Osiris

« Osiris » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir l’article homonyme Pour l’article homonyme, voir : Osiris (astronomie).
Le dieu Osiris à gauche reçoit des offrandes
Images sur Osiris Vikidia possède une catégorie d’images sur Osiris.

Dans la religion de l'Égypte antique, Osiris est le dieu qui préside au jugement des morts. Il est l'époux d'Isis, le père d'Horus et le frère de Seth.

Osiris le dieu de la résurrection[modifier | modifier le wikicode]

Pour les Égyptiens de l'Antiquité, Osiris est un dieu mort-vivant ; il est représenté comme un homme momifié, au teint vert, coiffé de la couronne atef. Il porte croisés sur la poitrine la crosse héka symbole de son pouvoir magique, et le flabellum ou fléau. Le pharaon, successeur d'Osiris en tant que souverain de l'Égypte, portera aussi ces objets pendant les grandes cérémonies.

D'après les croyances égyptiennes, Osiris, qui régnait sur l'Égypte, a été tué par son frère, Seth qui était jaloux. Osiris est alors découpé en plusieurs morceaux. Heureusement, sa femme, Isis, a pu retrouver les morceaux du corps, sauf le phallus qui est resté dans le Nil. Aidée par Horus et Anubis, Isis a reconstitué le corps d'Osiris, l'a momifié et l'a ressuscité. Osiris est alors devenu le souverain du royaume des morts.

Osiris est aussi un dieu de la fertilité : il symbolise le grain, qui passe une partie de sa vie sous terre (comme s'il était dans le monde des morts), avant qu'il ne germe et pousse donnant ainsi la vie à une nouvelle plante, comme s'il ressuscitait.

Tout roi défunt devient un Osiris, il est donc promis à renaître pour l'éternité (privilège dont il est le seul à bénéficier pendant l'Ancien Empire). Le mythe d'Osiris fonde la permanence dynastique sur une succession de pères en fils.

Le culte populaire d'Osiris se développe surtout à partir du début du deuxième millénaire av. J.-C. (XIIe dynastie), désormais le roi n'est plus le seul à pouvoir espérer la vie éternelle. Son centre était Abydos, à 70 kilomètres au nord-ouest de Thèbes en Haute-Égypte.

Le jugement d'Osiris[modifier | modifier le wikicode]

Dans les croyances des Égyptiens de l'Antiquité, Osiris règne sur le monde des morts. Quand quelqu'un meurt, il doit comparaitre devant Osiris, afin d'être jugé.

Un tribunal des morts est constitué par Anubis, le dieu de l'embaumement, Maât, la déesse de la justice, et présidé par Osiris.

Anubis place le cœur du mort dans une balance. Sur l'autre plateau, on pose une plume d'autruche, qui symbolise la justice de Maât. Le cœur ne doit pas être plus lourd que la plume, sans quoi, il est dévoré par le monstre qui veille au pied de la balance. Si le cœur est pur, il reste en équilibre avec la plume, et Osiris accueille le mort dans l'autre monde, les champs d'Ialou, qui sont une sorte de Paradis.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Jugement du mort par Osiris.


Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...
Portail de l’Égypte ancienne —  Tous les articles sur l’Égypte ancienne.
Portail de la mort - Tous les articles sur la mort.