Vocabulaire du théâtre

« Vocabulaire du théâtre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le magasin d'accessoires d'un théâtre en Allemagne.

Cet article liste le vocabulaire du théâtre.

Sommaire : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A[modifier | modifier le wikicode]

  • Accessoire : objet utilisé pour les gestes des personnages ou le décor (bâton, martinet, coffret…)
  • Acte : subdivision d'une pièce de théâtre, la plus grande et comportant des scènes. Le nombre d'actes par pièce varie (3 pour la pièce "Les Fourberies de Scapin" par exemple).
  • Acteur : personne représentant un personnage et ses caractères. Il peut porter un masque et est vêtu selon l'époque, la condition sociale du personnage.
  • Aparté: réplique prononcée « à part » par un personnage, que les autres personnages présents sur scène sont censés ne pas entendre. Il s'adresse à lui-même ou au public et établit une certaine complicité avec le spectateur. Ce procédé nécessite un déplacement du personnage pour que les autres acteurs ne l'entendent pas. Généralement, il est comique.
  • Audition : sélection d'acteurs pour la représentation d'une pièce.
  • Auteur : c'est celui qui écrit la pièce (personnages, caractères, décor, situation initiale, intrigue…). Il peut, être, comique (pièces comiques, farces) ou dramaturge (tragédies).

B[modifier | modifier le wikicode]

  • Burlesque : genre littéraire et théâtral usant de langage populaire et vulgarités pour faire rire les spectateurs. Molière utilise fréquemment ce genre pour diverses pièces de théâtre (comme les Fourberies de Scapin, Scapin usant mille jurons afin de rendre hilare le spectateur). Le burlesque très à la mode au milieu du XVIIe siècle emploi des mots comiques, ou archaïques (démodés) ou vulgaires pour parler de sujets nobles et sérieux. L'auteur emploie des octosyllabes à rimes plates. Le poème Virgile travesti de Scarron est burlesque, car les héros Didon reine de Carthage et Énée héros troyen, s'expriment comme des gens du peuple.

C[modifier | modifier le wikicode]

  • Canular : farce trompeuse.
  • Comédie : pièce de théâtre joviale, hilarante, engageant souvent affaires d'argent (vieillard pingres) et mariage amoureux (fils des avares).
  • Comédien : personne qui joue un rôle, un personnage, dans la pièce de théâtre.
  • Comédie-ballet : c'est une sorte de comédie musicale. Pièce de théâtre accompagnée de chants et de musique et de danses (par exemple Le Bourgeois Gentilhomme de Molière pour le texte et Jean-Baptiste Lully pour la musique).
  • Comique: un comique est une situation risible car souvent impossible ou irréel. Par exemple, le comique de situation : un valet frappe son maitre, alors que le contraire est plus rencontré en réalité.
  • Commedia dell'arte, comédie originaire d'Italie dans laquelle les acteurs improvisent autour d'un scénario toujours le même.
  • côté cour : le côté droit de la scène pour le public
  • côté jardin : le côté gauche de la scène pour le public

D[modifier | modifier le wikicode]

  • Décor: c'est l'environnement ou le lieu où se déroule l'action, souvent représenté par des accessoires.
  • dénouement: c'est l'action, la réplique, la scène qui va mettre fin aux péripéties et qui annonce la fin de la pièce et la situation finale.
  • Didascalie : indications données par l'auteur concernant la mise en scène, le jeu des acteurs, les éléments du décors... (dans le texte écrit les didascalies sont le plus souvent mises entre parenthèses)
  • Drame: pièce de théâtre triste, à fin peu heureuse (mort, divorce ...).
  • Dramaturge: Auteur de drames.

E[modifier | modifier le wikicode]

  • scène d'exposition: scène qui ouvre la pièce théâtrale. Dans leurs répliques les personnages fournissent toutes les informations nécessaires pour comprendre la situation au début de l'action : en particulier sur les évènements récents, les faits et gestes ou le caractère des personnages

I[modifier | modifier le wikicode]

  • intrigue : c'est l'ensemble des évènements qui constituent l'action de la pièce

M[modifier | modifier le wikicode]

  • mise en scène : elle est menée par un metteur en scène, qui effectue tous les choix artistiques pour passer du texte de théâtre au spectacle de théâtre. Il décide et oriente de tous les éléments qui composent le spectacle : jeu des acteurs, rythmes, espaces, décors, lumières…

R[modifier | modifier le wikicode]

  • Registre de langue : ensemble des mots et expressions employés pour obtenir un effet recherché. On distingue, le niveau soutenu ou les mots et les tournures employées sont recherchés et sortent du vocabulaire ou de la conversation courants. Le niveau courant comportent un vocabulaire simple et des tournures issues de la langue courante et grammaticalement correctes. Le niveau familier emploie un vocabulaire de la langue courante parlée et souvent des tournures grammaticalement incorrectes mais très utilisées dans la conversation.
  • Réplique : phrase prononcée à tour de rôle par les acteurs; généralement les répliquent se répondent. La réplique peut couper la réplique précédente d'un autre acteur.
  • règle des trois unités : appliquée dans le théâtre classique français. L'œuvre théâtrale doit avoir une unité d'intrigue, une unité de lieu et une unité de temps.

S[modifier | modifier le wikicode]

  • Satire : œuvre littéraire dont le sujet est une critique moqueuse d'une action ou d'une personne.
  • Servante : lampe posée sur un haut pied qui reste allumée quand le théâtre est plongé dans le noir, déserté entre deux représentations ou répétitions. Régulière, permanente, c’est elle qui veille lorsqu’il n’y a plus personne.

T[modifier | modifier le wikicode]

  • tirade : Longue prise de paroles sans interruption d'un des acteurs. Exemple la tirade de Don Diègue dans le Cid de Pierre Corneille : Ô rage, Ô désespoir, Ô vieillesse ennemie...


Portail du théâtre —  Tous les articles sur le théâtre et les arts de la scène.