Confiné chez toi, tu t'ennuies ? Crée un article sur Vikidia, c'est facile ! Commence par quelques lignes et on va t'aider !

Droit de douane

« Droit de douane » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Un droit de douane est une taxe prélevée par un État sur une marchandise importée lorsqu'elle passe la frontière. Pour l'acheteur de ce produit il est alors plus cher. Le droit de douane est une arme économique dans la compétition entre différents groupes de producteurs mais aussi entre les pays.

Le bâtiment de l'ancienne douane à Montréal (Canada)

Le droit de douane est d'abord une rentrée d'argent dans les caisses de l'État importateur.

Droits de douane élevé pour protéger les productions nationales[modifier | modifier le wikicode]

Dans le cas d'une politique protectionniste le droit de douane peut aussi être créé pour décourager les importations de produits étrangers, puisqu'ils deviennent plus chers. Cela peut protéger les producteurs locaux dans le cas où leurs produits sont plus chers que ceux qui sont importés. Le droit de douane établit une égalité des prix entre produits locaux et produits importés de même type. Le choix de l'acheteur ne sera donc plus guidé par la question du prix. Cela a été le cas au Royaume-Uni pendant les années 1820 et 1830 avec les « corn laws » destinées à protéger les producteurs de blé britanniques (qui à l'époque détenaient le pouvoir politique).

L'État peut aussi espérer que les producteurs locaux seront alors encouragés à produire ce qui était, jusque-là, importé. Cela évitera une sortie de monnaie (les devises) pour payer les importations, ce qui est vu comme un problème d'un point de vue mercantiliste. Cela a été le cas pendant le règne de Louis XIV lorsque sur l'initiative de Colbert la France commence la fabrication des glaces et des miroirs qui jusque-là venaient de Venise.

Abaissement des droits de douanes pour favoriser les échanges[modifier | modifier le wikicode]

Par contre un État peut abaisser les droits de douane, afin de favoriser l'importation de produits meilleur marché, ce qui favorise les consommateurs mais aussi permet de limiter les salaires versés aux travailleurs locaux. De ce fait certains produits locaux restent bon marché et peuvent alors être facilement exportés. Pour cela il faut en produire plus d'où des créations d'emplois et l'enrichissement des propriétaires des entreprises. C'est ce qui c'est passé au Royaume-Uni dans les années 1840-1850, avec l'abolition des « corn laws » afin de faire baisser le prix du pain grâce à des importations importantes de blé (alors le pouvoir politique était passé entre les mains de la bourgeoisie industrielle et commerçante). En contrepartie le Royaume-Uni a sacrifié une grande partie de son agriculture (les paysans ruinés peuvent s'embaucher avec des conditions salariales très médiocres dans l'industrie). L'abaissement des droits de douane est un des combats principaux des défenseurs du libre-échange.

Certains pays s'entendent pour se vendre des produits sans droits de douane : ils fondent alors ce qu'on appelle une union douanière. C'est par exemple ce qu'ont fait progressivement les pays européens qui ont formé, à partir de 1957, la Communauté économique européenne ou Marché commun. C'est aussi ce que tentent de faire aujourd'hui les pays membres de l'Organisation mondiale du commerce (ou OMC). Cela a été au XIXe siècle le cas en Allemagne avec la création du Zollverein.

Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.