Nuit des Longs Couteaux

« Nuit des Longs Couteaux » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Photographie en noir et blanc d'Ernst Röhm, debout et en uniforme, en 1934
Ernst Röhm, dirigeant de la SA, en 1934.

La nuit des Longs Couteaux est l'expression généralement utilisée pour faire référence aux assassinats perpétrés par les nazis en Allemagne, au sein même de leur mouvement (et particulièrement de la SA), entre le vendredi 29 juin et le lundi 2 juillet 1934, et plus spécifiquement pendant la première nuit, du 29 au 30 juin 1934.

Il s'agit donc d'une purge politique de grande ampleur, qui permet à Adolf Hitler et ses alliés de gagner des soutiens dans de nombreux milieux, de faire taire les contestations au sein du parti nazi, et d'installer un climat de terreur pour ses opposants.

Origine des tensions[modifier | modifier le wikicode]

Depuis son accession au pouvoir, en 1933, Hitler est confronté à des tensions croissantes qui opposent les milieux conservateurs et l'armée allemande à la Sturmabteilung (qu'on appelle couramment la SA), dirigée par Ernst Röhm, avec lequel il entretient des relations amicales.

La violence et la terreur de rue que font régner les membres de la SA, essentiellement entre 1926 et 1933, ont été précieuses dans sa conquête du pouvoir et immédiatement après celle-ci, commettant plusieurs centaines d'assassinats.

Mais en 1934, cette violence incontrôlée exercée par la SA est de moins en moins acceptable pour Hitler, qui veut stabiliser son régime et qui a besoin de l'appui des partis conservateurs et de l'armée, notamment dans la perspective de la succession du président Paul von Hindenburg. Hitler cherche à paraître crédible à leurs yeux, et ces actions violentes hors de tout cadre légal le gêne dans cette quête.

Objectif[modifier | modifier le wikicode]

Officiellement, la nuit des Longs Couteaux est destinée à contrer une tentative de coup d'État de Ernst Röhm. Cette tentative est inventée de toutes pièces par Heinrich Himmler, Reinhard Heydrich et Hermann Göring.

Cette purge permet à Hitler de briser définitivement toute volonté d'indépendance de la SA.

Ces nombreuses exécutions débarrassent ainsi le mouvement nazi de son aile populiste, qui souhaitait que la révolution politique du nazisme soit suivie par une révolution sociale (pour le peuple). Elle frappe aussi les milieux conservateurs, essentiellement de la droite catholique, le nazisme étant hostile au catholicisme.

Organisation et déroulement[modifier | modifier le wikicode]

Après plusieurs mois d'hésitation et de tergiversations, la purge débute par l'arrivée d'Adolf Hitler, pistolet au poing, à l'hôtel Hanselbauer à Bad Wiessee, où se trouvent Ernst Röhm et de nombreux responsables de la SA.

Les assassinats sont perpétrés dans toute l'Allemagne, particulièrement à Munich, et à Berlin sur les ordres de Göring et Himmler, deux autres hauts-responsables nazis. Ils font au moins deux cents victimes, dont Ernst Röhm et l'ancien chancelier Kurt von Schleicher.

Conséquences[modifier | modifier le wikicode]

Commis en dehors de tout cadre légal, ces meurtres sont légitimés par une loi rétroactive (une loi qui s'applique à des actions commises avant que cette loi existe) du 3 juillet 1934, avec l'accord de tous les membres du gouvernement, au sein duquel les nazis sont pourtant minoritaires à ce moment-là.

Cette purge est globalement appréciée par les dirigeants et la population allemande : en effet, elle fait apparaître Hitler comme le garant de l'ordre public.

La nuit des Longs Couteaux assure à Hitler le soutien de la Reichswehr (l'armée allemande), des milieux conservateurs traditionnels, malgré les victimes issues de leurs rangs, des grands financiers et industriels, hostiles à des réformes sociales de grande ampleur.

Elle crée aussi un climat de terreur vis-à-vis de tous les opposants au régime. Après le décès du président du Reich Hindenburg, le 2 août 1934, Hitler cumule les fonctions de chef de l'État, du gouvernement, du parti nazi et de commandant suprême des forces armées.

Portail de la Seconde Guerre mondiale —  Tous les articles sur la Seconde Guerre mondiale
Portail de l'Allemagne —  Tous les articles sur l'Allemagne.
]]