Vikidia 128px.png
Logo-lilo.png
Communauté  • Livre d'or
Contribuer, diffuser, rejoindre l'association, faire des recherches, ou regarder une vidéo ; il existe de nombreuses façons de soutenir Vikidia.

Bénédictins

« Bénédictins » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Les Bénédictins sont des moines catholiques. Ils obéissent à la règle monastique rédigée par Benoît de Nursie (saint Benoit) en 529 pour l'abbaye du Mont-Cassin en Italie centrale. Leur influence fut considérable au Moyen Âge dans le domaine intellectuel grâce à leurs ateliers de copie et d'étude des manuscrits et dans le domaine musical (chant grégorien). Les bénédictins évangélisèrent également les campagnes de l'Europe occidentale et centrale (Germanie). Ils furent aussi des défricheurs qui augmentèrent l'espace agricole. Les bénédictins connurent plusieurs crises et donnèrent naissance à de très nombreux ordres religieux (en particulier les cisterciens). Il existe des ordres bénédictins de femmes.

Saint Benoit donnant la règle à ses disciples

La règle bénédictine[modifier | modifier le wikicode]

Les bénédictins sont des religieux qui se regroupent pour se retirer du monde afin de prier Dieu.

Leur vie est donc rythmée par des prières collectives (les offices) dans l'église du couvent; ces prières sont réparties tout au long de la journée.

Les bénédictins doivent aussi travailler pour subvenir à leurs besoins matériels (qui sont limités du moins à l'origine). Ils vont donc être paysans mais aussi artisans; pour ces travaux manuels ils sont aidés par des frères convers ou frères lais ou frères servants. Les terres mises en valeur proviennent du don fait par le moine à l'entrée dans le couvent mais aussi de dons faits par des laïcs afin de prendre leur retraite auprès des moines ou pour que ces derniers disent des messes au profit de leurs âmes. Une partie du temps est consacrée au recopiage et à l'embellissement des manuscrits, le plus souvent des textes d'inspiration chrétienne.

Les périodes de repos existent mais sont de courte durée chacune car très hachées par les prières collectives.

La journée des moines bénédictins
heure nom activités
1h-2h Matines Prières collectives à l'église
2h-3h30 Repos au dortoir
3h30-4h30 Laudes Prières collectives à l'église
4h30-6h Repos au dortoir
6h-6h30 Prime Réunion avec l'abbé dans la salle capitulaire. Lecture d'un passage de la règle bénédictine. Confession des fautes. Répartition du travail
7h-9h Travail dans les champs, à la forge, au scriptorium pour y recopier les manuscrits...
9h-9h30 Tierce Prières collectives dans l'église
9h30-11h30 Travail
11h3012h30 sexte Prières collectives dans l'église
12h30-13h Toilette, repas collectif et silencieux au réfectoire. Un des moines lit un passage de la Bible
13h-15h Repos au dortoir ou dans le cloître
15h-15h30 none Prières collectives dans l'église
15h-18h Travail
18h-18h30 vêpres Prières collectives dans l'église
18h30-19h30 Repas collectif et silencieux au réfectoire puis lecture
19h30-20h Complies Prières collectives dans l'église
20h-1h Repos au dortoir

Attention, au Moyen Âge, les heures d'hiver et d'été n'avaient pas la même durée; on tenait compte de la durée de l'éclairement solaire; la journée était divisée en nuit et jour ayant chacun douze heures.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Heures canoniales.

Évolution des bénédictins[modifier | modifier le wikicode]

Les abbayes bénédictines sont rapidement devenues de grands centres économiques et intellectuels. Les abbés, souvent des laïcs laissant la direction effective de l'abbaye à un prieur, et ne pensent qu'à profiter des revenus de leur abbaye. La règle originale très stricte a eu tendance à être contournée ou oubliée. L'abbaye de Cluny fondée en Bourgogne vers 910 va prendre la tête d'un mouvement de réforme. Se plaçant directement sous la dépendance du pape, elle échappe aux évêques et aux laïcs. Les moines sont surtout occupés à la prière. Rapidement Cluny regroupe autour d'elles de nombreuses abbayes, il y en a près de 1450. Elle devient, elle, aussi très puissante et très riche.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Réforme clunisienne#Pourquoi y a-t-il eu une réforme des bénédictins?.

Au milieu du XIIe siècle est fondé en Bourgogne, à Citeaux, l'ordre des cisterciens qui se veut un retour à la règle de saint Benoit. Un des plus importants cisterciens sera Bernard de Clairvaux (saint Bernard). Il en sera de même des Chartreux.

Les bénédictins seront plusieurs fois réformés dans les siècles suivants. En particulier, au XVIe siècle le concile de Trente exige que les monastères bénédictins se regroupent en congrégations, mesure qui mit du temps à s'appliquer. Comme tous les ordres religieux les bénédictins furent interdits en France pendant la Révolution de 1789, les moines et les nonnes furent expulsés et les bâtiments souvent vendus comme biens nationaux. Mais l'ordre subsista dans les autres pays européens catholiques et il fut rétabli en France en 1837.

Vikiliens pour compléter sur les moines au Moyen Âge[modifier | modifier le wikicode]

Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.