Naturalisme (littérature)

« Naturalisme (littérature) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le naturalisme est un mouvement littéraire européen qui débute dans la seconde moitié du XIXe siècle (1870).

Adopter la méthode des sciences expérimentales pour écrire une œuvre littéraire[modifier | modifier le wikicode]

Le naturalisme littéraire tente de se servir des méthodes des sciences expérimentales telles qu'elles ont été énoncées, en 1855, par Claude Bernard dans son ouvrage l'Introduction à la médecine expérimentale : hypothèse, expérimentation de contrôle de l'hypothèse, conclusion qui peut permettre de formuler des lois scientifiques. Le romancier naturaliste les applique à la description et à l'explication de la société.

Dans la littérature italienne, le vérisme est très proche du naturalisme.

La méthode naturaliste[modifier | modifier le wikicode]

L'hypothèse[modifier | modifier le wikicode]

Pour le romancier naturaliste il faut partir d'un fait social ou individuel réel qui permet l'observation d'un phénomène (par exemple dans l'œuvre de Zola, la violence dans les milieux populaires et l'impossibilité d'échapper à son environnement et à son hérédité). Le romancier invente alors une situation qui constitue l'hypothèse, c'est-à-dire une proposition pour expliquer le phénomène à décrire, cette hypothèse est provisoire : par exemple, la transmission d'une tare (la folie) sur plusieurs générations successives et les désordres qu'elle provoque quelles que soient les situations individuelles.

L'expérimentation[modifier | modifier le wikicode]

Puis le romancier développe les multiples aspects de l'action, ce sont les péripéties du roman, l'évolution psychologique des personnages, la description des conditions matérielles ... Cela correspond au déroulement de l'expérience chargée de contrôler l'hypothèse. Mais, laissé à l'entière décision de l'écrivain, le déroulement du roman est tel qu' il doit montrer que la succession des faits est celle exigée par le déterminisme du phénomène.

Confirmation de l'hypothèse[modifier | modifier le wikicode]

Enfin, l'action romanesque se dénoue sur des résultats qui confirment l'hypothèse. Cette conclusion est évidente dans une œuvre de fiction, mais elle n'est pas automatique dans les sciences expérimentales où l'expérimentation peut aboutir à rejeter l'hypothèse de départ.

Le roman naturaliste[modifier | modifier le wikicode]

Le travail du romancier consiste à réunir une documentation étendue et fiable sur le phénomène qu'il veut décrire. Il doit inventer en se tenant au plus près de la réalité observable. Il se sert alors de ses notes pour imaginer les différentes péripéties et personnages de l'action. Il les fait évoluer dans différentes milieux et situations, afin de multiplier les exemples qui prouvent la justesse de son hypothèse. Le roman naturaliste donne ainsi à voir d'une manière saisissante différents composantes et ressorts de la société de son temps, il constitue une fresque sociale incontournable. Il se fonde sur la description la plus précise possible, la plus réaliste, des êtres humains, en détaillant les sentiments, les passions, les désirs mais aussi les caractères des hommes. Pour les naturalistes, l'hérédité et le milieu social sont des facteurs essentiels qui vont construire les personnalités et les parcours de chacun.

Le romancier naturaliste met en avant les conditions physiologiques, les milieux de vie et les circonstances qui sont déterminantes pour la personne humaine. Pour forcer l'expérimentation les personnages sont souvent des êtres impulsifs et d'esprit frustes soumis avec fatalisme à leurs instincts les plus élémentaires.

Le plus célèbre des écrivains naturalistes est Émile Zola (1840-1902) qui, à travers une œuvre de vingt romans, décrit une famille, les Rougon-Macquart, durant le Second Empire. A travers ses personnages complexes, il dénonce les difficiles conditions de vie des ouvriers de l'époque mais aussi la richesse et la cupidité.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…