Section d'assaut

« Section d'assaut » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Section d'assaut (nazisme))
Aller à : navigation, rechercher
Défilé de SA dans Berlin en 1932
Images sur les SA Vikidia possède une catégorie d’images sur les SA.

En Allemagne de 1921 à 1945, la Sturmabteilung ou section d’assaut (SA), est une organisation du parti national-socialiste créée par Adolf Hitler. Les membres de la SA, organisés militairement, se chargent de faire connaître les idées nazies. Ils emploient le plus souvent la violence physique contre leurs adversaires politiques (socialistes et communistes) et contre les Allemands de religion juive. À partir de 1934, la SA doit laisser la première place à la SS.

Origine des SA[modifier | modifier le wikicode]

La SA apparaît en 1921 où elle sert de service d'ordre dans les réunions du parti nazi. Ils tirent leur nom de sections militaires qui ont d'abord été utilisées comme troupes d'assaut spécial contre les forces armées françaises et britanniques à la fin de la Première Guerre mondiale. La SA regroupe au départ des anciens combattants allemands refusant les conditions humiliantes du traité de Versailles, des soldats de métier désormais sans occupation, des « têtes brûlées ». Ils sont vêtus d'un uniforme : casquette et chemise brunes. Ils sont encadrés par d'anciens officiers de l'armée impériale. À l'origine, ils sont commandés par Hermann Göring puis à partir de janvier 1931 par Ernst Röhm.

Organisation des SA[modifier | modifier le wikicode]

Les SA sont organisés militairement. Le groupe de base est le peloton, puis au-dessus on trouve la troupe, la compagnie (Stürme), le bataillon (Stürmbann), le régiment (Standart), la brigade et le groupe (Gruppen). Les SA assurent le service d'ordre dans les réunions du parti, mais aussi le collage des affiches politiques, la distribution de tracts. Ils participent à toutes les bagarres contre les militants du parti socialiste (SPD) et communiste (KPD), afin de rester maîtres de la rue grâce à l'intimidation. Ils participent à toutes les manifestations de masse que le parti organise régulièrement dans les villes pour montrer sa puissance et son organisation. Au début de 1933 ils étaient environ 400 000, ils sont près de 3 millions en 1934. Ce sont eux qui sont chargés de 1933 à 1934 de la surveillance des camps de concentration où ils enferment leurs opposants politiques.

La nuit des Longs Couteaux[modifier | modifier le wikicode]

Les SA revendiquent une place plus importante et veulent être intégrés à l'armée (dont les effectifs sont limités à 100 000 hommes par le Traité de Versailles). Ils veulent aussi tirer tous les profits personnels possibles de la prise du pouvoir par leur parti. Ils deviennent une menace pour les soldats de métier et les politiciens. Ceux-ci obtiennent d'Hitler qu'il se débarrasse des SA. Les chefs SA sont exécutés par les SS (Schutzstaffel) le 30 juin 1934 au cours de la nuit des Longs Couteaux. La troupe SA ne joue désormais qu'un rôle secondaire. En 1946, le tribunal de Nuremberg ne les qualifiera pas d'organisation criminelle.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail de la Seconde Guerre mondiale —  Tous les articles sur la Seconde Guerre mondiale

48° 08′ 38″ N 11° 34′ 07″ E / 48.14375833, 11.56854444