Sekhmet

« Sekhmet » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Statues de Sekhmet. XVIIIe dynastie. Musée du Louvre

Dans la religion de l'Égypte antique, Sekhmet était la déesse de la violence, du désert, des massacres, des maladies et des épidémies. Elle est représentée comme une femme armée, à tête de lionne, coiffée du disque solaire.

La colère de [modifier | modifier le wikicode]

Selon la légende, Sekhmet aurait été créée par Râ, pour punir les hommes, qui s'étaient détournés des dieux. Râ donna à son œil la forme de la déesse Sekhmet, une lionne farouche venue du désert.

Sekmeth commença à massacrer les hommes, en envoyant sur eux les fléaux, les maladies, la famine.

Les hommes prièrent le dieu Thot, qui imagina un stratagème : les hommes mélangèrent de grandes quantités de vin et de jus de grenade, qu'ils répandirent sur le sol. Sekhmet crut qu'il s'agissait du sang de ses victimes, qui lui arrivait aux chevilles. Intriguée, elle but, et, sous l'effet du vin, ne tarda pas à s'endormir. Quand elle se réveilla, la colère de la déesse s'était apaisée, et elle repartit vers le désert, d'où elle venait.

Mais Sekmeth peut revenir, et recommencer à semer la panique parmi les hommes.

Épidémies et médecine[modifier | modifier le wikicode]

Selon la croyance égyptienne, les maladies, les famines, les épidémies et autres fléaux, étaient envoyés par Sekmeth, depuis le désert, pour punir les hommes.

Sekmeth était vénérée, comme les autres dieux, car on espérait réussir à l'apaiser un peu.

Comme c'était la déesse des maladies, c'était aussi elle qui était capable de les guérir : c'est pourquoi Sekhmet était aussi la déesse de la médecine.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l’Égypte ancienne —  Tous les articles sur l’Égypte ancienne.
Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...
Nuvola apps kugar.svg Portail des félins —  Tous les articles sur les félins.