemple. Ce sont des outils simples et non transformés qui servent à se nourrir.

Les singes hominidés utilisent des outils qu'ils transforment un peu. Les Chimpanzés utilisent des branches qu'ils effeuillent afin de capturer des fourmis et d'autres singes se protègent de la pluie avec de grandes feuilles. Ces outils sont complexes, car transformés, et servent également à remplir des fonctions biologiques: se nourrir et se protéger de la pluie.

Par sa faculté d'observation, par la conception et l'usage d'outils adaptés à ses besoins, l'être humain se libère de ses limites physiques : il imagine peu à peu des outils pour couper, allumer le feu, calculer, peindre... Ces outils, souvent réutilisables, font partie de la civilisation et se transmettent aux nouvelles générations.

Certains outils servent à en fabriquer d'autres, plus élaborés : l'être humain crée ainsi des outils, des machines, puis des machines-outils. Ces ouitls n'ont pas de fonctions biologiques et servent à toute sorte de chose, comme les aiguilles, les instruments de musique...

L'animal social[modifier]

Les humains sont des animaux qui tissent facilement des liens affectifs, comme s'ils s'apprivoisaient entre eux. Ces liens peuvent être très forts au sein d'une famille, d'un groupe donné ; ces liens peuvent varier considérablement de la haine à l'amour. Les humains sont également capables d'avoir des liens affectifs envers des non-humains : des animaux, des endroits, des objets.

Ce n'est que relativement récemment (il y a environ 8000 ans) que la vie sociale ressemble à la nôtre : c'est de cette époque que date la sédentarisation, donc la création de villages permanents puis de villes. Cela a été avec un changement de ces ressources principales, de la chasse et cueillette, il a petit à petit tiré ses ressources et aliments de l'agriculture et de l'élevage. Les outils et techniques se sont aussi perfectionnés.

L'entraide est un élément fondamental de l'humain ; cet élément est presque totalement absent de la grande majorité des espèces animales. Un humain seul ne peut pas chasser de gros animaux sans risquer de se faire tuer. En groupe, cela est faisable.

De même, un seul individu ne peut pas à la fois s'occuper des cultures des champs, se fabriquer des outils, etc.. C'est pour cela que les humains se sont spécialisés en adoptant des métiers et en échangeant le produit de leur travail contre d'autres biens, d'abord en utilisant le troc, puis en le vendant contre de l'argent, qui est un intermédiaire du commerce.

Âges extrêmes de la vie[modifier]

Un enfant est en totale dépendance de ses parents, lorsqu'il est bébé, puis petit enfant : il acquiert alors la faculté de parler, ce qui lui assurera plus tard la conscience de soi et l'autonomie. De nos jours, l'instruction et une partie de l'éducation sont transmises par l'école une autre partie est transmise par la famille et les relations.

Les humains sont capables de vivre au-delà de l'âge nécessaire à la reproduction de l'espèce. Contrairement aux sociétés animales, où les individus faibles ou malades sont éliminés par des prédateurs, il n'est pas rare, du fait des liens affectifs tissés dans les sociétés humaines, que les individus faibles soient préservés par leurs proches.

Conflits[modifier]

Par sa capacité d'abstraction, l'être humain est capable de se quereller sur des choses parfois très peu concrètes. Ainsi, si des animaux peuvent se battre pour de la nourriture ou un territoire, les humains peuvent également se battre pour des idées, ou même des points de grammaire. Les causes de conflits sont donc nombreuses. La gestion des conflits peut se faire de manière directe, proche des réactions animales (une bataille) ou indirecte, par le langage. Il peut même décaler sciemment ses propos par rapport à la réalité.

Histoire de l'Homo sapiens[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Homme de Cro-Magnon.

Note[modifier]

  1. Par exemple, les éléphants ont un cerveau bien plus gros que celui des humains, mais sont eux-mêmes bien plus gros que des humains !


Portail de la biologie - Tous les articles sur les plantes et les animaux.
Portail du corps humain - Accédez aux articles de Vikidia concernant le corps humain.