Vikidia 128px.png
Logo-lilo.png
Communauté  • Livre d'or
Contribuer, diffuser, rejoindre l'association, faire des recherches, ou regarder une vidéo ; il existe de nombreuses façons de soutenir Vikidia.

Jacques II d'Angleterre

« Jacques II d'Angleterre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Jacques II d'Angleterre par Peter Lely.

Jacques II Stuart, né le 14 octobre 1633 à Londres et mort le 16 septembre 1701 à Saint-Germain-en-Laye, est un roi d'Angleterre, d'Écosse (sous le nom de Jacques VII) et d'Irlande qui a régné de 1685 à 1688.

Successeur de son frère Charles II, il est chassé par la Seconde Révolution anglaise, ou Glorieuse révolution en 1688 et se réfugie en France.

Un prince en exil[modifier | modifier le wikicode]

Second fils du roi Charles Ier d'Angleterre et de son épouse Henriette de France (fille du roi Henri IV de France), il reçoit le titre de duc d'York. Pendant la Première révolution anglaise, il se réfugie à La Haye où sa sœur Marie est l'épouse du stathouder des Provinces-Unies, Guillaume II d'Orange. Son père est capturé puis exécuté en 1649 et ses royaumes (Angleterre et Écosse) sont gouvernés par Olivier Cromwell. Jacques d'York demeure en exil jusqu'en 1660, lorsque la royauté est rétablie.

Un prince héritier de son frère[modifier | modifier le wikicode]

En 1659, Jacques d'York épouse une noble anglaise, Anne Hyde (fille de lord Clarendon, un des principaux ministres du roi Charles II), dont il a deux filles : Marie II (1662-1694) et Anne (1665-1714)

Sa femme meurt en 1671, et Jacques d'York se remarie avec une catholique italienne, Marie d'Este-Modène, fille du duc de Modène. Ce mariage le rend impopulaire (l' anglicanisme est la religion principale depuis le règne d'Élisabeth Ire d'Angleterre), et le Parlement essaie de faire voter une loi pour l'exclure de la succession.

Le roi contesté[modifier | modifier le wikicode]

En 1685, Jacques II succède à son frère Charles II, mort sans descendance. Converti au catholicisme, il règne en monarque absolu et fait alliance avec son cousin germain le roi Louis XIV de France, qui le subventionne abondamment. La naissance en 1688 de son fils (catholique) Jacques-Édouard Stuart amène le Parlement à faire appel au gendre et neveu de Jacques II, le protestant Guillaume III d'Orange-Nassau. Celui-ci débarque en Angleterre. Jacques II s'enfuit en France, il est accueilli par Louis XIV qui lui prête le château de Saint-Germain-en-Laye, où il meurt en 1702. Le Parlement offre la couronne à Guillaume III et à sa femme Marie II, qui règnent conjointement sur l'Angleterre, l'Écosse et l'Irlande.

Les Jacobites[modifier | modifier le wikicode]

Au XVIIIe siècle, le fils de Jacques II, Jacques-Édouard Stuart, puis son petit-fils Charles-Édouard Stuart et leurs partisans (les Jacobites), tentent plusieurs fois sans succès de reprendre la couronne. La dernière tentative a lieu en 1746.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Louis1667.jpg
Souverains européens contemporains de Louis XIV

Angleterre : Charles IerOlivier CromwellCharles IIJacques IIGuillaume III et Marie IIAnne d'Angleterre
Espagne : Philippe IIIPhilippe IVCharles IIPhilippe V
Saint-Empire : Ferdinand IIILéopold IerCharles VI - Prusse: Frédéric-GuillaumeFrédéric Ier
Papes : Innocent XInnocent XIInnocent XII - Russie : Alexis IerFédor IIIPierre le Grand

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !