La Part-Dieu

« La Part-Dieu » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Part-Dieu (homonymie).
Vue sur les tours de la Part-Dieu.
Plan de Lyon. La Part-Dieu est en violet clair.

La Part-Dieu est le principal quartier d'affaires de Lyon (métropole de Lyon), situé dans le 3e arrondissement de la ville. Il se trouve autour de la gare de Lyon-Part-Dieu et du grand centre commercial. Il est le deuxième centre-ville de Lyon (avec la Presqu'île).

Par ailleurs, la Part-Dieu est l'un des plus importants quartiers d'affaires de France, et le premier en dehors de l'Île-de-France.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Les casernes de la Part-Dieu.

Le quartier est mentionné pour la première fois sous le nom de « La Pardeu » en 1203. Il s'agit alors de champs régulièrement inondés lors des crues du Rhône. Un château y est construit avant le XVIIIe siècle. La Part-Dieu est alors située sur le territoire de la Guillotière.

En 1737, le site est vendu aux Hospices civils de Lyon puis, en 1844, devient une caserne militaire.

En 1852, Lyon annexe la Guillotière (et donc la Part-Dieu). En 1967, les casernes sont rachetées par la Mairie de Lyon qui souhaite en faire un nouveau centre-ville, car la Presqu'île ne peut guère s'agrandir, coincée entre le Rhône, la Saône et les pentes de la Croix-Rousse.

Un centre commercial ouvre ses portes en 1975, la grande tour Part-Dieu est construite en 1977 et la gare est achevée en 1983, faisant effectivement de la Part-Dieu l'un des lieux les plus fréquentés de la ville.

Lors de ses mandats successifs, le maire Gérard Collomb soutient un nouveau développement du quartier, avec de nombreuses rénovations et nouvelles constructions, dont plusieurs tours. Les travaux devraient durer au moins jusqu'aux alentours de 2030.

Tours[modifier | modifier le wikicode]

Les tours vues de loin, la nuit.

Principal centre d'affaires de Lyon, la Part-Dieu possède plusieurs tours :

Les tours déjà construites sont :

  • Tour Incity, 202 m (2015) ;
  • Tour Part-Dieu, 165 m (1977) ;
  • Tour Oxygène, 116 m (2010) ;
  • Tour Swiss Life, 82 m (1990) ;
  • Tour EDF, 80 m (1975) ;
  • Tour Caisse d'Épargne, 63 m (1976) ;
  • Tour M+M, 56 m (1972).

De plus, le quartier étant en pleine transformation, d'autres tours sont en construction ou en projet :

  • Sky 56, 56 m (2017) ;
  • Silex 2, 128 m (2018) ;
  • To-Lyon, 170 m (2021) ;
  • Tour Eva, 220 m (encore à l'étude).

Transports[modifier | modifier le wikicode]

Façade de la gare.

Véritable centre-ville, la Part-Dieu est desservie par une gare SNCF, ainsi que par une ligne de métro, quatre lignes de tramway et de nombreux bus du réseau des Transports en commun lyonnais. Par ailleurs, une des lignes de tramway mène directement à l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry.

Gare[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Gare de Lyon-Part-Dieu

Dans le quartier se trouve la gare de Lyon-Part-Dieu, plus grande gare de correspondance d'Europe1, avec 140 000 voyageurs par jour en 2010 (alors qu'elle est faite pour 35 000 voyageurs par jour). Elle a été construite de 1978 à 1983.

Son hall d'accueil va être entièrement refait et très agrandi par des travaux, de 2017 à 20282.

Commerces[modifier | modifier le wikicode]

Centre commercial[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : La Part-Dieu (centre commercial)

Ouvert en 1975, le centre commercial de la Part-Dieu est l'un des plus grands centres commerciaux d'Europe, et il est le troisième plus fréquenté de France, avec 34 millions de visiteurs par an, soit 100 000 visiteurs par jour. Réparti sur cinq étages, il a une surface de 127 300 m² et plus de 260 boutiques : magasins, restaurants, loisirs, cinémas, hypermarché, etc. Vu du ciel, il a une forme de croix.

Au centre se trouve un grand espace avec un jet d'eau, souvent remplacé par des podiums pour des événements, des opérations commerciales, les décorations de Noël, et bien d'autres.

Après avoir longtemps été un grand espace fermé, il sera transformé avec davantage d'ouvertures, et son toit deviendra une sorte de jardin suspendu, après des travaux de 2017 à 2020.

Halles de Lyon-Paul Bocuse[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Halles de Lyon-Paul Bocuse

Les halles de Lyon sont un marché couvert qui propose des produits alimentaires de qualité, généralement locaux. C'est un lieu important de la gastronomie lyonnaise. De 1859 à 1971, elles se situaient place des Cordeliers, dans la Presqu'île, puis elles sont transférées à la Part-Dieu lors de la construction de ce quartier.

En 2006, elles sont rénovées et renommées du nom du célèbre chef cuisiner Paul Bocuse.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

Bibliothèque[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Bibliothèque municipale de Lyon

La bibliothèque de la Part-Dieu, située à côté du centre commercial, a ouvert ses portes en 1974. Avec une surface de 27 290 m² sur cinq étages et 1,8 millions de documents, elle est la plus importante des quinze bibliothèques du réseau Bibliothèque municipale de Lyon.

Outre ses cinq étages en libre accès, elle possède un grand bâtiment, appelé « le Silo », où sont rangés de nombreux documents recherchés par les bibliothécaires, à la demande des lecteurs. Certains documents sont empruntables, d'autres, plus rares, sont à consulter sur place.

Auditorium Maurice-Ravel[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Auditorium Maurice-Ravel

Inauguré en 1975, l'Auditorium Maurice-Ravel est la salle de concert de l'Orchestre national de Lyon, un orchestre symphonique (musique classique). Il peut accueillir 2 120 personnes.

Hôtel du Grand-Lyon[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Métropole de Lyon

L'Hôtel du Grand-Lyon est le siège du conseil de la métropole de Lyon.

Sources et références[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Liens[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 6 février 2017.
Portail de Lyon —  Tous les articles concernant Lyon et sa métropole.