Romantisme

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le romantisme est un mouvement artistique né en Allemagne et en Angleterre vers la fin du XVIIIe siècle puis qui se répand en Europe au cours du XIXe siècle. C'est le principal courant artistique de la première moitié du XIXe siècle.

Contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, le romantisme n'est pas seulement en rapport avec des attitudes ou des décors « amoureux », dits romantiques (une demande en mariage au clair de lune, offrir des fleurs pour la Saint Valentin, les cœurs etc...). Au contraire, le romantisme est une idée de la vie et du monde, de la réalité, une pensée souvent triste, grave, sérieuse ou tragique, une réalité que ressent le romantique. Le poète romantique éprouve un sentiment d'étrangeté et de non appartenance au monde, ce qui le rend rebelle, en décalage par rapport à son époque ou son environnement social.

Le romantisme est aussi une effusion particulière du "moi" du poète qui dit ses sentiments par rapport au monde et analyse ses réactions par introspection. L'être aimé est souvent absent ou déjà mort, comme dans le poème Le Lac d'Alphonse de Lamartine.

Le romantique est un être jeune mais qui a paradoxalement le sentiment d'avoir trop vécu et surtout d'avoir trop souffert. Le romantique prend pour modèle le héros du roman de Goethe Les souffrances du jeune Werther, souvent jusqu'à en reproduire la fin tragique.

En France, la génération qui suit la révolution française de 1789 est éprise de grandes idées nouvelles (liberté, partage, amour de la nature...). C'est le cas de Chateaubriand, Lamartine ou Hector Berlioz.

Ce mouvement qui touche tous les arts (peinture, musique, théâtre...) est une opposition au classicisme.

Au-delà de l'art, le romantisme est utilisé comme un outil politique notamment en France dans les écrits de Louis-Napoléon Bonaparte et dans le suicide du général Boulanger.

En littérature[modifier | modifier le wikicode]

Au théâtre, c'est la pièce Hernani de Victor Hugo qui représente la nouveauté par son thème, son style et sa composition. Théophile Gautier, Alfred de Musset, Alfred de Vigny et Charles Nodier sont aussi des auteurs romantiques.

La fin du romantisme en littérature peut se situer en 1843 avec l'échec du drame romantique Les Burgraves de Victor Hugo. D'autres œuvres romantiques trouvent du succès plus tard comme Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand mais cela reste ponctuel. Le romantisme laisse place à d'autres courants littéraires comme le réalisme et le naturalisme.

En musique[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire : Période romantique (musique).

En peinture[modifier | modifier le wikicode]

Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !

En sculpture[modifier | modifier le wikicode]

Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !

Vikilien pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Portail des arts — Tous les articles sur les différentes formes d’art.