Confiné chez toi, tu t'ennuies ? Crée un article sur Vikidia, c'est facile ! Commence par quelques lignes et on va t'aider !

Nabeul

« Nabeul » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Pour contenir l’eau parfumée on utilise des récipients « fechka »recouverts de raphia ou de papier d’argent
Ruelle du Souk el Balgha principale marché artisanal à ((Nabeul))
Une jeune dame entrain de choisir un trousseau chez le nattier
Dans l’atelier, le travail est silencieux , on n’entend que le bruit du tasseur de bois frappant les joncs.jpg
Souk El Balgha Nabeul

Nabeul (en arabe نابل) est une ville de 70 000 habitants, située dans le Nord-Est de la Tunisie, à proximité du cap Bon. Elle est renommée pour son artisanat1.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Dans l'Antiquité gréco-romaine, la ville portait le nom de Néapolis, la « ville neuve », dont dérive son nom actuel de Nabeul. Elle devint ensuite un comptoir carthaginois.

La région du cap Bon est l'un des centres de l'activité artisanale en Tunisie. Cet art a connu un grand développement après l’indépendance et surtout avec la croissance de l’industrie touristique2.

Diverses techniques ont été transmises à Nabeul par les Français, comme la poterie, tandis que les carreaux de céramique sont plutôt hérités de l’Espagne, les poupées de sucre viennent d’une tradition sicilienne, etc. Cela n’empêche pas que ces activités ont été fortement développées grâce à la créativité et au sens artistique des artisans nabeuliens à travers les décennies3.

Produits de l’artisanat[modifier | modifier le wikicode]

La poterie ou l’art de feu[modifier | modifier le wikicode]

Un potier

Les premiers potiers de Nabeul étaient originaires de Djerba. Ils ont été attirés par l’excellente qualité des carrières d’argile. Les ateliers de potiers sont encore appelés la maison des Djerbiens, Dar El Jraba ou Guelta4.

Le potier utilise ses pieds pour faire tourner le tourbillon et ses mains pour façonner son œuvre.

L’art du feu regroupe deux grandes spécialités : les pièces dites aussi vaisselles et les carreaux de revêtement muraux5.

Au début, les artisans nabeuliens ne tournaient que les récipients en terre brute (le chawat), puis au XVIIIe siècle commence l’usage de la technique de vernis de plomb. On voit alors apparaître la poterie verte, jaune et marron, les différentes couleurs de la faïence murale. La fin du XIXe siècle fut l’âge d’or de la céramique artistique6.

La poterie traditionnelle, vert et jaune, accompagnée de motifs marron se fait plus rare. Elle est remplacée par la poterie dite artistique, une céramique polychrome rappelant celle de la Turquie ottomane, où les fonds blancs ou ivoire sont recouverts d’arabesques, de poissons et d’oiseaux7. La créativité des artisans s’exprime aussi dans les motifs géométriques8.

La sculpture sur pierre[modifier | modifier le wikicode]

La sculpture sur pierre est un élément important de l’architecture musulmane. C'est à Dar Chaãbane el Fehri qu’on trouve la plus grande et la plus ancienne corporation de sculpteurs9.

L’art de la sculpture remonte, peut-être, à l’époque hafside. La pierre calcaire est extraite des carrières de Jbel Ajaje et Zamou qui avoisinent le village de Dar Chaãbane el Fehrie10.

Les motifs sont le résultat d'apports et d'influences qui se sont mêlés depuis des siècles : certains viennent des décors berbères ou puniques, d’autres des chapiteaux romains. Les symboles, simples et géométriques, s’inspirent de la calligraphie arabe ; le « style italien » impose sa présence des le XIXe siècle11.

Les sculpteurs sur pierre créent un mélange des styles qui associent les influences phéniciennes et romaines aux motifs islamiques, reflètant la diversité ethnique et culturelle de la Tunisie12.

La pierre sculptée est présente dans la décoration intérieure, l’habillage des façades des maisons et des bâtiments publiques, et aussi les contours des portes et des fenêtres13.

Les nattiers[modifier | modifier le wikicode]

Création de nattes

Ce métier artisanal demande la collaboration de toute la famille dès la préparation de la matière première : le smar (le jonc)14.

  • La première phase est de récolter le jonc vert entre mi-juin et fin juillet sur les bords des oueds, puis il doit être séché à l’abri de la pluie, ensuite trié.
  • La deuxième phase est de teindre le jonc qui a une couleur jaune doré de nature : il devient noir ou rouge grâce aux teintures végétales.
  • La troisième phase est de faire le stock de l’année en bottes selon les couleurs et la taille15.

