la cabane  • le Livre d'or
Brazzarail (28522034145).jpg Actualités, astuces, statistiques et une interview, lisez la dernière Gazette de Vikidia ! DessinInterview.png

Saint-Germain-en-Laye

« Saint-Germain-en-Laye » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Germain-en-Laye et sa forêt, dans une boucle de la Seine. Carte de Cassini, vers 1780.

Saint-Germain-en-Laye est une ville française située dans les Yvelines, dont elle est une des sous-préfectures, à environ 20 km à l'ouest de Paris. C'est une commune résidentielle de 40 000 habitants.

Saint-Germain doit sa notoriété à sa forêt et aux deux châteaux qui furent tour à tour des résidences royales. Louis XIV est né à Saint-Germain-en-Laye en 1638 et Louis XIII y est mort en 1643. Jacques II, roi d'Angleterre, a terminé sa vie en exil et est enterré à Saint-Germain.

Saint-Germain-en-Laye occupe le rebord d'un plateau qui domine d'environ 60 mètres la vallée de la Seine. De la terrasse du château on a une vue remarquable sur une grande partie de la banlieue ouest de Paris.

Une résidence royale[modifier | modifier le wikicode]

Château-Vieux de Saint-Germain-en-Laye, abritant le musée d'Archéologie nationale.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Château de Saint-Germain-en-Laye.

Le Château-Vieux[modifier | modifier le wikicode]

Le Château-Vieux, qui seul subsiste de nos jours, est une ancienne forteresse médiévale commencée par Louis VI le Gros en 1124, continuée par ses successeurs Philippe Auguste et saint Louis.

Il fut complètement rénové au début du XVIe siècle par François Ier qui en fit une résidence dans le style Renaissance.

À l'initiative de Napoléon III, le château fut restauré et transformé en musée des Antiquités nationales, devenu depuis musée d'Archéologie nationale. On y conserve les découvertes majeures de l'archéologie en France depuis la fin du XIXe siècle.

Le Château-Neuf en 1637, reconstitution.

Le Château-Neuf[modifier | modifier le wikicode]

La construction du Château-Neuf est commencée par Henri II, né à Saint-Germain, qui fait appel à l'architecte Philibert de l'Orme. Le château est achevé sous le règne d'Henri IV, vers 1600.

Il ne reste aujourd'hui du Château-Neuf, démoli à la veille de la Révolution, qu'un petit pavillon et les rampes qui montaient autrefois vers les terrasses.

Louis XIV à Saint-Germain[modifier | modifier le wikicode]

Jusqu'au transfert de la Cour à Versailles en 1682, Louis XIV partage son temps entre les deux châteaux de Saint-Germain qui deviennent la résidence principale du roi.

Louis XIV naît au Château-Neuf le 5 septembre 1638 (Louis XIII, son père, y meurt le 14 mai 1643). Lors de la Fronde, en 1649, le jeune roi, qui n'a que 10 ans, doit se réfugier avec sa mère, la régente Anne d'Autriche, dans le Château-Vieux qui a conservé son caractère défensif. On dit que c'est le souvenir cuisant de cet épisode qui a influencé Louis XIV dans sa décision de s'installer à Versailles.

Le roi charge Le Nôtre de l'aménagement des jardins à la française et de la Grande Terrasse (qui s'étend sur 2,4 km de long). En 1680, il fait agrandir le Château-Vieux par Jules Hardouin-Mansart. L'église paroissiale, située devant le Château-Vieux, est reconstruite de 1681 à 1683 (elle renferme le tombeau de Jacques II d'Angleterre).

Le 20 avril 1682, la Cour part définitivement pour Versailles : le roi a alors 43 ans.

Gare de Saint-Germain-en-Laye, au pied du château, vers 1900.

Le chemin de fer de Paris à Saint-Germain-en-Laye[modifier | modifier le wikicode]

La ligne de chemin de fer de Paris à Saint-Germain-en-Laye, inaugurée en 1837, fut la première ligne ouverte en France pour le transport des voyageurs : le voyage durait une demi-heure. Les dix premières années, la ligne s'arrêtait au village du Pecq, en contrebas de Saint-Germain, dans la vallée de la Seine.

Le dernier tronçon, qui devait affronter la falaise à l'aide d'une rampe et d'un tunnel menant sur le plateau de Saint-Germain, ne fut ouvert que dix années plus tard sous la forme d'un extraordinaire chemin de fer atmosphérique relié à un tube de fonte de 0,60 m de diamètre qui aspirait les trains jusqu'à la gare de Saint-Germain, grâce à un piston situé sous la voiture directrice.

En 1860, ce tronçon terminal put enfin passer à la traction vapeur, grâce à l'apparition de machines puissantes, capables de monter la rampe. Cette ligne, électrifiée en 1927, est l'ancêtre tout à la fois des actuelles lignes de la gare Saint-Lazare et de la ligne A du RER.

Portail de Paris — Tous les articles concernant Paris et sa banlieue.

48° 53′ 56″ N 2° 05′ 38″ E / 48.8989, 2.0938