Comédie

« Comédie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Au VIe siècle avant J-C. la comédie est née en Grèce, dédiés a Dionysos(dieu de l'ivresse et de la démesure) il s'agit de plaisanteries et de chants coquins,l'origine de la comédie sont a la fois religieuse et populaire.

Le roi Louis XIV fonde par ordonnance la Comédie-Française, le 21 octobre 1680 pour assembler les deux seules troupes parisiennes de l'époque, la troupe de l'hôtel Guénégaud c'est la troupe de molière, et celle de l'hôtel de Bourgogne.fr

Une comédie est une pièce de théâtre dont le but est de divertir, en employant différents procédés comiques et dont la fin (le dénouement) est heureuse. Par extension, une comédie est aussi un film présentant les mêmes caractères.

Par « comédie », on désigne également le genre comique, qui est à distinguer de la parodie.

Une comédie est le contraire d'une tragédie.

un masque de comédie sur un théâtre

Les procédés comiques[modifier | modifier le wikicode]

Afin de faire rire les spectateurs l'auteur d'une comédie emploie différents procédés:

L'Histoire de la comédie[modifier | modifier le wikicode]

Antiquité grecque

La comédie est née dans l'Antiquité grecque, vers le VIe siècle avant J.-C. Le nom "comédie" vient d'ailleurs du grec kômôidía qui est formé de kỗmos (« fête en l’honneur de Dionysos »), et ôidế (« chant »). En effet, elle descend des célébrations en l'honneur du dieu du vin et de l'ivresse, qui se sont transformées en spectacle de plein air.

Au début, ces spectacles rituels avaient lieu dans la rue, puis ils se sont déplacés dans des théâtres (du grec théatron qui vient de théaomai : regarder, contempler), contructions en hémicycle, souvent à flanc de côteau. Des auteurs apparaissent avec les premiers concours de comédie, en -486, dont les plus connus restent :

Ils font rire en critiquant la société athénienne dans laquelle ils vivent. Leurs pièces sont représentées par des acteurs qui sont toujours des hommes, et qui portent des masques représentant des types de personnages (par exemple l'esclave, le glouton, l'idiot ...).

Antiquité romaine

Les Romains, qui adorent les spectacles, adoptent le théâtre grec : ils s'inspirent de leurs tragédies et de leurs comédies. Les acteurs romains, qui sont le plus souvent des esclaves ou des affranchis, sont à la fois exclus de la société et très populaires ! Et ce sont des professionnels, qui jouent en général sans masque. Les auteurs comiques romains dont les pièces sont arrivées jusqu'à nous sont Plaute (-251 à -184) - qui a beaucoup inspiré Molière - et Térence (-185 à -159).

Jusqu'au Ier siècle avant Jésus-Christ, les représentations ont lieu dans des théâtres en bois, démontables, dont certains sont monumentaux (jusqu'à 80 000 places !). Il faut attendre -55 pour que soit construit à Rome le premier théâtre romain en pierre.

Moyen Âge

A la chute de l'Empire romain, le théâtre disparaît pendant six siècles. Quand il reparaît, c'est dans puis devant les églises, avec des pièces religieuses. Ce n'est qu'à la fin du Moyen Âge que le genre comique revit, d'abord entre les pièces religieuses, puis indépendamment, sur les places des villes. Les acteurs amateurs jouent sur des tréteaux. Les farces (qui "farcissent" les intervalles entre les pièces religieuses) et les soties sont des pièces courtes, qui s'adressent à un public populaire.

XVIe siècle

En Italie apparaît la commedia dell'arte : les comédiens portent de nouveau des masques, et jouent des personnages stéréotypés, comme Pantalon, Polichinelle, Colombine, Arlequin ... Chaque personnage est reconnaissable à son costume et à son masque, et représente une catégorie sociale comme la jeune fille, le vieil homme, le valet rusé par exemple. Les acteurs improvisent à partir d'un canevas (un scénario) de courtes pièces où le comique de gestes tient une grande place.

XVIIe siècle

Le XVIIe siècle est l'âge d'or du théâtre en France. Le maître de la comédie est alors Molière, qui s'inspire à la fois de Plaute et de la commedia dell'arte et écrit des farces, des comédies, des comédies-ballets. Il reçoit l'appui du roi Louis XIV qui lui commande des pièces et des spectacles musicaux. Celui-ci lui attribue aussi un théâtre, le Théâtre du Palais-Royal, qui deviendra la Comédie-Française quelques années après sa mort.

XVIIIe siècle
  • Marivaux écrit pour les comédiens italiens, et utilise les personnages de la commedia dell'arte dans des comédies qui montrent souvent des amours naissantes.
  • A la fin du siècle Beaumarchais écrit des comédies qui annoncent la Révolution française en critiquant les privilèges de la noblesse.
XIXe siècle

A la fin du XIXe siècle, sur les boulevards parisiens où sont groupés les théâtres populaires, naît le vaudeville. Ce genre met en scène des bourgeois dans des situations cocasses. Il y est le plus souvent question de maris trompés. Les auteurs de vaudeville les plus célèbres, et encore beaucoup joués de nos jours, sont Labiche, Feydeau et Courteline.

XXe siècle

Au cours du XXe siècle et particulièrement après la seconde guerre mondiale, le théâtre comique change. Le rire repose davantage sur des situations et des dialogues absurdes comme chez Ionesco ou Beckett, et traite de manière grinçante l'absurdité de la condition humaine. Parallèlement, des humoristes seuls en scène font rire un plus large public par des sketchs traitant de situations quotidiennes ou de sujets sociaux ou politiques : c'est le cas de Coluche, Raymond Devos, Guy Bedos par exemple.

XXIe siècle

Le début du XXIe siècle voit triompher le "stand-up", genre venu des Etats-Unis, où un humoriste seul en scène, sans décor ni accessoire, s'adresse directement au public de manière informelle, en racontant des histoires drôles qui s'enchaînent très vite. Jamel Debbouze, un des premiers à se réclamer de ce genre, ouvre le Jamel Comedy Club où débutent de nombreux artistes de stand-up.

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…
Portail du cinéma —  Tous les articles sur le 7e art et sur les cinéastes