Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS)

« Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


En France, les Centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage (CROSS) assurent la coordination des activités de sécurité et de surveillance des activités du domaine maritimes. Donomés JRCC (Joint Rescue Coordination Center) aéronautique et maritime à Papeete en Polynésie française (océan Pacifique) NB 1 et MRCC Nouméa - Maritime Rescue Coordination Centre Nouvelle-Calédonie (océan Pacifique)1.

CROSS de Jobourg (Manche, Normandie).


Les missions des CROSS[modifier | modifier le wikicode]

Émetteur récepteur bande VHF marine en écoute sur le canal 16 (fréquence de 156,8 MHz).
Emetteur-récepteur en écoute sur la fréquence 2 182 kHz AM H3E.
Émetteur récepteur d'appel sélectif numérique
Récepteur Navtex.
Sauver

La recherche et le sauvetage en mer.
Chaque CROSS assure : la réception des alertes à partir d’une veille radio et téléphonique permanente, y compris celles émises par les balises de détresse et les systèmes de communication par satellite ;

La direction des opérations de recherche et de sauvetage.
Plus de 10 000 opérations par an sont traitées par les CROSS au profit des navires de pêche, de commerce, de plaisance et des pratiquants de loisirs nautiques, des aéronefs en détresses au-dessus des zones océaniques.

Surveiller

La surveillance de la navigation maritime 2

La surveillance des pollutions maritimes et de lutte contre les pollutions marines.

La surveillance des pêches maritimes.

Informer

Le CROSS diffuse vers les navires les renseignements essentiels à la sécurité maritime en radiotéléphonie et par Navtex :
Par radio pour les bulletins météorologiques réguliers ou spéciaux élaborés par Météo-France 3 (après appel des navires sur 2 182 kHz et sur le « canal 16 »).

Protéger

La sûreté maritime: Le CROSS Gris-Nez est le point de contact national pour la réception des attaques (piraterie, terrorisme maritime) subies par les navires sous pavillon français.

Joindre un CROSS[modifier | modifier le wikicode]

Le numéro d’urgence abrégé: 196, disponible sur les téléphones fixes, mobiles et portables, permet une mise en contact téléphonique pour joindre directement un CROSS 24H/24-7j/7.

Avec le 196, le CROSS en tant que service d’urgence, peut aussi solliciter les opérateurs de téléphonie pour localiser un téléphone portable d’une personne impliquée dans une situation de détresse en mer 4.

Chaque centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) est en écoute 24H/24-7j/7 au travers des 70 sites implantés sur le littoral pour exercer la veille radio côtière et large sur les fréquences: 2 182 kHz, 156,8 MHz du « canal 16 », et en appel sélectif numérique 5 , 6 , NB 2.

Les moyens d’intervention[modifier | modifier le wikicode]

Les CROSS peuvent faire appel en mer à tous les moyens appropriés pour assurer leurs missions :

Les moyens de l’État

  • patrouilleurs et vedettes des affaires maritimes,
  • bâtiments, avions, hélicoptères et sémaphores de la Marine nationale,
  • avions, hélicoptères, sauveteurs plongeurs et personnel medical de l'Armée de l'air,
  • vedettes, avions et hélicoptères de la Douane,
  • vedettes et hélicoptères de la Gendarmerie,
  • hélicoptères de la Sécurité civile.
  • Les vedettes et canots tout temps de la S.N.S.M..
  • Les moyens des collectivités locales (pompiers, postes de secours des plages) sont également appelés à intervenir sous le contrôle opérationnel des CROSS.
  • Enfin les CROSS peuvent demander le concours de tout navire qui se trouve à proximité d’une zone de détresse.

Lorsque l’opération nécessite une aide médicale en mer, les CROSS s’appuient sur le centre de consultation médicale maritime de Toulouse (CCMM) et peuvent mettre en œuvre les moyens spécialisés des SAMU (Service Mobile d'Urgence et de Réanimation maritimes qui à la demande du SAMU se rend sur les lieux).

Vikilien pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. MRCC Noumea - Maritime Rescue Coordination Centre Nouvelle Calédonie
  2. Décret n° 2011-2108 du 30 décembre 2011 portant organisation de la surveillance de la navigation maritime
  3. (fr) Le guide marine de Météo-France (indique les fréquences et heures de diffusion par VHF, par bande latérale unique BLU, par Navtex, par INMARSAT des bulletins émis par les CROSS)
  4. Pour les urgences en mer, appelez le 196
  5. (fr) Division 219 -annexe 219-A-2 [pdf]
  6. Radiocommunications maritimes SMDSM volume 4 Chapitre: Les stations des zones A1, A2, A3 et A4

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. le 7 septembre 2016. Depuis mardi, le JRCC est créé. Il est né du regroupement du MRCC (Maritime Rescue Coordination Center) et de l’ARCC (Air Rescue Coordination Center). L’objectif est de créer la synergie la plus large possible entre les centres de coordination de sauvetage aéronautiques et maritimes.
    Le MRCC (Maritime Rescue Coordination Center) et l’ARCC (Air Rescue Coordination Center) sont réunis au sein d’un JRCC (Joint Rescue Coordination Center) depuis mardi, jour de parution de l’arrêté du haut-commissaire au Journal officiel. Le JRCC, situé sur Tahiti, a « pour mission de veiller en permanence les moyens de transmission des détresses maritimes et aéronautiques, de réceptionner et traiter les alertes, d'engager et diriger les opérations de recherche et de sauvetage en Polynésie française à l'aide des moyens mis à sa disposition », indique l’arrêté. En clair, il reprend les missions du MRCC, un centre que les marins polynésiens connaissent bien, et de l’ARCC, qui lui avait pour mission de rechercher et sauver les aéronefs en détresse. Désormais la surveillance maritime et aéronautique est donc réunie.
  2. En cas de détresse en mer sur les fréquences:
    • 156,8 MHz canal 16 en premier choix, après appels avec réponse, les premiers secours arriveront entre quelques minutes à 10 heures
    • 2 182 kHz en deuxième choix, après appels avec réponse, les premiers secours arriveront entre 4 heures à 4 jours
    • 8 291 kHz, (et/ou en fonction de l'heure du jour et de la position géographique du navire: 4 125 kHz, 6 215 kHz, 12 290 kHz, 16 804,5 kHz) en troisième choix, après appels avec réponse, les premiers secours arriveront entre plusieurs jours à quelques semaines


Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer, et le monde maritime.
Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…
Portail de l'information —  Tout sur les écritures, les codes secrets, les médias...
Portail de la médecine —  Tous les articles sur la médecine, les médecins, les maladies...
Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.