Une fois les préparatifs terminés, les nattiers commencent à tisser les nattes, un tissage simple avec des cordelettes d’alfa (halfa). Au début, le décor était simplement constitué des bandes parallèles de couleurs, puis avec le temps, les nattes s’affinent et se complexifient. Les nattiers s’inspirent des motifs des tapis traditionnels15. Autrefois, les nattes s’étalaient dans les patios, par terre, pour recouvrir les sols, les murs et même les piliers. En outre, les petites nattes de formes rectangulaires sont utilisées pour la prière. De nos jours, il est possible de commander des paniers, des cartables, des sets de table, des pièces décoratifs, avec des noms, chez les nattiers14.

Eaux parfumées[modifier | modifier le wikicode]

Distillation d'eau de fleur d'oranger

Nabeul, protégée contre les vents du Nord par les montagnes, est un vaste jardin où se développent l’oranger, le géranium, la rose et le jasmin16.

Au printemps, les potiers fabriquent un simple alambic (qattar) que les femmes nabeuliennes montent et démontent afin de distiller les fleurs de bigaradier (z’har), ou de géranium (ôuterchiya), et les pétales de roses (ward)16.

L’art de distiller est transmis de mère en fille de manière traditionnelle17 : une personne non expérimentée ne peut pas monter comme il faut les différentes pièces de l’alambic, ni bien doser la quantité de fleurs et la température de l’eau qui permettent d’obtenir une bonne qualité d’eau parfumée18.

L’eau parfumée est conservée dans des récipients en verre appelés fechka qui sont vêtus de robes de laine faites au crochet et fermés par des bouchons19.

Le z’har est utilisé pour se protéger des coups de soleil, pour soulager les maux de tête. Le z’har, l’ôuterchiya et le ward sont souvent utilisés pour arroser la gastronomie nabeulienne20.

La broderie[modifier | modifier le wikicode]

La broderie est un art artisanal de décoration des tissus, pratiqué à la main, développé il y a plus d’un siècle et transmis de mère en fille. La broderie est exécutée au moyen d'une aiguille, d’un fil et d'un gorguef qui est un instrument autour duquel s’organise le travail de la brodeuse21. Le gorgef est fabriqué en bois, il est indispensable à l’art de la broderie.

De la toison à la broderie, les femmes assurent tout le travail : laver, carder, filer la laine, dessiner les motifs, broder jusqu'à la fabrication des boutons et des galons22.

Cet art traditionnel orne les draps de lit, les coussins, les nappes, les serviettes et surtout les costumes de mariées21.

Les poupées de sucre[modifier | modifier le wikicode]

Couscous preparé à l'occasion du nouvel an musulman

Pour célébrer le début de l’année d’Hégire à Nabeul, les parents offrent à leurs enfants un methred (un plat sur pied) orné de fruits secs et friandises, sur lequel on présente une statuette de sucre23. Des deux statuettes en sucre, l’une présente un cavalier, l’autre un coq au-dessus d’un methred.

Cette tradition pourrait être un héritage de la communauté sicilienne, mais sans certitude23.

Chaque année, un festival des poupées de sucre est organisé sous tutelle de l’association de sauvegarde de la médina de Nabeul : des prix sont offerts aux artisans ayant réalisé les plus belles statuettes.

Sources, notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le Cap-Bon :Nabeul –Hammamet ;p54
  2. de Nabeul
  3. Le Cap Bon : Beauté et Fertilité ;p107
  4. Le Cap-Bon : Nabeul –Hammamet ;p57
  5. Cap Bon : Beauté et Fertilité ;p118
  6. L'artisanat à Nabeul
  7. La poterie à Nabeul
  8. Métiers de l'argile et de la pierre
  9. Le Cap-Bon :Nabeul –Hammamet ;p62
  10. Le Cap Bon : Beauté et Fertilité ;p70
  11. Le Cap-Bon :Nabeul –Hammamet ;p63
  12. Les pierres de taille de Dar Chaabane
  13. Le Cap Bon : Beauté et Fertilité ;p71
  14. 14,0 et 14,1 Le Cap-Bon :Nabeul –Hammamet ;p65
  15. 15,0 et 15,1 De Néapolis à Nabeul ;p92
  16. 16,0 et 16,1 Le Cap-Bon :Nabeul –Hammamet ; p30
  17. De Néapolis à Nabeul ;p113
  18. Le Cap Bon : Beauté et Fertilité ;p94
  19. De Néapolis à Nabeul :p115
  20. De Néapolis à Nabeul ;p114
  21. 21,0 et 21,1 Le cap Bon :Nabeul –Hammamet ; p66
  22. Le Cap Bon : Beauté et Fertilité ;p114
  23. 23,0 et 23,1 Le Cap-Bon :Nabeul –Hammamet ;p73
Portail de la Tunisie —  Tous les articles sur la Tunisie.